Ribadavia

Foyer de Juifs et coeur du Ribeiro

En plein coeur de la contrée du vin de Ribeiro, cette cité historique et monumentale a su conserver les legs de sa communauté juive.

Planifiez votre escapade à Ribadavia

Le centre historique intéressant, l’église voisine de San Ginés et les environs du lac de barrage de Castrelo de Miño peuvent être vus en une journée complète. Les amateurs de vin peuvent passer un ou plusieurs jours à visiter les caves de la région. Une bonne option pour une excursion d’une journée complète est de se diriger vers le sud vers le parc naturel de Baixa Limia Serra dos Xurés.  Les amateurs de poulpe,dans toutes ses préparations, peuvent se diriger vers le nord et aller déjeuner à O Carballiño. Pour savoir que manger à Ribadavia et ses environs et réserver pour le séjour, nous offrons notre page de Dormir et manger à Ribadavia

Voulez-vous connaître ce site?

Planifiez votre escapade à Ribadavia

La commune de Ribadavia repose sur la rive droite de la rivière Miño et sur la dernière partie de son affluent Avia, d’où le nom du village: rippa avie, qui signifie sur les rives de l’Avia. Les premiers colons de l’histoire de Ribadavia se sont installés sur la rive gauche de la rivière, sur la rive opposée de l’emplacement actuel. L’historien romain Strabon cita la fabrication du vin dans cette région.

Après avoir été occupée, en 793, par le caudillo musulman Abdul-Malek, elle fut reconquise et peuplée quelques années plus tard par le roi Alphonse II el Casto. Entre 1065-1071, elle obtint le titre de capitale du Royaume de Galice sous le règne de Don García.

Depuis sa fondation, les juifs s’y sont installés, et leur nombre s’est multiplié jusqu’à devenir la moitié de la population au XIVe siècle. Parmi les différents métiers qu’ils  réalisaient, il convient de mentionner le commerce du vin de la région, qu’ils  envoyaient vers le nord de l’Europe

En 1375 le roi Enrique II  donna la seigneurie de Ribadavia à l’un de ses partisans, Don Pedro Ruiz Sarmiento. Dès lors, cette famille a maintenu sa domination juridictionnelle sur la région.

1386, la ville a subi l’attaque et le pillage de l’armée anglaise sous le commandement du duc de Lancaster, qui voulait le trône castillan pour avoir épousé une fille de Pedro I;  la communauté juive se  fit remarquer dans la défense de la cité.

Planifiez votre escapade à Ribadavia

La commune de Ribadavia repose sur la rive droite de la rivière Miño et sur la dernière partie de son affluent Avia, d’où le nom du village: rippa avie, qui signifie sur les rives de l’Avia. Les premiers colons de l’histoire de Ribadavia se sont installés sur la rive gauche de la rivière, sur la rive opposée de l’emplacement actuel. L’historien romain Strabon cita la fabrication du vin dans cette région.

Après avoir été occupée, en 793, par le caudillo musulman Abdul-Malek, elle fut reconquise et peuplée quelques années plus tard par le roi Alphonse II el Casto. Entre 1065-1071, elle obtint le titre de capitale du Royaume de Galice sous le règne de Don García.

Depuis sa fondation, les juifs s’y sont installés, et leur nombre s’est multiplié jusqu’à devenir la moitié de la population au XIVe siècle. Parmi les différents métiers qu’ils  réalisaient, il convient de mentionner le commerce du vin de la région, qu’ils  envoyaient vers le nord de l’Europe

En 1375 le roi Enrique II  donna la seigneurie de Ribadavia à l’un de ses partisans, Don Pedro Ruiz Sarmiento. Dès lors, cette famille a maintenu sa domination juridictionnelle sur la région.

1386, la ville a subi l’attaque et le pillage de l’armée anglaise sous le commandement du duc de Lancaster, qui voulait le trône castillan pour avoir épousé une fille de Pedro I;  la communauté juive se  fit remarquer dans la défense de la cité.

Le décret d’expulsion des Juifs en 1492, motiva  la perte  d’une partie importante de la population de Ribadavia. D’autres se  convertirent de façon officielle, mais continuèrent à pratiquer leur religion; c’est pourquoi le Tribunal de l’Inquisition basé à Santiago de Compostela  maintint une représentation permanente à Ribadavia  pour  les poursuivre.

Planifiez votre escapade à Ribadavia

La commune de Ribadavia repose sur la rive droite de la rivière Miño et sur la dernière partie de son affluent Avia, d’où le nom du village: rippa avie, qui signifie sur les rives de l’Avia. Les premiers colons de l’histoire de Ribadavia se sont installés sur la rive gauche de la rivière, sur la rive opposée de l’emplacement actuel. L’historien romain Strabon cita la fabrication du vin dans cette région.

Après avoir été occupée, en 793, par le caudillo musulman Abdul-Malek, elle fut reconquise et peuplée quelques années plus tard par le roi Alphonse II el Casto. Entre 1065-1071, elle obtint le titre de capitale du Royaume de Galice sous le règne de Don García.

Depuis sa fondation, les juifs s’y sont installés, et leur nombre s’est multiplié jusqu’à devenir la moitié de la population au XIVe siècle. Parmi les différents métiers qu’ils  réalisaient, il convient de mentionner le commerce du vin de la région, qu’ils  envoyaient vers le nord de l’Europe

En 1375 le roi Enrique II  donna la seigneurie de Ribadavia à l’un de ses partisans, Don Pedro Ruiz Sarmiento. Dès lors, cette famille a maintenu sa domination juridictionnelle sur la région.

1386, la ville a subi l’attaque et le pillage de l’armée anglaise sous le commandement du duc de Lancaster, qui voulait le trône castillan pour avoir épousé une fille de Pedro I;  la communauté juive se  fit remarquer dans la défense de la cité.

Le décret d’expulsion des Juifs en 1492, motiva  la perte  d’une partie importante de la population de Ribadavia. D’autres se  convertirent de façon officielle, mais continuèrent à pratiquer leur religion; c’est pourquoi le Tribunal de l’Inquisition basé à Santiago de Compostela  maintint une représentation permanente à Ribadavia  pour  les poursuivre.

Son complexe historico-artistique est un réseau de rues médiévales et de places à arcades, avec différents points de vue sur la rivière Avia et une série de temples et de pazos de tous les temps et styles (du IXè au XIXè siècle).

La Forteresse des Comtes de Ribadavia a joué un rôle décisif dans l’histoire de la Galice, car c’était l’un des principaux châteaux médiévaux. Son origine remonte au IXe siècle, bien que la plus grande partie  ait été construite dans la seconde moitié du XVe siècle lors de l’établissement du comté de Ribadavia. De la plus haute zone, vous avez une vue importante sur les rivières Avia et Miño. Elle conserve encore une importante nécropole de pierre du IXe au XIIe siècle, ainsi que des sépultures anthropoïdes creusées dans

le roc du IXe siècle et une tombe du XIIe siècle, mais elle a perdu les créneaux, le donjon et tout autre signe de protection. Le mur conserve 3 de ses 5 portes: la Porta da Cerca (entrée du château), la Porta Nova (chemin de la rivière) et la Porta Falsa (qui mène au moulin). À l’heure actuelle, en raison de son état délabré, des travaux de restauration sont en cours. A l’intérieur, un auditorium a été construit, où est célébré le célèbre International Theatre Show du mois de juillet

Tout autour de la forteresse, les églises et les chapelles sont très nombreuses. Le premier temple de la ville fut érigé au 12ème siècle et naturellement consacré à l’Apôtre Saint Jacques. Il conserve son plafond en bois et bénéficie d’une superbe décoration romane et gothique. On remarque sa rosace de 24  vitraux et la décoration de ses portes et fenêtres, ainsi qu’à l’intérieur, une sculpture de pierre de Saint Jacques du  XIVe, appartenant à l’école du Maître Mateo. Nous pouvons aussi voir ce qui dans le temps fut un petit ermitage : La Chapelle de Nuestra Señora del Portal, à la sobre façade néo-classique  avec atrium et escalier, qui abrite  à l’intérieur un retable baroque (1737) avec une excellente image de la Vierge du Portal, que l’on mène en procession à travers Ribadavia tous les 8 septembre, à l’occasion des fêtes patronales. Juste à côté se trouvent le couvent et l’église de Santo Domingo, de style gothique avec des détails romans. Le temple se compose de trois grandes nefs avec leurs absides correspondantes. À l’intérieur, le devant de l’autel, en pierre sculptée, est frappant. Enfin, mentionnons l’église romane de San Juan, reçue en testament par les chevaliers hospitaliers de l’Ordre de San Juan à la fin du XIIIe siècle. A l’intérieur,  à noter le plafond en bois qui  est l’original, un retable de San Miguel et une image de la Vierge de las Angustias.

Sur la Plaza Mayor est le bâtiment actuel de la mairie. C’est une construction du XVIe siècle à laquelle fut  ajoutée une façade néoclassique au XIXe siècle, ainsi qu’une élégante tour avec une horloge. Un autre bâtiment important est le « Pazo de los Condes » (de Sarmiento), du XVIIe siècle, où se trouvent l’Office de Tourisme et le Centre d’ Interprétation Sefardí,   avec une exposition permanente où le visiteur peut comprendre l’histoire des Juifs galiciens à partir de leur expulsion Le pazo est un bâtiment baroque avec deux cours, l’un donne accès à différentes pièces, et l’autre est à arcades, d’une grande beauté, avec un balcon artistique et un point de vue sur le fleuve Miño.

Au bout de la rue  San Martin se trouve la Maison de l’Inquisition, édifice du XVIe siècle dont la façade vous permet d’admirer les armes des quatre familles locales qui  avaient le rôle de « familiers » du Saint-Office et effectuaient la persécution des Juifs convertis qui continuaient à pratiquer leur foi.

Il est intéressant de visiter le vieux quartier juif, qui se développa entre  les XIIe et XIIIe siècles dans le voisinage de la nouvelle porte de l’ancien mur, qui conserve encore ses caractéristiques médiévales.

Dans la soi-disant Casa de la Fundación se trouve le Musée Ethnologique  du Ribeiro,  dont les collections couvrent depuis la fin du XIXe jusqu’ à nos jours, en soulignant particulièrement la photographie, la céramique locale, la production textile artisanale et les objets représentatifs de l’artisanat traditionnel de la province de Ourense.

Calle típica

À 2 kilomètres de la ville, demandez le site  de Francelos,  un véritable petit joyau d’architecture, la petite Église de San Ginés (fin du VIIIe, débuts de IXe siècle); qui a été déclarée monument historique et artistique pour ses éléments décoratifs pré-romans: un magnifique treillis, un arc en fer à cheval et deux splendides reliefs  sur l’entrée de Jésus à Jérusalem et  la fuite en Égypte.

Depuis près de cinquante ans, au début du mois de mai, la Foire du Ribeiro a eu lieu dans la ville, avec de nombreux événements liés au vin, des spectacles  culturels qui multiplient les attraits de Ribadavia.

Les 24 et 25 août se célèbre la Festa da Istoria (Fête de l’Histoire), d’origine juive, dans laquelle une grande partie de la population se déguise en soldats et paysans médiévaux, préparant des dîners, des danses et des démonstrations artisanales. Pour les transactions commerciales de ces jours, vous pouvez changer votre propre monnaie, les maravedíes, tout en faisant la promotion de différents artisanats ou disparus. Les événements les plus intéressants qui centrent le programme sont le tournoi médiéval, la simulation d’un mariage juif et un dîner médiéval, qui clôt la fête.

Essentiels

Puerta medieval
Restos del castillo

Informations pratiques

Coordonnées

42° 17’ 16’’ N, 8° 8’ 33’’ W

Distances

Ourense 28 km, Vigo 66 km, Lugo 120 km, Santiago de Compostela 109 km, Madrid 524 km

Stationnement

Facilement dans la villa et ses environs

Altitude

100 m

Habitants

5230 (2013)

Festa da Istoria (Fête de l’Histoire, dernier samedi d’août), en l’honneur de la Virgen del Portal (du 7 au 11 septembre), du Festival Arnoia Pepper (premier week-end d’août), du Vendimia (dernier Dimanche d’août), de la liqueur de café (dernier week-end d’octobre), Ribeiro Wine Festival (fin avril ou début mai)

Spectacle international de théâtre (une semaine du mois de juillet), Noites do Castelo (diverses représentations les week-ends de juillet, août et septembre)

Pastelería Conde, Herminia (dulces hebreos)

As Casiñas (orfebrería y alfarería gallega)

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar