Ribadesella

Préhistoire et Modernisme

Au bord de la rivière Sella, ce très beau village est entouré d’un paysage naturel merveilleux.  Dans les environs, de nombreuses grottes vous enseigneront bien des choses sur la préhistoire.

Planifiez votre séjour à Ribadesella

Pour visiter Ribadesella vous devez commencer par la côte, les plages et les grottes, les promenades en bord de mer… surtout l’été. Ribadesella l’hiver est qu’une localité paisible qui se consacre à la pêche mais c’est une importante destination touristique en été. Le village est divisé en deux zones principales, séparées par l’estuaire. La vieille ville, récemment déclarée site historique et artistique, n’a pas tellement changé depuis le 17ème siècle. Si vous en avez le temps allez à Colunga ou à Lastres.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Depuis le Paléolithique Moyen, des sociétés humaines ont vécu dans cette partie orientale des Asturies: Ribadesellas et le Massif d’Ardinas sont devenus un grand centre de recherches préhistoriques reconnu dans l’Europe entière. La Grotte de Tito Bustillo (déclarée Monument Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO) est la grotte la plus importante de l’ensemble des cavernes du Conseil: La Cuevona, La Lloseta, El Cierro ou Cierru, Les Pedroses, Cova Rosa, Cueva del Riu, Cueva del Tenis et de San Antonio. Ce lieu singulier est d’une qualité comparable à Altamira ou à la grotte française de Lascaux.

Plus tard, les peuplades que les romains nommèrent Orgenomescos et Salaenos occupèrent toute la ria de Noega (le nom actuel en est la Sella). Ces deux tribus reculèrent devant les romains ou s’intégrèrent peu à peu dans la nouvelle société de l’empire.

Au cours du Haut Moyen Âge, les églises de San Salvador de Oviedo et de Santa Maria de la Vega, dominèrent Ribadesella. En 1270, Alfonso X le Sage confirma la constitution juridique de la cité, dans un périmètre fort similaire à l’actuel. Dès le moment de sa fondation légale, la cité se développa grâce à des chantiers de constructions de navires qui se fournissaient du bois qui descendait par la rivière  et aussi par son commerce maritime. La pèche au saumon et les expéditions de pèche à la baleine  étaient aussi des bases de son économie.

Au Moyen âge, l’histoire de Ribadesella est riche de conflits entre grandes familles nobles comme les Quiñones, les Alvarez de las Asturias, les Ruiz de Junco ou encoré les Trastamara. Les Quiñones  s’imposèrent jusqu’à ce que en 1488 les Rois Catholiques leur proposa un échange de lieux : Ribadesella fut incorporé à la Couronne avec LlanesCangas del Narcea et Tineo; quatre cités connues depuis lors comme les «Cuatre Sacadas»(les quatre reprises).

Au XVIIIe, la chute du nombre de captures de saumons et de baleines fit baisser l’économie. Pour en maintenir le statut du port on présenta à la fin du siècle un projet pour en faire un port de liaison avec la Castille, construisant aussi une bonne route avec le plateau castillan. Finalement, le port choisi fut Gijon et la route celle passant par Pajares.

Ribadesella au début du XXe Siècle

Pendant la Guerre d’Indépendance, les troupes du Général Ballesteros étaient en garnison à Ribadesella. Les français les battirent et prirent la cité, en butte aux attaques constantes de la guérilla.

La seconde moitié du XIXe siècle fut dominée par les conséquences de l’émigration aux Amériques, Cuba fut le point de chute préféré et un service régulier de voyageurs entre l’est des Asturies et  cette île s’établit.

Fidèle à la République au cours de la Guerre Civile de 1936, Ribadesella fut la scène de violents combats durant l’été 37. Le pont unissant les deux rives fut dynamité, et reconstruit par la suite. À partir des années 60 Ribadesella  s’est lancé dans un véritable développement touristique.

La  construction la plus ancienne encore debout est le Palais de Prieto-Cutre (16ème siècle), qui, situé sur la place Reina María Cristina, est le siège de la mairie locale. D’autres lieux intéressants à Ribadesella sont: la Maison Ardines, la Demeure González Prieto et la place de l’Église: qui vous donneront une idée de l’atmosphère de ce village il y a quelques siècles. La demeure Collado  possède un beau blason du 18ème siècle et la demeure Pixuecu et  le palais Atalaya méritent aussi un coup d’œil.

La Promenade Grúa est ouverte depuis le 18ème siècle. Sur le chemin, vous pouvez voir la Fuentina, représentant la nymphe xana et quelques autres figures mythologiques comme hommage à La Fonte del Cay de Pépin de Pria (écrivain). La  route termine par un rond-point qui permettait d’assister les navires qui venaient ici. Depuis cette promenade, montant vers le Monte Corberu, vous finirez par atteindre la chapelle de Nuestra Señora de la Guia (renaissance), rénovée en 1892. De là vous jouirez d’un excellent point de vue sur la Ria.

Pour visiter l’autre partie du village, il vous faut prendre par la Promenade Princesa Letizia. Traverser la ria par le pont et vous arrivez à la plage Santa Marina, une zone conçue au 20e siècle. Nous y soulignons quelques constructions telles que  la maison Marquiones Argüelles, la Villa Rosario (les deux sont de nos jours des hôtels) et la Maison des frères Uria-Aza avec une étonnante maison Marquiones et sa collection de sculptures en plein air.

Vous devez voir l’un des sites préhistoriques les plus importants de l’art rupestre mondial: la Grotte de Tito Bustillo. Découvert en 1968, à l’intérieur vous pourrez admirer de magnifiques peintures rupestres. Cette grotte à elle seule mérite le voyage. Elle a été récemment ajoutée à la liste des monuments patrimoine mondial de l’UNESCO. Vous pouvez également visiter le Centre d’art Rupestre Tito Bustillo à et la Cuevona, un autre monument naturel. Cependant, l’accès aux grottes environnantes est assez restreint, parmi elles: les grottes Moría, Cierro et Les Pedroses.

En outre, Ribadesella fut le lieu de naissance du peintre célèbre Darío de Regoyos (mouvement d’avant-garde de la fin du 19ème siècle). Aux environs de cette localité (qui appartient à la côte dite des Dinosaures avec GijonVillaviciosa et Colunga), il y a de nombreuses sites intéressants: l’église de Santa María du Junco (de style roman, dont l’arc repose sur six colonnes à chapiteaux représentant des monstres), San Mamés de Cuerres (avec des croix et des gravures du 14e siècle), l’église de San Esteban église (style roman), la chapelle de Santa Rita, et l’église de San Martín de Collera. Ne manquez pas la Tour Junco (14e siècle) et San Esteban de Leces (16ème siècle).

Cette localité fait partie des Villas Marineras avec Cudillero et LlanesBaiona, Sanxenxo, Ortigueira, Viveiro, San Vicente de la BarqueraSantoña et Laredo.

Vous devez voir...

Plage de Santa Marina
Promenade maritime

Informations pratiques

Coordonnées

43° 27′ 43” N, 5° 3′ 27” W

Distances

Oviedo 85 km, Madrid 520 km

Lieux proches

About the author

España Fascinante usa cookies para asegurarte una experiencia maravillosa. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar