Alquézar

L’un des plus bel ensemble médiéval d’Europe

Alquezar est une ville monumentale impressionnante située sur l’un des canyons de la rivière Vero, qui a su sauvegarder son architecture caractéristique médiévale.

Planifiez votre escapade à Alquézar

Ce ne sont pas des monuments concrets qu’il faut voir à Alquezar sinon tout son ensemble urbain : une architecture homogène et une ambiance médiévale merveilleusement conservées. Une fois visité ce patrimoine vous pouvez vous livrer à des randonnées ou autres activités de tourisme actif dans le Parc Naturel de la Sierra de Guara. De lá, vous avez plusieurs excursions intéressantes : visiter les caves de vin de Somontano. Visiter la localité importante  de Barbastro avec les deux sanctuaires proches (Torreciudad et Nuestra Señora del Pueyo). Nous avons choisi pour vous les meilleurs hôtels et restaurants de la contrée dans notre page Manger et Dormir à Alquézar

Voulez-vous connaître ce site?

Juché tout en haut d’une roche abrupte, avec le nom bien mérité de Al –Qasr(forteresse), le chef Jalaf ibn Rasid construisit au IXe siècle une alcazaba qui sera la principale fortification de la ligne défensive de la Barbitania face aux chrétiens du nord. Très enviée par les divers lignées musulmanes elle changea plusieurs fois de maîtres jusqu’à 863 quand les Banu Jalaf la perdirent à faveur de Ismail ben-Muza des Banu Qasi, qui furent expulsés par le chef al –Tawil. En 938, Abderraman III, premier calif Omeya de Al Andalus désigna son propre fils Yahya comme gouverneur de Barbastro et de Alquezar.

En 1607, le roi Sancho Ramirez d’Aragon conquit Alquezar, démonta la alcazaba et y construisit un nouveau château dont il fit un formidable bastion chrétien, point de départ de maintes expéditions de reconquête postérieures. À meure que les chrétiens arrivent à Huesca, Alquezar perd de l’importance militaire au profit de sa communauté religieuse. Sancho Ramiro lui donna la charte de peuplement en 1069 ainsi que plusieurs privilèges que des rois postérieurs confirmeraient et agrandiraient.

foto antigua alquezar
Plaza Mayor de Alquezar en 1908 (photo Lucien Briet)

En 1080 la ville est remise au diocèse de Roda de Isabena. Au cours des trois siècles suivants, la localité de Alquezar changea plusieurs fois de maîtres entre seigneurs et religieux. À partir du XIIIe ce fut quand, jouissant d’une certaine stabilité politique, le village dépassa ses murailles dans le dénommé Burgo Nuevo Alquezaris, se développa comme l’un des plus importante centres commercial de la région. Le tracé actuel de Alquezar est l’héritier direct de ce noyau médiéval à réminiscences musulmanes, par exemple par tous les passages surélevés qui jusqu’au XVIIe siècle permettaient de parcourir toute la cité sans fouler les pavés des rues.

Pendant la Première Guerre Carliste, cette zone de Huesca subit des ataques continuelles des guerrillas carlistes qui prendraient Alquezar en 1837.

Aux débuts du XXe siècle, le curé et écrivain Rafael de Ayerbe introduisit dans la ville la nouvelle variété de son invention dénommée « amandiers d’évanouissements » qui avec des branches retombantes résistaient mieux les habituelles gelées de cette latitude.

En 1936, tout comme les autres églises de Huesca qui restèrent en zone républicaine, le trésor et les archives de l’église de Santa Maria furent confisqués par les militiens.

En plein centre d’un parage privilégié, Alquezar domine  l’un des canyons parmi les plus spectaculaires du Vero, proche aussi du Parc Naturel de la Sierra et des Canyons du Guara, et est un excellent point de départ pour pratiquer des sports d’aventures comme  le canyoning, l’escalade, la randonnée, l’équitation, le VTT et tant d’autres activités comme la spéléologie. Dans le mont Radiquero, au nord ouest de la cité on a découvert des peintures rupestres déclarées Patrimoine Mondial par l’UNESCO que l’on peut observer en suivant la Route de Randonnée vers Chimiachas, qui inclut les schémas des deux abris de Quizans, la représentation anthropomorphique du Corral del Abogado, la Grotte Palomera, Gascona, Malfora et le cerf de Chimiachas.

Le centre urbain de Alquezar a été déclaré Ensemble Historique et Artistique. Sa structure médiévale héritée du tout premier noyau urbain qui dépassa les murs du château au XIIIe siècle, ses ruelles pentues, pavées et étroites pour protéger des inclémences du temps… Leur tracé adapté au relief de la pente ont crée des ruelles aux maisons traditionnelles parsemées de balcons, d’écus d’armes et autres éléments d’intérêt architectonique. La pierre domine toutes les constructions mais parfois on voit l’influence mudéjare avec l’utilisation des briques.

alquezar
Centre ville de Alquezar

La plaza Mayor est entourée d’arcades répondant à diverses époques et styles architectoniques. Les principaux édifices civiles  et nobles y sont concentrés et de là partent les rues principales. Une visite au Musée Ethnologique Casa Fabian est instructive : en plus de divers objets d’intérêt historique et ethnographiques, on y conserve une presse à huile médiévale creusée dans la roche.

Mais le Château-Collégiale de Santa Maria la Mayor est le principal attrait touristique. De la première forteresse on a conservé la tour de guet du IXe et une partie de la muraille du XIe. L’église de Santa Maria date de 1525, construite par l’architecte Juan de Segura (sur une œuvre antérieure) Importants sont le portail d’accès au cloitre avec son double arc ogival, et la vierge entourée de d’anges musiciens. Le cloître conserve quelques châpitaux de la première moitié du XIIe dont les thèmes sont la création d’Adam , la tentation d’Eve dans le paradis terrestre Caen et Abel, le déluge ou l’histoire d’Abraham. Certains des murs sont décorés de peintures datant des XVe et XVIIe. Dans le haut se trouvent des objets liturgiques et des retables du XVe de Santa Ana et Santa Quiteria. Dans l’église, remarquez la sculpture romane, grandeur nature du XIIIe avec des bras articulés du Christ dit de Lecina.

L’Église paroissiale de San Miguel fut construite entre 1681 et 1708, On en remarque le jeu des toiture, un extérieur sobre, sa voute en plein cintre avec lunettes et l’abside où se trouve le grand retable.

Question gastronomie, la région de Somontano est fameuse pour ses vins à Dénomination d’Origine et son huile. Un classique de Alquezar est le gâteau à la citrouille( farine, citrouille, cannelle, sucre huile…) À quelques kilomètres de Alquezar dans le village de Radiquero on élabore de délicieux fromages de chèvre.

Essentiels

Dónde dormir en Alquézar
Frescos de Colegiata de Santa María la Mayor
Paso por el río Vero

Renseignements pratiques

Coordonnées

42° 10′ 26″ N, 0° 1′ 38″ E

Distances

Huesca 50 km, Zaragoza 121 km, Barcelona 254 km, Madrid 437 km

Parking

À l’entrée du village

Altitude

660 m

Habitants

298 (2013)

San Hipolito ( du 11 au 14 août), San Nicolas (8 novembre)

Procession à la chaplle de San Antonio (janvier), à la chapelle de Dulcis (2e, dimanche de mai) Foire d’artisanat (fin juillet)

Il y a 22 artisans parmi les habitants de Alquézar

Autres destinations proches

About the author

España Fascinante usa cookies para asegurarte una experiencia maravillosa. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar