Mutriku – Motrico

Le “Port Riche”

Motrico est une ville remplie de hautes maisons accrochées aux pentes du mont Arno, dont les étages ouvrent sur une  baie minuscule. Son littoral, est considéré comme l’un des plus beaux  de la côte basque, ainsi que ses particularités urbaine  qui en font l’un des endroits les plus pittoresques de Guipúzcoa.

Planifiez votre escapade à Motrico – Mutriku

La trame urbaine complexe de ce village marin et son port nécessitent un séjour d’une bonne journée pour visiter tout Motrico – Mutriku. Un bon programme serait de se promener par ses belles rues côtières et passer une journée à Deba pour se baigner sur ses plages. Motrico est un lieu traditionnel pour un week-end gastronomique avec en plus les bars et les tavernes de ses villes voisines. Il n’y a pas beaucoup d’endroits pour dormir à Motrico bien qu’il y ait divers campings à proximité de la plage de Saturrarán (très proche de Ondarroa).

Voulez-vous visiter cet endroit?

Il y a un dicton populaire qui dit «Motrico, riche port, où vous venez avec un mulet et repartez avec un âne», une expression qui résume l’opulence de la pêche, du commerce, et les activités corsaires de cette petite ville située à l’ouest de la province.

Dans le haut Moyen Age, la rivière Deba était considérée comme la frontière entre Guipúzcoa et  Bizcaye, de sorte que le territoire de Motrico  était rattaché à celle-ci. En 1200, à l’époque de la conquête espagnole, la première référence écrite est due à Alfonso VIII qui remit une partie  de Motrico  à l’Ordre de Santiago.

Le village a confirmé sa chartre comme citée en 1237,  et c’est quand l’histoire officielle  de Motrico a commencé, mais on peut supposer que celle-ci peut avoir commencé avant, lors d’une visite d’Alfonso VIII de Guipúzcoa en 1209. La concession de cette ville a sûrement servi de frontière de protection pour la Seigneurie de Vizcaya (indépendante mais cependant liée à son royaume). La ville fortifiée se trouve à l’intérieur d’une petite baie protégée par le 680 m de hauteur mont Arno,  et offre ainsi un port abrité des vents dominants du nord-ouest. Les particularités de ses terrains escarpés ont fait que cette ville se développe lentement, avec des rues étroites aux bords desquelles les maisons de pêcheurs se pressent les uns des autres jusqu’à ce qu’au port. Lors d’un incendie en 1553, plus de 700 de ces maisons en bois brûlèrent dans la ville.

C’est en 1761 que Cosme Damián de Churruca, l’infatigable marin, cartographe, militaire et maire de la ville est née. Il est mort héroïquement au cours de la bataille de Trafalgar, commandant du navire San Juan Nepomuceno. Quelques Jours avant la bataille, pressentant le sort qui les attendait vue l’ineptie de l’amiral français Villeneuve, il écrivit à son frère « si vous apprenez que mon bateau a été fait prisonnier,  dîtes-leur que moi, je suis mort « .

Quelques années plus tard, en Août 1794, Motrico fut pillée par les troupes révolutionnaires françaises.

L´ancienne association des pêcheurs

En 1826, l’association des pêcheurs établit un système spécial de chariots tirés par des chevaux qui, tous les deux jours transportaient des centaines de livres de poisson frais à Madrid: un voyage de 56 heures. Cette innovation fut très utile à la prospérité de ses pêcheurs.

Le centre historique de Motrico, déclaré Ensemble Monumental en 1995, conserve tout l’arome de son passé avec ses étroites rues grimpantes, ses monuments et l’Èglise de Notre Dame de l’Ascension, un des plus bels exemples de l’architecture Néo-classique de Guipuzcoa.

Nous commencerons notre parcours depuis le haut du village, depuis l’église néo-classique de l’architecte Silvestre Perez construite au début du XIXe. En forme de croix grecque elle est construite en maçonnerie. Sa façade, structurée comme un fronton grec avec six colonnes ouvre sur un grand escalier. A l’intérieur, se trouvent plusieurs toiles de la vie du Christ, ainsi qu’un Christ crucifié de Francisco de Zurbarán. L‘Hôtel de Ville, sur la même place Churruca, est l’un des bâtiments les plus emblématiques de la ville, construit en 1731. Le fils prodigue du village, Cosme Damián Churruca,  y a également  sa statue.

En face de l’Hôtel de Ville est le Palais Galdona, une demeure ancestrale du XVIIe, avec à côté le bureau du tourisme dans un édifice aussi du XVIIe. Descendant par la rue du Comte de Motrico, nous pouvons voir la maison natale de Churruca et le Palais du Comte de Motrico. Continuant la rue Atxintxin vers Saint Mikolla nous arrivons aux ruines de l’église de Sainte Agueda.  À mi-chemin de la Erdiko Kalea, se dresse le palais Zabiel, construit au XVIe et restauré pour servir de Centre Culturel.

Depuis  la place Abajo, vous pouvez vous rendre passant sous l’arc d’une maison à blason à  la promenade Modesto Churruca, qui se termine par un belvédère sur le port et la plage. Longeant le  port, vous pouvez  au passage voir les associations de pêcheurs, la Torre de Berriatua, ou SuLengua, sans doute le bâtiment le plus ancien de la ville uns des seuls survivants de l‘incendie de 1553. Un autre exemple de  grande qualité architecturale est l’Antigua Lonja (vieux marché), siège de la première association de pêcheurs et actuellement de l’Institut Social de la Marine, qui conserve  le style gothique Renaissance de ses origines. À proximité, dans le centre de Barrenkale, est le Palais Olazarra-Mizkia,du 17ème siècle, orné de beaux balcons en fer forgé et un blason sur la façade.

Dans le faubourg de Astigarribia vous trouverez la construction la plus ancienne de tout Guipuzcoa: l’église de San Andres, de la fin du XIe siècle. Une arcade visigot  intérieure démontre son  grand âge.

Église de Nuestra Señora de la Asunción

Pour les amants de la culture, deux musées liés à la mer les attendent: le Bentalekua, sur les bateaux, le village et la mer, et le Musée Nautilus qui exhibe une collection paléontologique  dont les pièces proviennent du Flysch noir de Motrico.

A quelques kilomètres vers l’ouest, la merveilleuse plage de Saturraran mérite un jour de visite pour elle toute seule.

Faisant aussi partie du Parc Géologique de la Côte Basque, Motrico présente d’autres sites intéressants comme Astigarribia, Olatz… Pour vous récréer la vue de phénomènes géologiques naturels, nous vous conseillons de suivre La Route du Flysch.

Vous devez voir...

Ayuntamiento
Puerto de Mutriku

Informations pratiques

Coordonnées

43° 18′ 0″ N, 2° 23′ 0″ W

Distances

Donostia-San Sebastián 47 km, Bilbao 69 km, Madrid 422 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar