Getaria – Guetaria

Origine de Guipuzcoa, de génis et du Txacoli

Ce village de marins pêcheurs fut fondé par les romains pour capturer des baleines. Au cours des siècles, il a pris sur la mer jusqu’à intégrer l’ancienne île de San Anton. Ses habitants se firent connaître par leurs faits d’armes leur qualité de marins, leur gastronomie et la production de txacoli. De nos jours la ville est aussi connue à cause de son spectaculaire musée Balenciaga.

Planifiez votre escapade à Guétarie – Getaria

Village de pêcheurs depuis deux milles ans, il s’est fait connaitre au cours des dernières dizaines d’années pour ses caves de Txakoli avec A.O.C. Son réseau urbain ancien, formé d’édifices médiévaux et de maisons de pêcheurs peut être parcouru en une matinée. On peut par contre passer toute une journée à visiter Guétarie et le musée Balenciaga, l’église et l’île de San Anton et autres points d’intérêt dont nous vous parlons dans notre section « que voir à Guétarie? Vous y trouverez aussi deux plages, l’une pour les surffistes et l’autre plus tranquille. Vous pouvez faire des excursions vers les villages côtiers voisins comme Zarauz, (les deux villes étant unies par une merveilleuse promenade qui permet de jouir de toutes les vues de la côte) et Zumaia avec son singulier parc du flysch. Il y a à Guétarie une école de plongée sous marine très active et la possibilité de pratiquer un certain nombre de modalités de tourisme actif. C’est un endroit avec de nombreux et bons restaurants et toute une infrastructure hôtelière en croissance que vous trouverez dans notre section Se loger et Manger à Guétarie.

Voulez-vous visiter cet endroit?

L’histoire de Guétarie commence en 1209 lorsque le roi Alfonso VIII lui concéda le même état juridique que San Sebastian dans le but de faire venir s’installer de nouvelles gens et activer la vie  du port. Pour pousser à la construction de  nefs et de maisons, en 1270 elle reçut le privilège de pouvoir couper des arbres nécessaires, n’importe où en Guipuzcoa, et vingt ans plus tard, ses commerçants furent libérés de payer les droits de portage et de péages de n’importe quelle localité du royaume de Castille.

Le 6 juillet 1397, dans l’église de San Salvador, une assemblée de représentants de plusieurs villages fut réunie par le corregidor (représentant du pouvoir royal) Gonzalo Moro pour rédiger les premières Ordonnances Constitutives de la province (ce seront les Fueros). Elles furent revues et corrigées à plusieurs reprises par des assemblées successives, restant en vigueur jusqu’à 1876.

En 1476, Juan Sebastian el Cano naquit à Guétarie, marin militaire  capitaine de la Nef Victoria avec la quelle il accomplit le premier tour du monde en 1522. Ce haut fait est commémoré par les habitants par la Fête du Débarquement.

Pendant le XVIe siècle on continua à renforcer la jetée qui reliait l’île de San Anton au mont Garate sur les flancs du quel était construit le village enceint de murailles. Il se forma ainsi un grand port de pêche et de commerce, bien à l’abri des vents du nord-ouest surtout. Ses marins furent de célèbres pécheurs de baleines- unique symbole  figurant sur les armes de la ville- une activité séculaire, en compétition avec d’autres ports du Pays Basque. La dernière baleine fut remorquée jusqu’au port en 1878.

Une autre grande activité de sa population fut de produire un vin blanc sec, légèrement amer de nom txakoli, dont les premières références documentaires datent du XVIe siècle. De consommation locale il fut peu  apprécié jusqu’à la fin du XXe siècle, moment où on obtint des saveurs plus douces qui en firent augmenter le prix et donc étendre les terrains cultivés.

En 1597, un incendie détruisit les deux tiers du village (150 maisons de bois)., Plus tard, en 1638, pendant la Guerre de Trente Ans, une grande flotte française détruisit le port de Guetarie et des navires castillans ancrés dans la rade et qui attaquaient les français qui avaient mis le siège  à Fuenterrabia par terre et par mer. Après un fort bombardement, ils furent repoussés et ne purent conquérir la ville.

Ancien port de Guétarie – Getaria

En 1811, les français occupèrent Guétarie, y laissant une garnison jusqu’à 1813, la quelle en se retirant détruisit une bonne partie de la cité. Pendant la première Guerre Carliste, les troupes Libérales furent bombardées par les carlistes qui détruisirent à nouveau presque tout le village. Ne restèrent debout que l’église de San Salvador (très touchée) et 16 maisons, jusqu’à ce que les ruines soient réoccupées en 1836.

Enfin, en 1895, Cristobal Balenciaga naquit dans la localité, depuis fort jeune ce fut le modiste de la famille royale et de l’aristocratie qui séjournait l’été à San Sebastian. Lors de la Guerre Civile, il vint s’installer à Paris y devenant l’un des créateurs modiste parmi les plus fameux de l’histoire. En 2011, un musée avec son œuvre fut inauguré, devenant l’un des principaux attraits de la Guétarie actuelle.

Guétarie est un village  avec un port pittoresque accroché à un flanc de colline. Sauf la route le traversant, il est difficile de trouver une seule rue qui ne soit pas en pente, en descente vers le port ou en montant vers la partie haute. La vieille ville, de tracé médiéval, s’étale sur un promontoire rocheux qui relie le centre urbain au mont de San Anton. Des anciennes murailles qui le protégeaient lors de sa fondation en 1209, ne restent que quelques pans dans la zone du port et la partie sud.

La première chose que remarque le visiteur au commencement de sa visite c’es l’édifice de l’Hôtel de Ville, sur la route même, au début de la Calle Mayor. À son côté les anciennes maisons consistoriales en grès avec les armes de Guétarie. Sur la même route se trouve le monument à Juan Sebastian Elcano(1924) du sculpteur Victorio Macho. Dans la zone portuaire se dresse la Torre de Aldamar ou «la Atalaya».

Une fois dans la ville même, on peut pénétrer dans l’aire médiévale des pêcheurs par les rues Mayor, Nagusia ou San Roque. La rue Mayor s’achève face à l’église paroissiale de San Salvador (XV-XVIe) avec des ajouts plus tardifs (clocher et portail principal) Cet édifice à la construction toute particulière (due à la pente sur la quelle il est érigé) est le lieu où se réunirent les Assemblées de Guipuzcoa qui formèrent la province et c’est là aussi que les membres des Assemblées, en août 1794 , décidèrent de se rendre à l’armée d’occupation française lors de la guerre de la Convention.

Sur le port, une porte fortifiée la «katrapona» et une sculpture en marbre de Juan Sebastian El Cano de Ricardo Bellver.

Parmi les nombreuses maisons gothiques de Guétarie, nous remarquons la Maison Tour de Zarauz, en ruines mais important gisement archéologique qui permit la reconstruction de l’histoire du village depuis les romains. Adossée à elle, une autre maison importante, celle des Ochoa Ibañez de Olano et l’église de San Salvador, de la première moitié du XVe toutes deux. En plus des édifices de type monumental, on trouve à Guétarie tout plein de maisonnettes typiques de pêcheurs, étroites, blanches et balcons de bois peints.

Du port, on peut Monter jusqu’au sommet du mont San Anton d’où l’on a des vues magnifiques sur le côte de Zarautz vers Zumaya.

En haut de la ville, de l’autre côté de la route est le Parc et Palais Aldamar, ancienne résidence des marquis de Casa Torre. À côté une construction moderne héberge le Musée Cristóbal Balenciaga, fils préféré de la ville. Ce musée installé dans la maison natale du couturier conserve une collection importante, des archives, et présente des audio visuels sur la vie et l’œuvre d’un personnage clé de l’histoire de la mode espagnole.

Église de San Salvador

Gastronomiquement, Guétarie est célèbre pour ses poissons et son vin de txacolí ou txacolina qui ici est blanc. Certaines de caves produisent d’autres types de vins, fermenté en barrique, rosé et même du cava.

Vous devez voir...

Estatua de San Sebastián Elcano
Puerto Pesquero

Informations pratiques

Coordonnées

43° 18′ 0″ N, 2° 12′ 0″ W

Distances

Donostia-San Sebastián 33 km, Bilbao 75 km, Madrid 427 km

Lieux proches


About the author

Otras noticias de interés
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Les meilleurs plans de tourisme en Alava. Paradis des randonneurs et des amateurs de Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Tout accident géographique de la côte cantabrique s’est vu utilisé par les gens de la Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Que voir en Guipuzcoa. Tradition, plages et “pintxos”" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]C’est la province Basque la Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Que voir en Biscaye. Seigneurie traditionelle et cosmopolite" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Tout ce qu’il y a Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Les ermitages sont des petits temples qui rassemblent la dévotion et la tradition des communautés Más información