Vitoria-Gasteiz

La ville la plus accueillante

La capitale administrative du Pays Basque a été reconnue internationalement par sa qualité environnementale, ses services et sa qualité de vie.

Planifiez votre escapade à Vitoria-Gasteiz

Les choses à faire et visiter à Vitoria peuvent vous prendre une fin de semaine pour les compléter. Parmi celles qu´il faut absolument voir, vous pouvez visiter les deux cathédrales, des musées tels que: celui des Beaux-Arts et des palais: tels que ceux de «Monteverde» et «Villasuso». Si vous avez plus de temps, vous pourriez envisager de visiter des localités proches, les villages et les parcs naturels pour pratiquer un peu de tourisme actif. Nous soulignons les endroits suivants: Les Salines de AñanaVillanañeSalvatierraZalduendo ou Parc Naturel de Aizkorri-Aratz.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Vitoria-Gasteiz fut fondée en 1181 par Sancho IV de Navarre sous le nom de «Nueva (Nouvelle) Victoria» sur les terres du village de Gasteiz. C’était une colline fortifiée depuis la quelle on pouvait faire face à la Castille qui disputait les Plaines de Alava. En 1200, après un siège de huit mois, le roi Alfonso VIII en fit la conquête. Ce n’était au début qu’un petit nœud urbain depuis le quel se faisaient des activités artisanales et commerciales pour les paysans voisins, les pèlerins et les commerçants qui y faisaient étape. Les artisans se réunirent par corporation et par rue: des Forgerons, des Savetiers et Coursiers et dès 1256 on organisa de nouvelles rues  et quartiers pour loger de nouvelles corporations: des Coutelleries, des Peintres et aussi fut édifié le Quartier Juif, de nos jours le Nouvel Extérieur.

Que ver en Vitoria

Rue de San Francisco

Vitoria-Gasteiz fut fondée en 1181 par Sancho IV de Navarre sous le nom de «Nueva (Nouvelle) Victoria» sur les terres du village de Gasteiz. C’était une colline fortifiée depuis la quelle on pouvait faire face à la Castille qui disputait les Plaines de Alava. En 1200, après un siège de huit mois, le roi Alfonso VIII en fit la conquête. Ce n’était au début qu’un petit nœud urbain depuis le quel se faisaient des activités artisanales et commerciales pour les paysans voisins, les pèlerins et les commerçants qui y faisaient étape. Les artisans se réunirent par corporation et par rue: des Forgerons, des Savetiers et Coursiers et dès 1256 on organisa de nouvelles rues  et quartiers pour loger de nouvelles corporations: des Coutelleries, des Peintres et aussi fut édifié le Quartier Juif, de nos jours le Nouvel Extérieur.

Comptant avec la protection royale, les habitants de Vitoria se livrèrent à une lutte sévère  contre  les nobles rassemblés dans la Confrérie de Arriaga pour contrôler les villages voisins entourant Vitoria. Le temps passant la position royale se renforça jusqu’à être suffisamment forte pour que en 1332, les chevaliers de la confrérie effectuent une «reddition volontaire» afin de conserver certains de leurs privilèges. Dès lors, Vitoria a dominé totalement la politique et l’économie de l’Alava, recevant et accumulant de plus une forte population. Cette croissance fut reconnue en 1431 par le titre de «ciudad» (ville) donné par le roi Juan II qui gouvernait à travers un «corregidor» royal (représentant légal).

Vitoria-Gasteiz joua un rôle important au cours de la Guerre de l’Indépendance car ses rues offrirent la première résistance espagnole contre Napoleón. Comme il était coutume pour tout monarque espagnol allant au nord, Fernando VII y avait fait étape lors de son voyage vers la France pour se réunir avec l’empereur. Ce que fit Napoléon lui-même quelques mois plus tard lorsqu’il se rendit à Madrid. Plus tard encore, c’est  là que l’une des dernières batailles de cette guerre eut lieu : la bataille de Vitoria au cours de la quelle les troupes de Wellington purent récupérer une grande partie du patrimoine artistique  espagnol que les français emportaient avec eux dans des  dizaines de chariots. La bataille eut un tel écho que Beethoven l’immortalisa dans sa Bataille de Vitoria ou La Victoria de Wellington.

Pendant la seconde moitié du XVIIIe, Vitoria-Gasteiz devint une ville de l’Illustration, grâce  au rôle de La Royale Société Basque des Amis du Pays et à sa volonté de diffuser la culture par la formation et l’éducation. En 1863, on créa à Vitoria l’Évêché qui devait dominer les trois provinces Basque et un séminaire. En 1979, à la suite de l’approbation su Statut d’Autonomie Basque, Vitoria-Gasteiz devint la capitale administrative du Pays Basque.

Vitoria peut être divisée en deux parties: la vieille ville (la Gasteiz primitive) et la zone la plus moderne, construite depuis le 19ème siècle. Nous vous recommandons de commencer par le parc de la Floride. À côté de lui, vous pouvez voir la paroisse de Marie Immaculée, aussi connu comme la nouvelle cathédrale (la plus grande église en Espagne après la cathédrale de Séville). Dans le style néogothique, ce temple se distingue par les sculptures placées dans la partie extérieure de l’église. Si vous avez aimé, aussi vous pouvez visiter le musée diocésain d’Art Sacré d´Alava, qui a une bonne collection de pièces religieuses. Près de ce musée, vous pouvez voir le bâtiment du Parlement basque.

Il est temps pour un bon musée! Donc, vous devez aller à la promenade de Fray Francisco de Vitoria, où vous pouvez visiter le Musée des Beaux-Arts d’Alava, construit sur un palais néo-Renaissance du début du 20ème siècle. Ce musée possède des peintures et des sculptures étonnantes du 18ème siècle au 20ème siècle mais il faut surtout souligner les peintures des peintres Basques telles que Ignacio Zuloaga, les frères Zubiaurre, Arteta ou Echevarria. Face à ce musée, vous pourrez visiter le Palais d’Ajuria Enea (résidence du chef du gouvernement basque) et le Musée des Armes. Maintenant, vous pouvez aller à certaines des plus belles places basques: la Place de la Virgen Blanca et la Place d’Espagne, où se trouve l’Hôtel de Ville dans la partie nord (ancien lieu du séjour du roi Fernando VII et qui fut l´origine de la célèbre émeute en 1808). La Place de la Virgen Blanca est le début de la vieille ville. De là, nous allons à la Plaza du «Machete» (Nommé en l’honneur du lieu ou auparavant, les nouveaux membres de la corporation municipale juraient leur charge sur les Évangiles et en présence d’une machette qui servait comme un rappel de la menace de leur couper la tête en cas de faire faute à leur devoir), où vous pourrez visiter l’église San Miguel Archange (du 16ème siècle-17ème siècle), consacrée à la Vierge Blanche, patronne de la ville. Aussi ici se trouve le Palais de Villasuso (de style Renaissance, et qui expose une tapisserie intéressante qui Représentant Enée fuyant Troie avec sa famille). Si vous montez la colline et tournez à droite, vous pouvez avoir accès au beau point de vue, vous allez voir à gauche de l’église de «San Vicente Mártir» (de style gothique de la fin du 15ème siècle). Vous pouvez aussi avoir accès à la tour de 54 mètres de hauteur construit au 19ème siècle, d’où vous apprécierez une magnifique vue panoramique de la ville.

Le palais du Marquis de Montehermoso, de style Renaissance, est célèbre puisqu´il fut la résidence de José I Bonaparte, où il eut une relation avec l’hôtesse de l’immeuble et actuellement c´est un centre culturel. A quelques mètres, vous pouvez trouver l’un des meilleurs exemples de l’architecture civile de la Renaissance dans le Pays Basque: le Palais Escoriaza Esquivel (milieu du 16ème siècle). Il a été construit par Fernán López de Escoriaza, qui était le médecin de l’empereur Carlos V, de Catalina de Aragón et son mari Henri VIII d’Angleterre.

La Nouvelle Cathédrale

Le bâtiment le plus important dans la vieille ville est la vieille cathédrale de Santa Maria, construite entre les 13ème et 15ème siècles sur la colline fortifiée où la ville fut fondée. De style gothique, Ce temple a été déclaré monument historique et artistique d´Espagne. A l’intérieur il faut souligner l’exceptionnelle Descente de la Croix de Van Dyck. Une des attractions touristiques les plus importantes du Pays Basque c´est le programme novateur de pouvoir visiter ce temple à travers les différentes étapes de constructions de l’église. Les visites de la cathédrale peuvent être achetées sur le site officiel de la Fondation de la cathédrale de Victoria. Les murs ici, du 11ème siècle, ont été cachés par des maisons depuis des siècles; Cependant, ils ont récemment été réparés..

Situé à proximité de l’enceinte fortifiée se trouve la Tour des Hurtado de Anda (du 15e siècle) et le Portalón (également du 15ème siècle) qui maintenant est un restaurant. Le Palais de Bendaña abrite le Musée Fournier: une collection de jeux de cartes de partout dans le monde. Son origine est liée à l’usine des cartes à jouer d´Heraclio Fournier, établie en 1864. Aujourd’hui, le Musée Fournier et le Musée d’Archéologie de Vitoria se sont unis et ont créé le BIBAT, un bâtiment cubique moderne (de 2009) qui intègre ces espaces.

Un autre musée important dans la vieille ville est le Artium où Musée d’Art Contemporain Basque -inaugurée en en 2002. Il présente une collection des espagnols des meilleurs œuvres modernes et contemporaines de peintures, gravures, sculptures, photos, vidéos et installations. Vous pouvez trouver ici des œuvres de Salvador Dali, Pablo Picasso, Joan Miró, Jorge Oteiza, Carlos Saura ou Miquel Barcelo.

Dans la rue «Cuchilleria» nous trouvons la Maison du Cordon, construite par un Juif converti appelé Juan Sanchez de Bilbao, dans le 15ème siècle. Ça devait être un édifice très commode à l’époque, puisque beaucoup de personnalités importantes ont séjourné ici entre parmi elles les rois Philippe le Beau de Castille et sa femme Juana la Loca (Jeanne la folle).

Vous devez voir...

Ayuntamiento de Vitoria
Vitoria-Gasteiz

Informations pratiques

Coordonnées

42° 51′ 0″ N, 2° 41′ 0″ W

Distances

Bilbao 66 km, San Sebastián-Donostia 103 km, Madrid 321 km

Lieux proches

About the author

España Fascinante usa cookies para asegurarte una experiencia maravillosa. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar