Zalduondo – Zalduendo

Le moyen-âge plus ancien et animé

Le plus ancien lieu médiéval habité du nord de l’Espagne est un site de fouilles dans ses environs. La localité est actuellement célèbre par ses carnavals et parceque c´est le lieu de naissance de fameux Celedón, paradigme de type sympa et fêtard. C’est aussi le point de départ pour le Parc Naturel d’Aizkorri et d’autres zones naturelles à proximité.

Planifiez votre escapade à Zalduondo - Tunel de San Adrián

La promenade contemplant les façades de ses belles demeures se fait en peu de temps; l’attractif principal est de prendre le «Camino Real» (Chemin Royale) qui mène au tunnel de San Adrián (à la frontière avec Gipuzkoa) en faisant une agréable ascension à travers le Parc Naturel d’Aizkorri-Aratz. Le lendemain, vous pouvez aller vers le sud pour voir la ville médiévale de Salvatierra et les peintures énigmatiques des églises de Gazeo et Alaitza; Étant donné qu’ils ne sont ouverts que quelques jours par an, il est indispensable de contacter préalablement l’Office de Tourisme Salvatierra-Agurain (945302931). Les amateurs de randonnée pourront passer des journées supplémentaires à faire des excursions dans le Parc Naturel de la Sierra de Entzia. Comme c’est une localité éloignée du tourisme, pour trouver un endroit pour réserver, manger et se loger dans les localites environnantes, nous vous proposons nos page Dormir à Zalduendo et Manger à Zalduendo.

Voulez-vous connaître cet endroit?

L’origine de Zalduondo peut se situer à Aistra, un lieu actuellement dépeuplé qui se trouve à un kilomètre de là et où des vestiges archéologiques sont fouillés (parmi eux une nécropole avec 70 tombes) qui remonte au VIe siècle. En tant que population du début du Haut Moyen Age, dans les années de l’effondrement de l’Empire romain et le début de la domination gothique, c’est la plus ancienne colonie médiévale dans le nord de la péninsule ibérique.

La première référence écrite dans l’histoire sur Zalduhondo est de 1025 et apparaît dans le Reja (grille) de San Millán, dans le monastère de San Millán de la Cogolla. Son nom est lié à son emplacement. En Basque, Zaldu(a) signifie forêt ou jungle et Ondo est interprété comme faisant référence au village est situé à côté des grandes forêts entourant le tunnel voisin de San Adrián, célèbre pour l’afflux de pèlerins qui utilisent cet embranchement sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle à travers Guipúzcoa, depuis la France et le reste de l’Europe. Les habitants de Zalduondo étaient responsables de la sécurité de cette pente du col, ainsi que de maintenir la juridiction des pâturages de leur côté de la montagne face aux prétentions de leurs voisins Gipuzkoans. Au Moyen Age, Zalduondo appartenait à l’Association des chevaliers d´Álava appelé la Confrérie de Arriaga, un groupe qui contrôlait de nombreux villages dans des terres de la plaine (LLanada) d´Álava et qui a fait face pendant plus d’un siècle à la ville de Vitoria et son corregidor, nommé par le roi. En 1332 elle a signé la soi-disant  » Voluntaria Entrega »(Livraison Volontaire) au Roi Alfonso XI de Castille afin de garantir quelques privilèges que perdaient par la force des milices de Vitoria. Par décision du monarque, Zalduondo est devenu dépendant de la localité voisine de Salvatierra.

Plus tard la localité est tombé dans des mains de seigneurs, en passant en 1382 (avec Salvatierra) aux mains du ministre des Affaires étrangères Pedro López de Ayala. En 1412, ses seigneurs la séparent du comté de Salvatierra et le dotent en dot à Constanza de Ayala, petite-fille du chancelier, dans son mariage avec le comte d’Oñati, qui maintient une enclave majestueuse entourée de territoires basques habités par des hidalgos. Cette singularité a motivé que, pendant des siècles, les habitants de Zalduondo plaident souvent contre leurs seigneurs féodaux.

Ermita de San Julián

L’ouverture au cours du XVII siècle du Chemin Royale qui reliait le centre de la péninsule à la côte, à travers des Salines de Léniz, marquait le début de la fin de l’hégémonie du Tunnel de San Adrián et des localités qui, comme dans le cas de Zalduondo, dépendaient de son existence. Les nouvelles voies de communication créées au XIXème siècle ont fini de couler cette route traditionnelle qui, depuis lors, survit grâce à son grand attrait touristique et constitue le passage de l´embranchement nord du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Le personnage de Celedón, protagoniste des Fêtes de la Virgen Blanca á Victoria, a été créé autour de la figure de Celedón Alzola, un voisin de Zalduondo de caractère fêtard qui, année après année, est allé aux fêtes de Vitoria et qui a inspiré la fameuse poupée qui, depuis 1957, ouvre les fêtes patronales de la capitale d’Alava.

Bien que ce ne soit pas une grande population de nature monumentale, cela ne signifie pas qu’il n’y a rien à voir à Zalduondo, son centre urbain agréable et la richesse de ses environs valent bien une visite. Son bâtiment principal est l’église de San Saturnino (XVIe-XVIIIe siècle), dans laquelle se distinguent la tour de six étages avec un sommet pyramidal et son retable baroque (XVIIe siècle), œuvre de Pedro de Ayala. L’ermitage de San Julián a des drôles de modillons romans et une fenêtre wisigothique sur le mur de l’abside.

Comme un échantillon de l’architecture civile il faut signaler le Palais-Musée de Lazarraga-Amezaga, aussi connu comme le Palais des Gizones (des Hommes), du XVIe siècle, et qui présente une belle porte plateresque sur laquelle se loge un blason spectaculaire flanqué de deux grandes sculptures anthropomorphes. Le palais abrite le Musée Ethnographique Régional, qui est une révision de l’histoire, la culture et les traditions de la région à travers diverses expositions artistiques et archéologiques des lieux environnants.

Un autre bâtiment remarquable est le Palais Andoin-Luzuriaga, érigé en 1683. Il a une façade attrayante en pierre de taille avec de beaux exemples de forge dans ses balcons et un grand blason sur son entrée principale. Il est actuellement la résidence du célèbre écrivain de Gipuzkoa Bernardo Atxaga.

Zalduondo a également plusieurs églises et ermitages, construites en relation avec leur rôle sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, qui sont dispersés dans différentes parties de la municipalité. Parmi ceux-cis se trouvent l’ermitage du Santo Espíritu, situé à l’intérieur de la grotte de San Adrián, et les ermitages de San Julián et Santa Basilisa, du XII siècle, à côté d’Aistra. Il vaut également la peine de parcourir ses deux ponts médiévaux (Zubizabal et Txaroste) et d’explorer son environnement naturel par une agréable promenade.

Iglesia de San Saturnino

En hommage à l’illustre personnage de Celedón Alzaga, célèbre pour ses réjouissances aux festivités de Vitoria, le Monument à Celedón fut érigé à Zalduondo, où une fontaine répand du vin les jours de fête, comment pourrait-il en être autrement.

La visite aura un intérêt tout particulier si elle a lieu pendant le carnaval, puisque le Carnaval de Zalduondo est considéré comme le plus intéressant d’Álava d’un point de vue ethnographique, attirant de nombreux visiteurs chaque année.

Vous devez voir

Monumento a Celedón
Detalle del Palacio-Museo de Lazarraga-Amezaga

Informations pratiques

Coordonnées

42° 53′ 8″ N, 2° 20′ 50″ W

Distances

Vitoria-Gasteiz 38 km, Bilbao 97 km, Madrid 391 km

Stationnement

Sans acucun problema dans le village

Altitude

608 m

Habitants

186 (2013)

Fêtes patronales (deuxième week-end de juin), El Celedón (dimanche avant le 4 août)

Autres destinations à proximité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar