Funes

El fatídico barranco de Peñalén

À quelques kilomètres à peine de village de Funes se trouve le ravin de Peñalen, l’un des recoins les plus intéressants de Navarre et scène d’un régicide qui aurait pu changer son histoire. Non loin se trouvent deux sites importants : le Parc Naturel des Bardenas Reales et la Lagune de Pitillas.

Planifica tu escapada a Funes

Ce ne sont pas les monuments qui comptent à Funes, mais le rôle clé dans l’histoire de la Navarre du magnicide qui eut lieu dans ses environs. Vers l’est vous avez l’impressionnant Parc des Bárdenas Reales, qui est une zone excellent où passer plusieurs jours à  pratiquer le touriseo actif.. Les passionnés d’oiseaux pourront monter jusqu’au Parc de la Lagune de Pitillas. Plus proche encore est la ville historique de Calahorra, lieu parfait pour déjeuner et y passer toute une journée de visite culturelle. La bonne gastronomie de la zone et les endroits où passer la nuit vous sont expliqués dans notre page Dormir et  manger à Funes.

Voulez-vous connaître ce site?

Funes fut une importante cité frontière face au pouvoir musulman au temps de la Reconquête. Il n’y a cependant pas de théories sur l’étymologie de son nom ( le plus courant serait que le finis latin (limite) ait dérivé). La Bodega romaine est l’unique gisement archéologique étudié des vingt que l’on a trouvé à Funes, mais la visite n’en est pas permise encore.

Au cours de l’année 1076 de l’histoire de Funes et le roi de Navarre Sancho IV, chassait dans le proche ravin de Peñalen lorsque son frère Ramon le précipita du haut des rochers. Les  Chambres de Navarre qui avaient pouvoir sur le choix du souverain refusèrent de couronner le fratricide et face au vide de pouvoir ainsi crée, et à l’invasion des castillans et aragonais, les gens de Navarre choisirent couronner Sancho Ramirez d’Aragon. Les couronnes de Navarre et d’Aragon furent ainsi unies. L’histoire de Sancho Garces IV, fut mise en scène par Lope de Vega dans son œuvre : le Prince Précipité.

Funes fut une importante cité frontière face au pouvoir musulman au temps de la Reconquête. Il n’y a cependant pas de théories sur l’étymologie de son nom ( le plus courant serait que le finis latin (limite) ait dérivé). La Bodega romaine est l’unique gisement archéologique étudié des vingt que l’on a trouvé à Funes, mais la visite n’en est pas permise encore.

Au cours de l’année 1076 de l’histoire de Funes et le roi de Navarre Sancho IV, chassait dans le proche ravin de Peñalen lorsque son frère Ramon le précipita du haut des rochers. Les  Chambres de Navarre qui avaient pouvoir sur le choix du souverain refusèrent de couronner le fratricide et face au vide de pouvoir ainsi crée, et à l’invasion des castillans et aragonais, les gens de Navarre choisirent couronner Sancho Ramirez d’Aragon. Les couronnes de Navarre et d’Aragon furent ainsi unies. L’histoire de Sancho Garces IV, fut mise en scène par Lope de Vega dans son œuvre : le Prince Précipité.

En 1110, le roi Alfonso I el Batallador adjudiqua à Funes les droits juridiques de Calahorra. En 1378, la localité fut envahie et détruite par les troupes castillanes. Ce fut si grave que les habitants durent abandonner temporairement leur village, s’installant à Peralta. En 1430, le roi donna au chevalier Pedro Martinez de Peralta la domination seigneuriale de la villa de Funes. Au XVIe, ses descendants la vendirent aux marquis de Falces.

À la fin di XIXe siècle naquit à Funes Bernardin Teres, musicien et directeur d’orchestre qui s’en alla chercher fortune aux Amériques et finit par être l’un des créateurs du tango moderne.

Dans le haut du village de Funes et sur les fondations de la muraille médiévale primitive, se dresse l’Église de Santiago, du XVIe dont se détache la  haute tour rougeâtre, sur un plan carré avec un faît polygonal Il fut un temps où elle servait à enterrer les familles locales comme le prouvent les planches de bois numérotées de l’intérieur.

La Chapelle ermitage du Santo Cristo del Calvario date du XVIIIe et fut restauré vers les années 50 du siècle passé, quand on lui ajouta l’atrium-jardin et la petite tour-clocher. Une  belle sculpture sur bois d’un Christ en Croix y est exposée. À deux kilomètres, sur un promontoire se trouve la chapelle ermitage de Nuestra Señora de Portegado.

Dans les temps passés, il y avait une autre chapelle ermitage du même nom dans le centre du village, mais celle-ci la remplaça avantageusement  au cours de la seconde moitié du XXe siècle. À côté se trouve le Monument al Sagrado Corazon de Jesus dont la réalisation commença en 1959, à base de financement et de travail populaires volontaires. La sculpture de pierre est l’œuvre de Rafael de la Huerta. Entre l’église et le monument on a crée un Via Crucis Monumental formé par 14  grandes croix de fer .

Dans le haut du village de Funes et sur les fondations de la muraille médiévale primitive, se dresse l’Église de Santiago, du XVIe dont se détache la  haute tour rougeâtre, sur un plan carré avec un faît polygonal Il fut un temps où elle servait à enterrer les familles locales comme le prouvent les planches de bois numérotées de l’intérieur.

La Chapelle ermitage du Santo Cristo del Calvario date du XVIIIe et fut restauré vers les années 50 du siècle passé, quand on lui ajouta l’atrium-jardin et la petite tour-clocher. Une  belle sculpture sur bois d’un Christ en Croix y est exposée. À deux kilomètres, sur un promontoire se trouve la chapelle ermitage de Nuestra Señora de Portegado.

Dans les temps passés, il y avait une autre chapelle ermitage du même nom dans le centre du village, mais celle-ci la remplaça avantageusement  au cours de la seconde moitié du XXe siècle. À côté se trouve le Monument al Sagrado Corazon de Jesus dont la réalisation commença en 1959, à base de financement et de travail populaires volontaires. La sculpture de pierre est l’œuvre de Rafael de la Huerta. Entre l’église et le monument on a crée un Via Crucis Monumental formé par 14  grandes croix de fer .

Le plus grand attrait touristique de Funes est son entourage, ses environs naturels et à quelques kilomètre du centre ville se trouve le Ravin de Peñalen, élu, par vote populaire en 2008, comme l’une des dix merveilles de Navarre. C’est tout un promontoire imposant de presque quatre cents mètres de hauteur aux pieds du quel confluent les rivières Aragon et Arga. Son profil escarpé, saisissant est l’œuvre de siècles d’érosion des rivières, des vents et de la pluie.

Dans le haut du village de Funes et sur les fondations de la muraille médiévale primitive, se dresse l’Église de Santiago, du XVIe dont se détache la  haute tour rougeâtre, sur un plan carré avec un faît polygonal Il fut un temps où elle servait à enterrer les familles locales comme le prouvent les planches de bois numérotées de l’intérieur.

La Chapelle ermitage du Santo Cristo del Calvario date du XVIIIe et fut restauré vers les années 50 du siècle passé, quand on lui ajouta l’atrium-jardin et la petite tour-clocher. Une  belle sculpture sur bois d’un Christ en Croix y est exposée. À deux kilomètres, sur un promontoire se trouve la chapelle ermitage de Nuestra Señora de Portegado.

Dans les temps passés, il y avait une autre chapelle ermitage du même nom dans le centre du village, mais celle-ci la remplaça avantageusement  au cours de la seconde moitié du XXe siècle. À côté se trouve le Monument al Sagrado Corazon de Jesus dont la réalisation commença en 1959, à base de financement et de travail populaires volontaires. La sculpture de pierre est l’œuvre de Rafael de la Huerta. Entre l’église et le monument on a crée un Via Crucis Monumental formé par 14  grandes croix de fer .

Le plus grand attrait touristique de Funes est son entourage, ses environs naturels et à quelques kilomètre du centre ville se trouve le Ravin de Peñalen, élu, par vote populaire en 2008, comme l’une des dix merveilles de Navarre. C’est tout un promontoire imposant de presque quatre cents mètres de hauteur aux pieds du quel confluent les rivières Aragon et Arga. Son profil escarpé, saisissant est l’œuvre de siècles d’érosion des rivières, des vents et de la pluie.

Son entourage est riche d’une grande variété de flore et de faune où les milans et les faucons ont un rôle prédominant.  Un chemin circulaire de 13 kilomètres, préparé pour randonneurs et cyclises permet d’en faire le tour.

Informations pratiques

Coordonnées

42° 18′ 50.1″ N, 1° 48′ 10.7″ W

Distances

Pamplona 66 km, Logroño 68 km, Madrid 354 km

Stationnement

Environs de Sancho Street IV

Altitude

316 m

Habitants

2494 (2013)

Festivités jeunesse (18 et 19 mars), San Isidro (13 au 15 mai), Festivités d’août (8 au 15 août)

Distribution de vin des Cofrades de San Isidro depuis 1765 (12 mai)

Embutidos Peñalén, crème glacée Artesanos Mendoza S.L.

Autres destinations à proximité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar