Lieux secrets de San Sebastian

La célèbre « Bella Easo » garde encore quelques endroits peu fréquentés; et pour ses nombreux «amants», nous avons cherché des endroits secrets de Saint-Sébastien pour en profiter pleinement. Certains sont à côté des lieux emblématiques ou des lieux de passage que beaucoup de gens traversent, mais qui passent inaperçus à cause de leur sujet; d’autres sont un peu éloignés des zones touristiques. Dans tous les cas, ce sont des destinations pour de vrais voyageurs, pour ceux qui veulent se rapprocher de l’âme d’une ville à travers son histoire, son art, sa nature et sa gastronomie.

Marché de la Bretxa

Le visiteur doit savoir que l’un des lieux emblématiques de Donostia est le Marché de Bretxa. Déjà à partir du niveau 1 du parking du Boulevard vous pouvez voir la raison de son nom; parce que sur le côté gauche, quand vous entrez avec la voiture, vous pouvez voir les restes de l’ancienne muraille de Saint-Sébastien (démolie en 1863). Le Marché de la Bretxa fut construit sept ans plus tard sur l’endroit où la brèche avait été causée par le bombardement sur la muraille fait par les Français du duc de Berwick en 1719 et par les Portugais, anglais et espagnols commandés par Wellington en 1813. Ce point de faiblesse dans la fortification est devenu le point fort de la gastronomie de Donostia, car il est fréquent de trouver plusieurs des chefs les plus célèbres de la ville devant ses stands.

La Maison de l’Histoire et le Cimetière des Anglais

Beaucoup de ceux qui montent au sommet du mont Urgull se concentrent sur les vues panoramiques et la promenade, prêtant peu d’attention au château de La Mota, où vous trouverez la Maison de l’Histoire. Cela consiste en un ensemble d’audiovisuels, de maquettes, de pièces et de scénographies qui communiquent les 800 ans d’histoire de la ville. Là, vous pouvez en apprendre assez sur le XIXe siècle de San Sebastian pour contextualiser un autre lieu caché, situé très près. Sur le versant nord de la montagne, face à la mer, se trouve le «cimetière des Anglais»; Il doit son nom aux restes des combattants de la Légion Auxiliaire Britannique (1836-1837). C’était une unité de volontaires envoyée pour aider le gouvernement de l’Espagne dans sa lutte contre les insurgés carlistes; Sa base était à San Sebastian, sa principale zone d’opération étant Gipuzkoa.

Musée Diocésain de Gipuzkoa

Un autre des lieux secrets de San Sebastian est le Musée Diocésain de Gipuzkoa. Celui-ci est à l’intérieur de la Basilique de Santa María del Coro, dans la nef de Santa Marta (un espace restauré et muséalisé par le célèbre architecte Rafael Moneo). C’est une collection exquise d’œuvres d’art sacré (orfèvrerie, peinture, sculpture et bijoux); du roman à nos jours. Pour y accéder, regardez l’horaire.

Musée Naval

À environ deux cents mètres de la basilique, sur le quai nord du port, se trouve le musée naval; Les gens passent devant souvent sur le chemin de l’Aquarium. Cet ancien bâtiment de la guilde des pêcheurs dispose d’une salle dédiée aux activités expérientielles et de deux expositions temporaires; actuellement il y en a une très intéressante sur l’aide des Basques à l’indépendance des États-Unis.

Palais d´Aiete

La situation de la ville, entre une baie et l’embouchure d’une rivière, permet de la contempler de divers endroits. Les plus communs pour les touristes sont le mont Urgull mentionné ci-dessus, l’île de Santa Clara et le mont Igueldo; mais les gens de Donostia et les troupes ennemies d’autrefois ont utilisé deux autres endroits stratégiques, maintenant des parcs publics. Sur une colline au sud de la baie se trouve le Palais d’Aiete et ses jardins; lieu qui a servi de quartier général au duc de Berwick dans son siège célèbre, et qui a également été résidence d’été et lieu de réunion des conseils des ministres du général Franco pendant sa dictature. Construit en 1878 par les ducs de Bailén, il a reçu la royauté et l’aristocratie pendant plus d’un siècle; Actuellement, c’est une propriété publique, dédiée à la Casa de la Paz (Maison de la Paix) et aux droits de l’homme.

Le Mont Ulía

À l’extrémité est de la ville, surplombant la plage de Zurriola, se trouve le Mont Ulia. Cette élévation est l’endroit où les pèlerins du Chemin du Nord à Saint-Jacques de Compostelle accèdent; sa position stratégique a motivé que des fortifications se soient situées ici. C’est aussi un excellent endroit pour marcher, avec des chemins balisées et des falaises intéressantes, très propices à l’observation des oiseaux.

Une fois que vous avez apprécié ces vues, c´est peut être une bonne idée de descendre aux tavernes du quartier du «Gros» pour manger à la carte ou «aller de pintxo pote» – en demandent l’offre de tapa et de boisson faite pendante quelques jours et à certains moments de la journée – (voici un échantillon d’établissements dans toute la ville). La massification des établissements de la «Parte Vieja» (Vieille Ville) pendant les vacances a motivé qu’une grande partie de la population de Saint-Sébastien s’est habituée à cette zone des vins et de gastronomie; en se souvenant d´un vieil adage: “allá donde fueres, haced lo que vieres” (partout où vous allez, faites ce que vous voyez).

Texte d’Ignacio Suárez-Zuloaga.

Traduction de Danielle khoyan Tondu et juan Daniel Zuloaga khoyan.

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar