Bergara – Vergara

Scène d’études et d’embrassades

La monumentale et historique petite ville de Bergara est connue en particulier pour avoir donné son nom à l’embrassade qui mit fin à la Première Guerre Carliste.

Planifiez votre escapade à Bergara

La visite de Bergara ne vous prendra que quelques heures, car son centre historique n’est pas grand et les bâtiments se voient extérieurement, à l’exception des églises (si elles sont ouvertes au moment où le visiteur arrive). Dans ses environs il a la belle ville d’Oñate  et l’important Sanctuaire d’ Arantzazu; A proximité se trouve également le Parc Naturel de Aizkorri,  avec de nombreuses possibilités de tourisme actif. Vergara n’est pas une destination d’escapade évasion très connue car il n’y a pas un grand nombre de possibilités de passer la nuit, l’hôtellerie est plus tôt orientée vers les cités voisines; Nous vous avons réuni les diverses options de dormir et de manger à Bergara sur notre page spécialisée.

Voulez-vous connaître ce site ?

La première référence écrite de l’histoire de Bergara remonte à l’année 1050, lorsque le roi de Pamplune Sancho el Mayor la cite dans un document par lequel il fait don de terres au monastère de San Juan de la Peña, près de Jaca (Huesca). Plus tard, en 1268, après la conquête castillane des trois provinces basques, Alfonso X le Sage fonda l’actuelle Bergara sous le nom de Villafranca de Vergara dans le lieu connu jusqu’alors comme Ariznoa

Depuis ces temps anciens, Bergara devint un centre de communication important, étant le point de rencontre entre la route qui  communiquait la Castille avec la Cantabrie et celle qui reliait Guipúzcoa et la Biscaye. Ainsi, le commerce fut le principal moteur économique de la population, favorisant un développement social et urbain précoce, le développement industriel et, en général, la richesse de Bergara. Le marché du blé, par exemple, avait alors sa place dans ses rues trois fois par semaine. Les visiteurs qui venaient en permanence  profitaient de l’occasion pour réaliser diverses activités et soutenir le développement d’autres secteurs, tels que l’hôtelier

Dans le dernier quart du XVIIIe siècle, la  première Real Sociedad Basque des Amis du Pays précurseur des sociétés économiques et de l’idéologie illustrée en Espagne-  demanda qu’on lui cédat l’ancienne école des Jésuites pour établir un Centre d’Enseignement. L’ordre religieux avait été expulsé d’Espagne par le roi Carlos III et cette demande ne causa aucun probléme. C’est ainsi que fut fondé le Séminaire Royal de Bergara, avec un large éventail de matières y compris les postes de professeurs prestigieux de chimie et de minéralogie, dans le  Laboratorium Chemicum  des quels Juan José et Fausto Elhuyar isolèrent le wolfram avec succès en 1783 : l’une des principales réalisations scientifiques  de » le Bascongada « . Conçu pour être un centre d’études d’avant-garde, ce fut une sorte d’école de dirigeants (séminaire des nobles)  venus de toute l’Espagne. Au milieu du XIXe siècle il commença à décliner, pour devenir une simple école secondaire dirigée par les Dominicains.  Ignacio Zuloaga qui plus tard serait connu comme  peintre,  y étudia et en fut expulsé pour mauvaise conduite.

En 1766, au plus fort du déclenchement de la révolte populaire connue sous le nom de Matxinada, Bergara resta fidèle au roi, se séparant de la grande majorité des populations limitrophes. Mais l’épisode militaire le plus connu de son histoire est le dénommé Abrazo de Bergara, dernière phase de la reddition des divisions carlistes de Guipúzcoa et de Biscaye qui dura plusieurs jours en 1839. L’embrassade était un compromis de paix entre les généraux Espartero et Maroto qui  précipita la fin du front nord de cette guerre interminable.

Le 15 août 1897, dans la prison locale, actuellement le gaztetxe ou maison de la jeunesse,  l’anarchiste italien Michelle Angiolillo fut jugé à huis clos par un Tribunal Militaire. Une semaine au-paravant, il avait  assassiné dans la ville voisine d’Arrasate. Mondragón , Antonio Cánovas del Castillo, ancien Premier ministre et chef du Parti conservateur. Cinq jours plus tard Angiolillo  fut exécuté dans la même prison, par la procédure du garrote vil.

Malgré son développement industriel  Bergara  la ville a toujours réussi à garder son centre historique en parfait état, plein de monuments intéressants, que le visiteur peut difficilement ignorer. La visite peut commencer parc le parc et l’église de Santa Marina de Oxirondo, sur les rives de la rivière Deba. Le temple, de plan rectangulaire à trois nefs, fut  construit en deux phases différentes entre le XVIème et leXVIIe ème siècle et c’est un bel exemple  du gothique basque. Il possède en dedans un retable baroque de Miguel d’Irazusta décoré de sculptures de Luis Salvador Carmona.

De là, en traversant la rivière et en remontant la promenade d’Irizar, on arrive à la vieille ville, juste derrière le Palais Egino Mallea, de la fin du XVIe siècle, parfait exemple d’architecture maniériste, rythmée et symétrique

Avant de vous lancer dans la vieille ville, vous pouvez suivre la rue Arruriaga jusqu’au Parc de Errotalde, avec son palais homonyme de style renaissance qui abrite de nos jours la Maison de la Culture de la ville., mais aussi la chapelle-ermitage de Santa Ana, renaissance elle aussi.

De retour à Barrenkale, dans le centre historique, nous trouvons plusieurs des bâtiments civils les plus intéressants, tels que le palais baroque d’Irizar, construit au XVIIe siècle, dans lequel  eut lieu l’Abrazo de Bergara; La Casa Arrese, du 16ème siècle, avec un balcon d’angle conçu par Pedro de Ibarra; le Palais Aroztegi, un édifice du 16ème siècle célèbre pour sa porte d’entrée gothique avec vingt-quatre panneaux décoratifs, qui depuis sa restauration est exposée à l’intérieur et, déjà au coin de la Plaza de San Martín, la Casa Izagirre-Moia, baroque XVIIème siècle. Célèbres sont également les maisons situées au 3 rue Goenkale et au5 rue Artekalea, toutes deux du 16ème siècle,. Il y a bien plus de palais  répartis dans toute la ville, que le visiteur peut découvrir au passage. En effet, la ville compte jusqu’à 192 édifices déclarés d’intérêt historique et artistique.

Plaza de San Martin nous trouvons la Mairie, bel édifice à arcades de la fin du XVIIe, et aussi le Royal Séminaire, siège des réussites scientifiques de Bergara et de nos jours occupé par la UNED(Enseignement à Distance)

La Plaza de Ariznoa est l’un des espaces publics les plus représentatifs de Bergara. Il abrite la maison d’Agirrebeña (1541), avec un balcon d’angle du début du XVIIe siècle couronné par les armoiries de la famille et une façade intéressante, sur la rue San Pedro, avec 53 impressionnantes plaques de céramique polychrome fabriquées en Allemagne au 16ème siècle; Casa de Monzón ou Casa-torre Olaso, Renaissance du XVIe siècle; le Palais de Justice et la paroisse de San Pedro de Arizno, autour de laquelle la ville d’origine s’est construite. Le temple actuel est de style Renaissance, construit au XVIe siècle  avec une tour baroque de 1752 et un portique de 1645. Il faut absolument, dans ce temple, aller voir le grand retable principal de style plateresque et la sculpture du Christ de l’Agonie, du sculpteur d’images baroques Juan de Mesa.

Faisant le tour de l’abside, on arrive au Palais Errekalde, renaissance, tout entouré de jardins, qui accueille le Centre du Patrimoine Documental de Euskadi et les Archives Municipales.

Informations pratiques

Coordonnées

43° 7′ 0″ N, 2° 25′ 0″ W

Distances

Donostia-San Sebastián 60 km, Bilbao 60 km, Madrid 395 km

Stationnement

OTA fonctionne dans le centre et vous pouvez vous garer gratuitement avec une limite de deux heures. Deux parking gratuit avec limte de trois heures: le souterrain du Séminaire et celui d’Oxirondo, à côté de l’église de Santa Marina

Altitude

155 m

Habitants

14 763 (2013)

Pentecôte (49 jours après la Semaine Sainte), San Martín de Aguirre (16 septembre), Pèlerinage de San Marcial (premier dimanche de juillet)

Pâtisserie Raizábal

Autres destinations à proximité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar