Le village le plus étroit et le plus isolé

Ea est l’un des villages les plus originaux et les plus charmants de la mer Cantabrique; Ce sont deux quartiers  qui se serrent autour de l’embouchure étroite de la rivière du même nom. Il a un petit port et une plage, seulement praticables à marée basse.

Planifiez votre escapade à Ea

Visiter  Ea, est faire une promenade depuis le parking de la route en suivant les rues parallèles qui bordent la rivière dont le village porte le nom, jusqu’au petit port et sa petite plage -seulement visible à marée basse; Vous reviendrez par l’autre rue (et  vous aurez  vu ainsi pratiquement toute le village). Si le temps le permet,  vous pouvez  vous baigner dans un endroit si particulier, d’où vous suivrez les entrées et sorties des quelques bateaux qui tiennent dans ce port minuscule et qui profitent des marées pour entrer et sortir (car à marée basse les bateaux sont échoués sur le sable ). C’est un endroit charmant et inhabituel, avec quelques résidents permanents et leurs descendants nombreux qui vivant dans d’autres villes de Biscaye  viennent y passer les week-ends; Il n’y a qu’une seule pension et quelques campings non loin. L’escapade peut être complétée par la visite de la ville d’Elantxobe,  avec une configuration opposée à celle-ci; Un peu plus loin se trouvent les plages de Laga et de Laida dans la réserve naturelle de Urdaibai.  À l’est se trouve le beau quartier de Bedarona, le  village d’Ispaster et la ville classique deLekeitio.  Dans notre page dormir et manger à Ea,  nous vous indiquons les rares établissements où passer la nuit et faire un repas.

Voulez vous connaître ce lieu?

La zone où est situé Ea, fut habitée depuis au moins le Ier siècle car on a trouvé une stèle de pierre de cette époque dans les environs. Cependant ce ne serait qu’au XIXe siècle que le village obtiendrait son entité municipale.

À l’embouchure de la rivière, des pêcheurs s’installèrent dans les anteiglesias (communautés administratives qui se réunissaient dans ces lieux) de Bedarona, Ereño et Natxitua. Au Moyen Age, le territoire, à très faible population, faisait partie des paroisses de Lekeitio (les régions d’Ereño et de Bedarona, toutes deux à l’est de la rivière, et Ibarrangelua et la région de Natxitua, à l’ouest de l’Ea). Comme dans toute la Biscaye, la population y était également regroupée en deux sections rivales, les oñacinos et les gamboinos, noms issus des familles de «parents aînés» qui dirigèrent les Guerres des Bandos,( affrontements habituels entre les lignées nobles armés des XIVe  et XVe siècles. Les colons de Bedarona dépendaient de la famille propriétaire de la maison-tour de Zubieta, à Lekeitio, qui était rattachée au Bando d’Oñacino, tandis que la population de Natxitua dépendait des lignées du côté de Gamboino. La rivière Ea était donc la frontière entre les deux.

 

Les maisons de chaque côté de la rivière possédaient leur propre  église (dépendante de l’anté-église respective) et au XVIe siècle deux villages se formèrent, de chaque côté de la rivière évidemment. Au XVIIe, la juridiction de la zone est de la rivière  fut transférée de Ereño à Bedarona.

En 1870 naquit à Ea le futur co-fondateur et président du Banco de Vizcaya : Jose Antonio Galdiz Mendiola, mécène et médecin du peintre Dario de Regoyos. En 1909, durant ses séjours dans la demeure de Galdiz, Regoyos peignit de nombreux tableaux de la localité.

Finalement en 1884, les ante-églises de Bedarona et de Natxitua s’unirent, formant ainsi une seule commune. Pour en centraliser l’administration, la mairie s’installa dans le nœud de population de Ea. Dès lors, Bedarona et Natxitua devinrent des quartiers de Ea, dorénavant tête de la commune.

C’est une petite localité accueillante située dans la région de Busturialdea, qui a beaucoup à voir. Ea est un site à saveur marine idéal pour une promenade tranquille. La physionomie de sa zone urbaine, divisée depuis des siècles en deux noyaux, s’articule autour de la rivière du même nom, qui serpente entre ruelles et maisons blanches aux fenêtres colorées et peuplées de fleurs qui la dominent. Il y a plusieurs ponts qui traversent l’estuaire,  dont le dit Pont médiéval, le plus ancien de tous et de plus grande valeur patrimoniale comme  le démontre par son inclusion dans les armoiries municipales.

L’un des principaux édifices est l’Église Paroissiale de Santa Maria de Jesus, de style Renaissance quoique totalement réformée à l’époque du Baroque. On y remarque sa chapelle latérale érigée en honneur du Christ de Zacatecas en 1725.

À côté du petit port isolé se trouve la plage,  petite aussi, mais d’une grande beauté, qui profite de l’embouchure de l’estuaire et de l’ouverture vers le golfe de Gascogne. Depuis le port, il y a un chemin qui mène  sur une hauteur avec une tour de guet sur laquelle se trouve  la chapelle ermitage de Talako Ama ou la tour de guet. Son intérieur abrite trois images de grande valeur consacrées à Santa Maria, San Román et au Christ à la colonne. Autrefois, cet ermitage recevait

les nombreuses offrandes votives  que les marins locaux offraient avant de sortir en mer. De ses environs, vous pouvez profiter de vues magnifiques sur la région.

La Mairie de Ea comporte une façade intéressante sur la quelle se détachent les hautes arcs de pierre calcaire grise de ses arcades du rez- de- chaussée.

L’un des éléments les plus représentatifs du village d’ el Belletexe, sur la promenade de la Tala, est représenté par une construction de bois soutenue par de gros piliers de pierre pour ranger les instruments de pêche. C’est l’une des icones de Ea qui figure même sur les Armes de la Ville près du pont médiéval.

Dans le quartier voisin de Natxitua, de l’autre côté de la rivière, se dresse l’église Paroissiale Nuestra Señora de la Consolation, dont la construction Renaissance fut totalement restaurée en néo classique en 1833,  seul le chevet ayant conservé sa première apparence.

Ea est aussi tout un ensemble de fermes, de sorte que dans ses divers quartiers nous en trouverons un grand nombre comme la ferme de Galdiz Etxebarria dans le quartier de Natxitua, bon exemple de construction populaire avec une fort belle façade de pierres avec plusieurs linteaux. Une autre grande ferme est celle de Anduizar avec aussi une façade avec  linteau sur la porte principale.

Non loin du village, près d’où la rivière Ea se perd dans la mer se trouve le Gisement Paléontologique de Asurtoki du quel en 1969 on a extrait de nombreux restes osseux, de chevaux en particulier.

Informations pratiques

Coordonnées

43° 22′ 52″ N, 2° 35′ 1″ W

Distances

Bilbao 47 km, San Sebastián-Donostia 79 km, Madrid 434 km

Stationnement

Pas de problèmes dans le village et à côté de la plage

Altitude

10 m

Habitants

864 (2013)

San Juan (24 juin), San Ignacio de Loyola (31 juillet), Andra Mari (15 août)

Les fêtes de la Veraneante (fin août)

Autres destinations à proximité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar