Teverga – Teberga

Art Rupestre et gastronomie irrésistible

Ce petit ‘conseil’ aux paysages abruptes conserve les essences préhistoriques et romanes au sein d’une nature imposante…Sans parler d’une gastronomie autochtone et variée.

Planifiez votre escapade à Teverga

La durée d’une escapade dans le Conseil de Teverga dépend de l’intérêt que le visiteur porte à la Nature. La patrimoine monumental- avec en premier la Collégiale de San Pedro de Teverga- peut être visité en une journée, les alentours de cette zone en plein Parc Naturel de Las Ubiñas-La Mesa, peut passionner le voyageur des jours entiers. Et  si cela a un gout de trop peu, d’autres sites intéressants du Conseil l’attendent : comme Cangas del Narcea ou encore la ville d’ Oviedo. Pour connaitre la gastronomie du coin et trouver les meilleurs restaurants et hôtels, consultez notre rubrique  Dormir et manger à Teverga

Voulez-vous connaître ce site?

Le lieu a été habité depuis l’Âge du Bronze, période de l’exécution des peintures schématiques conservées sous les Abrits de Fresnado. La Voie Romaine du Ier siècle av.J.C. qui parcourt le Cordal de la Mesa,( sur un tracé certainement encore bien plus ancien) a toujours été utilisée jusque dans les débuts du XXe siècle

Les chemins ont quelque peu varié, maintenant, mais bien des morceaux conservent les tracés historiques dont ceux utilisés pour le passage des guerrillas anti Napoléon de la Guerre d’Indépendance.

Teverga a principios del siglo XX

Durant le XIXe siècle, le panorama régional est affecté par l’exploitation minière qui deviendra l’activité économique principale du Conseil. Les concessions minières les plus anciennes datent de l’année 1876, moment où l’agriculture et l’élevage  traditionnel perdent poids. La voie de chemin de fer unissant Entrago et Caranga et Teverga avec  Trubia et Quiros est construite en 1902.

Les passionnés de Préhistoire devront visiter le Parc de la Préhistoire de Teverga, situé à l’entrée de la localité de San Salvador de Alesga. Depuis sa récente inauguration, cette enceinte est devenue toute une référence pour la connaissance des grottes à Art Rupestre les plus fameuses du monde avec des reproductions fidèles. L’édifice central est en partie construit sous terre.

La fameuse ‘senda del Oso’(sentier de l’ours) propose 22 kilomètres préparés pour cyclotourisme et randonnées entre Tuñon et Entrago. Son principal attrait est la possibilité de s’approcher à des spécimens d’ours en semi liberté. La Cueva Huerta permet la visite de la salle de « Gours »(du latin gourges=trous), où l’on voit les trous creusés dans le sol par les gouttes d’eau. Dans la Galeria Vieja on peut voir les « cathédrales », des formations pétrées rappelant le gothique ; « la Santina » une formation géologique imitant un autel naturel, et le « fauteuil de la Reine ». Ici, se trouve un lac qui a sa légende : une belle xana (nom donné aux divinités et esprits aquatiques, généralement de belles dames qui gardaient de grandes richesses perdues), gardait  ce petit lac dont les eaux auraient été pleines de joyaux, d’or et d’objets précieux depuis la nuit des temps, jusqu’à ce que un chef maure, fuyant les chrétiens, captivé par la beauté de la princesse des profondeurs,  il accéda ainsi aux richesses qu’elle protégeait.

Il y a tout un important patrimoine de petites églises et de chapelles de diverses époques de l’histoire de Teverga, tout comme des demeures de seigneurs comme la Casa de Quiros ou le Palais des Comtes de Agüera.

Palacio de los condes de Aguera

Ce qu’il faut absolument voir à Teverga, c’est la Collégiale de San Pedro de Teverga, Monument National datant des années 1069-1076, lien possible entre le pré roman asturien et le roman. L’église conserve ses chapiteaux romans de figures animales et motifs végétaux. Aux XVIIe et XVIIIe siècles on y construisit un petit cloître où se trouve actuellement un musée qui présente des matériaux  reliés à l’histoire de la collégiale et trois toiles de peintres asturiens du XVIIIe. Dans les dépendances de la collégiale sont conservés les cadavres embaumés de Pedro Analso de Miranda, illustre abbé entre 1690 et 1720, évêque de Tolède par la suite, et de son père le premier marquis de Valdecarnaza. Ce sont les populaires « momies » de Teverga, condamnées selon la légende, à ne pas disparaître ni à jouir du repos éternel pour leur corruption morale.

La récupération des zones minières asturiennes a permis de transformer ce passé en un instrument touristique de grand intérêt. Les anciennes voies du Cordal de la Mesa, tout comme les voies ferrées s ont devenues des chemins de randonnées.

Essentiels

Colegiata de San Pedro
Parque de la Prehistoria

Informations pratiques

Coordonnées

43° 14’ 61’’ N, 6° 7’ 53’’ W

Distances

Oviedo 45 km, Madrid 433 km

Stationnement

Sans difficulté

Altitude

469 m (La Plaza)

Habitants

1929 (2013)

Les Apostolats (juin, à Villanueva), San Pedro (29 juin, à La Plaza), Santiago (25 juillet, à San Martín), Romería de Nuestra Señora del Cébrano (Patronne de Teverga, le 15 août), La Magdalena (août, à Entrago), Notre-Dame de Campiello (septembre)

Plusieurs foires d’élevage importantes, parmi lesquelles: Cueiro, El Rosario et La Feriona.
Journées gastronomiques de Primavera de Teverga (mars), Festival del Pote (novembre, possibilité de déguster des plats traditionnels: pot de chou, picadillo, tripes, riz au lait, borrachinos et pain d’épeautre)

Cuir (poches et harnais), Madreñes (sabot typique)

Autres destinations à proximité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar