Laguardia

La dernière possession navarraise à Álava

Sur un haut promontoire naturel et entouré de murailles épaises se trouve la ville de Laguardia, la population principale de la Rioja de Álava a beaucoups de palais et d’églises qui dénotent l’importance qu’elle avait eu et quelle a actuellement. A ses pieds, et là à perte de vue, une vaste tapisserie de vignes l’entoure.

Planifiez votre escapade à Laguardia

Vous devez voir à Laguardia beaucoup de grandes maisons et plusieurs églises importantes, ainsi que ses vielles murailles; ce sont quelques promenades qui peuvent durer toute une journée. Dans le village et dans ses environs il y a de nombreux vignobles où vous pourrez déguster des vins locaux, dont certains sont très traditionnels et certains de design d’avant-garde. Dans la section Que voir à Laguardia, nous mentionnons les lieux d’intérêt dans le village, ainsi que les sites et le centre d’interprétation à proximité; sans oublier l’option de faire de l’observation d’oiseaux dans un lac salé et les activités de tourisme actif par les contours et dans le Parc de la Sierra de Cantabria. Vous pouvez également faire des excursions dans les villes médiévales voisines d’Elciego et de Moreda de Álava. Au sud se trouve la ville de Logroño, avec l’une des meilleures zones de bars en Espagne et beaucoup de divertissement le week-end. Pour apprendre à connaître la cuisine intéressante locale et réserver pour se loger, nous avons préparé les pages Dormir à Laguardia et Manger à Laguardia.

Voulez-vous connaître ce site?

La ville actuelle de Laguardia est née d’un château fondé vers 908 par Sancho Abarca de Navarra. Elle s’appelait à l’origine Laguarda de Navarra. Sa position était toujours militaire et défensive, l’un des principaux noyaux urnains de la région et, depuis la colline où elle fut érigée, toute la région environnante pouvait être contrôlée. En 1164, Sancho VI le Sage a accordé à Laguardia sa juridiction de population avec la catégorie de «villa». L’ensemble fut fortement fortifiée par Sancho VII le Fort, qui l’a conditionné comme point fort défensif contre la Couronne de Castille. À cette époque, Laguardia était aussi un important centre commercial.

Iglesia de San Juan Bautista

La zone urbaine est la première chose à voir à Laguardia; tête commerciale et centre géographique de La Rioja d´Álava, elle conserve aujourd’hui tout le charme de la ville médiévale et moderne. Les murailles (du XIIIe siècle), sont la caractéristique principale, elles sont construites avec d’énormes blocs de pierre de deux mètres d’épaisseur couronnés par des remparts qui depuis très loin annoncent votre arrivée à la localité. Aussi au loin, au soleil, elles acquièrent un ton doré qui invite les voyageurs à visiter la localité. Les cinq portes originales du village sont encore debout: Mercadal, Carnicerías, Páganos, San Juan et Santa Engracia. En entrant par la porte de Carnicerías (XVe siècle), sur un carreau nous lisons: “Paz a los que llegan, Salud a los que habitan, Felicidad a los que se van” (Paix à ceux qui arrivent, Santé à ceux qui y vivent, Bonheur à ceux qui partent).

En suivant la muraille de l’extérieur, vous pouvez entourer le village en vous promenant le long des promenades de El Collado, Los Sietes et Plaza Nueva.

Intramuros, l’église de Santa María de los Reyes est le principal attractif de son patrimoine. Elle a commencé à être construit à l’époque romane et fut achevé au XVIe siècle, lorsque sa façade Renaissance fut achevée, cachant un portique gothique du XIVe siècle, polychrome au XVIIe siècle, qu’aucun visiteur ne devrait négliger de voir pour son grand colori et beauté, ainsi que pour l’expressivité des visages et la finesse des détails ornementaux. Il représente la Vierge Marie avec l’Enfant entouré d’images du Nouveau Testament et, sur les côtés, les douze apôtres. Juste à côté de l’église, il y a la Tour Abaciale, vestige du système défensif des murailles construites entre les XIIIe et XIVe siècles, qui a perdu sa finition crénelée à la suite de diverses modifications et dans lequel on croyait que l’abbé y vivait. Au nord se trouvait le château que Sancho Abarca a fondé et qui avait donné naissance à Laguardia.

Dans l’intérieur de l’église de San Juan Bautista, commencée en style roman et terminée en gothique, on peut admirer plusieurs retables, parmi lesquels se distingue celui de l’autel principal, du XVIIème siècle.

La Plaza Mayor est configurée comme une structure à portiques dans laquelle on trouve l’ancien Hôtel de Ville, renaissance et avec le bouclier impérial de Charles V sur sa façade; et le nouvel Hôtel de Ville, qui porte sur son fronton le bouclier de la ville et a une horloge à partir de laquelle trois automates dansant apparaissent parfois pour marquer les heures. A ses pieds, une plaque de métal nous donne des informations sur ses heures de fonctionnement.

Comme dans plusieurs localités environnantes, à Laguardia vous pouvez voir de nombreuses constructions civiles de type manorial, des maisons et des palais richement ornés qui montrent aux visiteurs des grandes armes de pierre d’anciennes lignées familiales. Parmi elles, il faut souligner la Casa de la Primicia, peut-être le plus ancien bâtiment civil de la ville, de fin XIV ou début XV. Elle doit sa notoriété, en partie, au fait qu’elle était l´éndroit où se gardent les dîmes et les prémices qui étaient payés dans l’église et, en plus, c’est l’une des maisons avec des grottes-caves. Ces grottes peuvent être suivies sur la surface grâce à des évents, généralement en métal, qui ont généralement certains bâtiments au bas de leurs façades.

Santa María de los Reyes

Un autre bâtiment civil intéressant est la Maison Natale de Samaniego, l’illustre Félix María Sánchez de Samaniego, auteur des fameuses fables espagnoles. Le bâtiment, datant du XVIIe siècle, possède des caves souterraines, connues sous le nom de Bodega El Fabulista, qui fabriquent leurs vins de façon artisanale et ont été préparées pour des visites touristiques et culturelles.

Dans les environs de Laguardia, il y a quatre lagunes, dont trois endorhéiques (elles sont remplies exclusivement d’apports pluviaux), dans lesquelles, lorsque l’eau s’évapore, des salines se forment. Avec une grande variété de plantes et d´oiseaux aquatiques, elles ont été déclarés biotope protégé et méritent bien une promenade au milieu de la nature.

À la périphérie de la ville il y a aussi le site archéologique de La Hoya, peuplement entre la fin de l’âge du bronze et la fin du deuxième âge du fer (environ 1500 à 250 av J.C.) et qui a un petit musée à l’entrée du champ de fouilles, où est exposé un modèle détaillé de la ville celtibère, parmi les objets trouvés sur place. Dans la ville de Laguardia, en 1998, on a découvert un étang de collecte d’eau qui devait être pleinement utilisé durant les IIIe et IIe siècles av J.C. Actuellement, vous pouvez visiter l’étang Celtibère, appelé de la Barbacana, et le Centre d’Interprétation.

Les nombreux dolmens de la région sont également intéressants, tels que celui de La Chabola de la Hechicera, le plus spectaculaire d’entre eux, à Elvillar.

Dans les environs de la localité, il y a de grandes étendues de vignes et quelques caves plus modernes. Parmi celles-ci se distingue la Bodega Ysios, construite en 2001 par Santiago Calatrava suivant un design sinueux et particulier, qui rappelle une rangée de tonneaux et surmonté de poutres en bois recouvertes d’aluminium. Un autre projet intéressant est celui de Bodegas Campillo, qui fut la première à être conçue comme un ensemble unitaire de vignes et de cave de vins. Pour sa construction fut suivi un design qui rappelle celui d´une basilique. D’autres vignobles visitables dans la localité sont Solar de Samaniego, Araco, Palacio, Ruiz de Viñaspre, Vallobera, Solar Viejo, Viña Real ou Señorío de las Viñas. Une bonne option liée au vin est de s’approcher du Wine Oil Spa de Laguardia et sentir les qualités de guérison et de détente du vin dans votre propre chair. Une autre alternative analogue pourrait être de visiter le Centre thématique du Vin Villa Lucia.

Vous devez voir…

Bodega de Ysios
Dolmen

Informations pratiques

Coordonnées

42° 33′ 0″ N, 2° 34′ 59″ W

Distances

42° 33′ 0″ N, 2° 34′ 59″ W

Stationnement

Le long du Paseo de Sancho Abarca et du Portal de Paganos

Altitude

635 m

Habitants

1528 (2013)

San Juan et San Pedro (23 – 29 Juin), San Blas (à Paganos, le 3 Février)

Jour du Gaitero (Mai), Crèche de Santa María de los Reyes (représentations le 25 Décembre, 1 et 6 Janvier et le premier Dimanche de Février vers 13 :00 hs.)

Autres destinations à proximité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar