Getxo – Guecho

Raffinement cosmopolite

Getxo est une petite ville située sur la rive  de la ria du Nervion. Ce fut la résidence d’une grande partie de la bourgeoisie industrielle de Bilbao depuis les débuts du XXe siècle et c’est -depuis un siècle- l’une des villes avec la meilleure qualité de vie d’Espagne et un endroit parfait pour passer l’été.

Planifiez votre escapade à Getxo – Guecho

Le parcours par les belles avenues, promenades et plages, depuis le Pont Suspendu des Arenas jusqu’au fort de la Galea peut vous prendre une journée complète: c’est un parcours extérieur de plusieurs kilomètres que l’on peut faire en voiture, avec plusieurs arrêts, en bicyclette, ou même à pieds (retour en autobus à les Arenas). Le port de loisirs de Getxo offre plusieurs possibilités de tourisme actif, et les villages voisins valent la peine de s’y rendre: Portugalete (traverses la ria) et Plencia. Dans la ria, à quelques kilomètres est Bilbao avec sa rive droite historique et la gauche moderne. Il y a des nombreux lieux où Se loger et manger à Getxo.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Située dans la baie de l’Abra, sur la ria de Bilbao, la petite ville de Getxo aglutine plusieurs quartiers importants, connus chacun par leurs noms: les Arenas. Algorta, Santa Maria de Getxo et Romo.

Dès le XVIe, la paroisse de Santa Maria de Getxo envoyait un représentant pour occuper le siège modeste Nº 47 de la Maison des Réunions de Guernica. Ce n’était qu’un petit village d’agriculteurs et de marins pêcheurs qui survivaient de leur travail.

Au XVIIe, fut fondée la Confréreie des Marayeurs de San Nicolas de Algorta qui obtenaient des payes supplémentaires utilisant leurs «traineras» (barques) pour piloter les navires se rendant à Bilbao à travers les bas fonds de sable mouvant de la ria du Nervion. Les marins des quatre localités de la baie  de Bilbao: Portugalete, Ziereana, Santurtzi et Getxo se disputaient les pilotages: le premier arrivé gagnait le travail.

En 1868, dans Les Arenas- partie ouest de la municipalité, limitrophe avec la rivière- s’ouvrit un établissement hôtelier de bains de mer. Les années suivantes, deux importantes infrastructures facilitèrent les communications dans la région : en 1887, on construisit une ligne de voie ferrée jusqu’à Bilbao, et en 1893 s’inaugura le Pont de Vizcaya (le Pont Suspendu), une formidable structure métallique avec un transbordeur communiquant depuis lors les deux rives de la rivière.

La beauté des lieux, l’air sain et les bonnes communications firent qu´en 1904 on commença à y construire Neguri, une petite «ville jardin» avec sa gare de trains particulière, entre les Arenas et Algorta. Ce nom provient du néologisme unissant les deux mots negu (hiver) et hiri (ville) que créa le Bascologue Resurreccion Maria Azkue (gagnant de la première chaire de basque devant Miguel de Unamuno et Sabino Arana). Ce nom commercial voulait indiquer la  possibilité d’y résider toute l’année, ce qui arriva car les habitants les plus riches de Bilbao y construisirent de grandes demeures pour s’éloigner des mauvaises fumées des fabriques. Dès ce moment, la bourgeoisie résidente de Getxo se développa dirigeant, banques, constructions navales, entreprises de navégation, maisons d’assurances, sidérurgie et toutes sortes d’entreprises industrielles d’Espagne, loin de la contamination générée par leurs propres fabriques.

getxo

Pont de Bizkaia en 1893

La bourgeoisie intervint aussi en politique. Elle transforma cette ville en l’une des plus opulente et influente du pays, dont les conséquences dramatiques se virent au cours de deux périodes historiques: au début de la guerre civile de 1936 quand plus d’une centaine de résidents de droite furent assassinés dans les prisons et bateaux prisons ancrés dans la baie, et à partir de 1937, quand les habitants à idées nationalistes furent expropriés, expulsés des sociétés marchandes et clubs sportifs bon nombre d’entre eux, partant pour l’exil. De même entre 1973 et 2010, les résidents aux idées «espagnolistes» furent extorqués par la bande  terroriste ETA, qui séquestra, assassinat et commit des attentats à la bombe contre les propriétés de ceux qui refusaient de  la payer. Plus d’un millier d’habitants  émigra ailleurs en Espagne.

Las Arenas

La visite peut partir du Pont de Vizcaya ou Puente Colgante (1893), impossible de ne pas voir à Getxo: un pont transbordeur, en fer, unique en son genre qui relie les Arenas avec Portugalete, construit comme pont qui ne puisse pas gêner le trafic des navires à hautes mâtures provenant des Hauts Fourneaux. Nous conseillons de faire le trajet d’allée en prenant l’ascenseur panoramique et traverser par la passerelle tout en haut (50 mètres du sol) qui offre des vues magnifiques sur Getxo, Portugalete, la ria et la Bais. Pour le retour, vous pouvez prendre la barque qu’utilisent à la fois des centaines de personnes et de véhicules. Il fut déclaré Patrimoine de l’Humanité en 2006 par l’UNESCO.

Une fois dans les Arenas, la rue Mayor part de la place de Pont Suspendu, elle sépare les quartiers de Sata Ana et las Arenas. À gauche, le Monument à Evaristo Churruca (l’un des grands bienfaiteurs de Vizcaya et constructeur des quais qui portent son nom) symbolisant la lutte de l’homme contre la mer. De là, vous pouvez faire une promenade sur les quais vers Neguri. Nous recommandons pour le faire de prendre l’une des bicyclettes de location que l’on y trouve et que l’on peut laisser dans l’un des 12 points situés dans toute la municipalité.

getxo

Monument à Evaristo Churruca

L’un des premiers grands édifices que l’on trouve sur le passage est le Club Marítimo del Abra, héritier de l’édifice de style français, construit en 1868, incendié par ETA en 1973. Sa structure de béton résista à un autre attentat  au camion-bombe de ETA en 2008. On peut alors continuer par la Promenade des Grandes Villas, sur le quel des panneaux expliquent l’histoire des demeures qui rendirent Getxo célèbre. Entre ces petits palais on remarque celui de Lezama-Leguizamon, style régionaliste, et celui de Arriluce, à l’aspect de château médiéval anglais. Nous passerons aussi devant les Galeries de Punta Begoña, une tarrasse à balustrade adaptée à la géographie de la côte, de Horacio Echevarrieta, l’un des plus prestigieux membres de la bourgeoisie basque.

Algorta et Neguri

Sur la colline, à la fin des quais, commence Neguri. Nous conseillons de faire le tour de ce quartier en suivant la promenade de la côte, laissant à gauche l’Aquarium et le port de plaisance pour atteindre la plage de Ereaga et terminant le trajet dans l’ensemble monumental du Vieux Port de Algorta, lieu d’invention du kalimotxo et zone idéale pour prendre des pintxos ou déjeuner. De là, une promenade de deux kilomètres entre les demeures qui rendirent célèbre Algorta et Neguri. On prend l’avenue Basagoiti jusqu’au parc et l’église de San Ignacio (1878-1892), limite entre les deux quartiers, descendant en suite par l’avenue de Algorta jusqu’à la Place de la Marina de Castilla. Passer entre les arbres à gauche de l’¡avenue de Zugazarte, jusqu’au quai de las Arenas, où nous avions commencé la, promenade et où nous pouvons rendre la bicyclette. Entre les arbres et les jardins de l’avenus Zugazarte, on peut voir d’autres belles constructions bourgeoises comme le Palais de Churruca (1929) réalisé par Manuel Mª Smith.

getxo

Algorta

La Galea et Getxo

Si vous n’êtes pas un grand cycliste, il vaut mieux prendre la voiture ou l’autobus jusqu’à l’extrémité est de la ville, traversant les quartiers antérieurement mentionnés pour atteindre la zone de la Galea, où tout au bout se trouve le Fort de la Galea ou le Château du Principe (1742). Après avoir admiré les merveilleuses vues de l’Abra et sur le retour, on peut faire un détour à gauche pour voir le Cimetière de la Galea où sont quelque uns des ensembles funéraires les plus importants d’Espagne: déclarés Biens d’Intérêt Culturel sont le Panthéon Galdiz Hormaechea, templete néo égyptien avec des céramiques dessinées par le peintre Aurelio Arteta, la crypte de la Famille Echevarria, œuvre du sculpteur Paco Durrio, le Panthéon du sculpteur Garcia de Salazar et ceux des familles Basagoiti et Salvadora Cortina(ce dernier sous forme de grotte).

getxo

Château du Prince

De retour vers le centre urbain, à droite on peut voir l’ancien Moulin de Aixerrota, actuel restaurans Cubita.

Vous devez voir...

getxo
Palais Lezama-Leguizamón
getxo
Nouveau Port

Informations pratiques

Coordonnées

43° 20′ 39″ N, 3° 0′ 23″ W

Distances

Bilbao 14 km, San Sebastián-Donostia 108 km, Madrid 412 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar