Leintz Gatzaga – Salinas de Léniz

Un passage de montagne salé

La jolie petite ville bien conservée de Leintz Gatzaga  est au plein centre d’un difficil passage de montagne de Gatzaba-Arlaban. Indispensable lieu de repos pour le commerce dans les siècles passés c’est aussi un site de production de sel. De nos jours, ne viennent que les amateurs de lieux spéciaux hors des autoroutes.

Planifiez votre visite à Salinas de Leniz

Cette petite localité stratégique possède quelques bâtiments construits en pierres de taille, dénotant la puissance ancienne d’un endroit important; Ses quelques rues et environs peuvent être vus en deux heures, y compris le petit musée du sel situé hors de la cité. Les options de prolongement de l’escapade sont les villes de la vallée de la Deba: Mondragón et Bergara – qui sont à une certaine distance,- mais dont les centres historiques ont des édifices de grand intérêt. C’est une zone rurale isolée, proche d’une région industrielle avec peu de logements touristiques mais beaucoup de bons petits restaurants où faire un repas pour un bon prix que nous avons rassemblés pour vous dans notre page Dormir et manger à Salinas de Léniz.

Voulez-vous connaître ce site?

Plusieurs documents des années 947 et 1087, citent déjà des mines de sel dépendantes des villages de la vallée du Leniz. En 1331, le roi castillan Alfonso XI transforma le village primitif de Gatzelueta en cité royale, les salines étant de propriété royale, même si les habitants  en avaient obtenu quelques droits de gestion et d’exploitation.

Comme partout ailleurs, les maisons étaient faites de bois, facteur propice aux incendies dont les plus ravageurs furent ceux de 1371 et de 1498. À la suite de ce dernier, un décret ordonna que les constructions se fassent de pierres.

En 1374 pendant la guerre des bandos, le belliqueux banderizo Beltran de Guevara, seigneur de Oñati, s’empara de toute la vallée, il fortifia les salines et les incorpora de facto à la Confrérie de l’Álava où il était un personnage influent. La vallée resta sous le contrôle de sa famille jusqu’à l’année 1493 où les habitants gagnèrent un procès contre leur Seigneur. À cette date, Leintz-Gatzaga retrouva son statut de villa royale en rejoignant la Confrérie de Guipúzcoa lors de l’Assemblée générale de 1496.

La période de  plus grande gloire de la cité correspond au XVIIe siècle avec la création du Camino Real. C’était la voie la plus directe depuis les douanes de Vitoria jusqu’à la mer et la traversée de Leintz Gatzaga, évitait les pentes raides du col de Gatzaga Arlabán précédemment utilisé par les cavaliers (pas des chariots)  Au cours des siècles suivants, par ce col  traversèrent les différentes armées  des guerres de la Convention, la guerre d’Indépendance et les guerres carlistes. La décision de créer ce chemin  se doit aussi  à l’importance commerciale du sel et  la promotion du port de Deba, dont le bassin est accessible par la route bordant la rivière. Dans son centre urbain, il y a de nombreux beaux bâtiments en pierre taillée qui furent érigés au cours de cette période de prospérité.

Leintz Gatzaga – Salinas de Léniz

Depuis le milieu du dix-neuvième siècle, Leintz-Gatzaga  commença à perdre de son importance sur la carte économique et sociale par l’ouverture de nouvelles voies de communications qui  reléguèrent  leVieux Chemin Royal à l’arrière-plan. Ce processus devait culminer en 1972, lorsque les mines de sel furent fermées par faute de rentabilité. De nos jours, la ville est une destination touristique attrayante en raison de son environnement naturel et de son patrimoine, l’héritière directe de ses jours de gloire.

La vieille ville de Leintz Gatzaga accumule toute une histoire. Actuellement, il conserve encore son tracé médiéval, issu de la reconstruction du village après l’incendie de 1371 et qui, en forme d’ovale, s’articule autour de trois rues parallèles et d’un axe transversal. Il y a encore cinq des sept portes des murailles antiques, aujourd’hui disparues, ainsi qu’un grand nombre de manoirs, de palais et de bâtiments d’intérêt. L’ensemble des blasons, des armes et des portails des bâtiments ne peut  non plus être ignoré.

L’attrait principal du patrimoine de la cité est situé à l’extérieur des murs et c’est le sanctuaire de Notre-Dame de Dorleta. Construit sur le vieux château qui protégeait les marais salants, il a longtemps servi d’auberge sur le chemin de Saint-Jacques. Le bâtiment actuel remonte au XVIIème siècle, bien que les murs conservent encore quelques éléments des XIIIe et XIVe siècles. A l’intérieur se trouve une sculpture romane de la Vierge de Dorleta, patronne des cyclistes, qui  lui donnent généralement leurs maillots.

À travers le portail de San Ignacio, nous entrons dans la zone urbaine, où nous pouvons trouver des monuments uniques tels que la Fontaine aux douze bouches (également connu sous le nom « As des Coupes »), œuvre érigée en 1715 par le maître Imaz. On remarque certains monuments civils comme le Palais Garro (fin du XVII siècle, actuellement Maison de la Culture), bâtiment baroque. Intéressant le blason d’argent avec la croix fleurdelisée et quatre loups marchants affrontés; le palais de Során, autrefois résidence des rois, reconstruit en 1764 parce que le bâtiment précédent fut transporté pierre à pierre en Navarre par l’un des propriétaires, C’est actuellement un hôtel; Il y a aussi le Palais Elexalde, une construction Renaissance érigée sur l’ancien château du Seigneur d’Oñati. Au centre de la ville monumentale se dresse l’église paroissiale de San Millán, fondée en 1331, mais dont le bâtiment actuel a été construit au XIVe siècle et reconstruit, après avoir fait l’objet de plusieurs incendies, au XVIe siècle. Après un nouveau feu, qui a brûlé le temple en 1954, seuls les quatre murs extérieurs sont restés debout, l’intérieur étant conçu dans la restauration moderne, comme un espace agréable et simple.

Escudo de armas del Palacio Garro

Sur les antiques salines s’est ouvert le Musée du Sel, où sont expliquées l’histoire et les techniques ainsi que les outils qui pendant des siècles ont défini le caractère de la cité.

Leintz Gatzaga est de plus le lieu de la naissance de la rivière Deba et est au centre d’un parage incomparable où vous pouvez jouir des parcs de PagoederIturritxueta et Bengoerreka

Indispensable

Vista de la arquitectura local
Iglesia de San Millán

Informations pratiques

Coordonnées

42° 59′ 16″ N, 2° 34′ 2″ W

Distances

Donostia-San Sebastián 79 km, Bilbao 79 km, Madrid 374 km

Stationnement

À côté de l’hôtel de ville

Altitude

455 m

Habitants

258 (2013)

Notre-Dame de Dorleta (8 septembre), San Millán (13 novembre)

Salon de l’artisanat (le dimanche le plus proche de San Millán)

Autres destinations à proximité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar