Gernika – Lumo

Arbre des Basques et symbole de la paix

Quoi que petite ville basque, Guernica (ou Gernika-Lumo en Basque) soit tout un symbole. Visiter Guernica vous prendra une journée. Pendant des siècles, elle a été le lieu de la Juntas de Bizkaia, le premier organe de direction du territoire  Elle est également connu internationalement pour avoir été sauvagement bombardée pendant la guerre civile espagnole, immortalisée dans le grand tableau de Pablo Picasso. Aujourd’hui, c’est un centre bien communiqué d’où vous pouvez faire de nombreuses excursions dans toutes les meilleures destinations de Vizcaya.

Planifiez votre escapade à Guernica

Le village de Guernica est plein de musées et possède une vieille ville bien conservée (qui n’a pas été affectée par le terrible bombardement  de 1937). Guernica est également un nœud de communication qui relient les deux rives de la réserve naturelle de Urdaibai; Guernica mérite bien cinq jours pour l’explorer à fond. Si vous suivez la route de la rive droite (àl’est), vous arriverez à la bifurcation de la forêt d´Oma et la grotte de Santimañe. Suivant la route BI 2237 vous arrivez aux  belles villes de Elantxobe et de Ea. Vous pouvez également accéder au village majestueux de Lekeitio par la route BI 2238. Si vous optez pour la rive droite  prenez la BI 2235 qui vous mènera à Mundaka, au petit port de pêche de Bermeo et  à la spectaculaire chapelle de San Juan de Gaztelugatxe.

Voulez-vous visiter cet endroit?

On pense que Guernica doit avoir été habitée depuis l’antiquité. Un site archéologique près du Mont Kosnoaga démontre l’existence d’un village fortifié au deuxième siècle avant Jésus-Christ,  On a trouvé également des céramiques et un bronze de l’empereur romain Trajan.

La ville de Guernica a été officiellement fondée en 1366 par le comte don Tello, seigneur de Bizkaia demi-frère de Pedro I de Castille. En fondant la ville on cherchait à promouvoir le port qui était juste un peu au nord de la ville. À Guernica convergent  aussi les chemins allant de Bermeo à Durango et de Bilbao à Elantxobe. Durant des siècles, une certain prospérité commercial à permis l’essor de la ville.

Gernika est également bien connu pour être le centre politique de la Seigneurie, où se tenaient les Juntas de Bizkaia (Assemblées), le premier conseil d’administration du territoire, réuni depuis le 15ème siècle. Le  conseil se réunissait près d’une chapelle avec un vieux chêne. La chapelle fut remplacée par le la Maison des Assemblées  et le chêne actuel est descendant de l’Arbre Ancestre, qui résista depuis le XVe jusqu’au XVIIIe siècle. Et c’est aujourd’hui un symbole pour les indépendantistes basques.

En 1882, les petits villages de Lumo et Guernica se réunirent, donnant ainsi naissance à la ville actuelle. Après l’annexion, Gernika- Lumo a rencontré un nouvel essor industriel et commercial qui a duré tout au long de la  plus grande partie du 20e siècle.

Que ver en Guernika

La «Casa de Juntas» (Mairie) avant le bombardement

Le plus important de l’histoire récente de Gernika a eu lieu le 26 Avril 1937, lorsque la Légion Condor a bombardé la ville causant d’innombrables victimes civiles et détruisant une grande partie de la citée. Parmi les débris, la «Casa de Juntas», l’arbre, et les usines d’armes Unceta et Cía  (qui aurait été la cible principale de l’attaque) sont  restés debout. Le bombardement est arrivé peu de temps après celui de Durango, et, bien que le bombardement de Durango ait été plus grave, la presse internationale s’est faite écho  sentimentalement de celui de Guernica. La raison principale  a peut être été due au rôle symbolique de la ville au fil des ans. La tragédie a également été immortalisée par Pablo Picasso dans son œuvre extraordinaire Le Guernica, qui est exposé, ainsi que les croquis et photographies du processus  d’élaboration, au musée Reina Sofia de Madrid.

Guernica-Lumo, situé dans la vallée de la rivière Oka, à côté de l’estuaire du Guernica, a été déclaré «symbole de la ville de la paix» en 1987. C’est donc la Fondation et Musée de la Paix qui par son exposition permanente, aborde la paix selon différentes perspectives. La vieille ville,  dévastée par les bombardements de 1937, a été reconstruite dans les années suivantes sous l’influence de l’urbanisme moderne.

Votre visite peut commencer à partir de la Place à arcades de los Fueros, sur  laquelle vous trouverez une statue de bronze du comte don Tello et la Mairie, avec une tour et sin horloge. De là, à travers Arte Kalea, vous arriverez aux jardins des foires où se trouve la fontaine Ursolo, en mémoire de ceux qui moururent lors des bombardements de 1937.

Vous pouvez alors rejoindre la Casa de Juntas et l’Eglise de Santa María la Antigua. L’église de Santa María la Antigua, XVe –XVIe siècle de style gothique Renaissance, est l’édifice religieux le plus important du centre-ville. Son portail merveilleusement sculpté porte la date finale de sa construction 1499.

La  «Casa de Juntas de Gernika», construite en style néoclassique fut conçue par Antonio Echevarría au 19ème siècle et c’est le bâtiment le plus visité de la ville. La salle principale est décorés par quelques-uns des plus importants artistes basques du 19e siècle, comme Anselmo Guinée et Gustavo de Maeztu. Cette pièce sert à deux fonctions politique et religieuse. La Salle de la grande Verrière contient un vitrail de 335 mètres carrés élaboré récemment en 1985. Vous pouvez également aller voir l’Arbre de Guernica (l’ancien et le nouveau), dans les jardins proches .C’est là que les présidents de la communauté Basque jurent leur charge. A proximité, vous trouverez également l’église néoclassique et le couvent de Santa Clara, construit en 1880 sur l’ancien qui remontait à 1422.

Le palais Monteforte ou Alegría, du 18ème siècle, abrite le Musée de Euskal Herria, qui est divisé en diverses expositions illustrant l’histoire, les traditions, le sport, et le folklore des régions basques.

Pour finir, une visite au Parc des Peuples d’Europe vous permettra de voir les chefs d’œuvres des maîtres de la sculpture moderne: Gure Aiten Etxea (la maison de notre père) par Eduardo Chillida et Grande Figure dans un Refuge de Henry Moore.

Eglise de Santa María

Chaque lundi Guernica abrite un marché animé qui vaut vraiment une visite. Le premier et le dernier lundi du mois d’octobre  a lieu une grande foire populaire avec concours de bétail, et  tout un échantillon de machines et de produits agricoles.

Dans les environs de  Guernica, vous trouverez Urdaibai, un paradis naturel déclaré réserve de la biosphère par l’UNESCO en 1984. Vous pouvez également visiter la forêt d’Oma, qui a servi d’inspiration au sculpteur basque Agustín Ibarrola. À Seulement quatre kilomètres de Guernica, vous pouvez découvrir la grotte de Santimamiñe, qui a été déclarée Patrimoine Mondial par l’UNESCO en 2008. Ses peintures sont comparables en richesse et en qualité à celles d’Altamira. Aujourd’hui, la grotte est fermée aux visites. Mais une visite virtuelle 3D publiques est disponible sur réservation.

Vous devez voir...

Casa de Juntas

Informations pratiques

Coordonnées

43° 19′ 1″ N, 2° 40′ 36″ W

Distances

Bilbao 35 km, Donostia – San Sebastián 91 km, Madrid 420 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar