Antoñana

Le village qui acheta sa liberté

Antoñana est une petite cité de Alava à la frontière de la Navarre. Située sur une hauteur qui domine un ensemble de paysages de grande valeur car deux parcs naturels l’environnent.

Planifiez votre escapade à Antoñana

Le centre historique  de la ville mérite une visite quoi peut vous prendre quelques heures, car elle est fort petite; Dans la section Que voir à Antoñana, nous y détaillons les lieux d’intérêt.  Sa principale attraction est son environnement, puisqu’il s’agit d’un centre de randonnée à travers le  proche parc naturel de Izki; Vous pouvez également prendre la route A2128 vers le nord pour rejoindre le parc naturel de la Sierra de Entzia. Ces deux parcs sont particulièrement appropriés pour les excursions en VTT, organisées par des entreprises locales de tourisme actif. Les amateurs d’histoire et d’art peuvent continuer vers le nord pour visiter le village médiéval de Salvatierra – Agurain, puis aller voir les peintures énigmatiques des églises des  proches villages de Gazeo et Alaitza.  Puisque celles-ci ne sont ouvertes que quelques jours par an, il est bon de contacter l’Office de Tourisme Salvatierra-Agurain (945302931). Village  à l’activité purement agricole étrangère au tourisme jusqu’à présent, il n’y a pas d’endroit approprié pour y séjourner. Pour réserver, nous avons assemblé des établissements des endroits proches sur la page Dormir et manger à Antoñana.

Voulez-vous connaître ce site ?

La ville fut fondée  et les murailles construites en 1182 par le roi de Navarre Sancho VI le Sage dans une période de lutte acharnée contre la Castille pour le contrôle du territoire d’Alava. Seulement deux ans plus tard, elle fut conquise par Alphonse VIII de Castille, comme le reste de l’ Álava. Le roi Alfonso  ordonna dans son testament que les territoires conquis soient rendus au roi de Navarre, mais après sa mort en 1204, cet ordre  ne fut pas obéi  par son successeur. Malgré leur appartenance à la Castille, le pouvoir effectif de Antoñana  était aux mains des lignées locales de sorte que comme tout le reste de la région de Vitoria-Gasteiz, l’endroit resta sous un contrôle très précaire jusqu’à 1332, moment de l’histoire d’Antoñana au cours duquel les chevaliers de la confrérie d’Arriaga pactèrent leur soumission au roi Alfonso XI. En 1367, Antoñana était l’une des nombreuses places fortes que le roi Enrique II donna aux nobles qui l’avaient aidé à conquérir le pouvoir. Le bénéficiaire en fut  Ruy Diaz de Rojas et plus tard la ville serait vendue par ses successeurs aux comtes de Orgaz, de la lignée Álava Hurtado de Mendoza.

En 1635, après plusieurs jugements d’avec leurs seigneurs, les villageois se mirent d’accord pour payer une certaine Somme au comte d’Orgaz en échange de sa juridiction et ainsi dépendre dorénavant du corregidor de Alava nommé par la couronne.

Depuis 1960, Antoñana fait partie du Conseil de Campezo.

Qué ver en Antoñana

Sur un monticule, et sur un vieux fort, se trouve la ville médiévale, fortifiée d’Antoñana, dans les montagnes d’Alava. Considéré comme un Monument National du Pays Basque, son centre urbain a subi peu de changements depuis l’époque médiévale. Il est organisé autour de trois rues parallèles qui vont du nord au sud et communiquent entre elles par des ruelles et des passages couverts de structures de bois. Un  bel exemple  est visible dans la Calle Mayor, qui traverse la ville joignant les deux entrées et séparant les quartiers d’Arriba y Abajo ( en haut et en bas) et, en particulier, dans la maison blasonnée qui occupe le terrain n ° 7. Construite en 1565, elle possède une voûte étroite par laquelle on peut accéder au chemin de ronde, actuellement occupé par des jardins.

Une très belle chose à voir à Antoñana est la muraille médiévale, construite en 1182 sur l’ordre de Sancho le Sage. C’est l’élément qui a articulé l’architecture de la cité, puisque les maisons qui étaient en cours de construction utilisèrent les murs défensifs comme façades. Ainsi, dans plusieurs sections, les fenêtres et les balcons de certaines maisons donnent sur l’extérieur à travers les murs de la ville. On a su conserver l’une des portes d’entrée de la ville, au sud du tracé des vieux murs, ainsi que le donjon carré,  au bout de la calle Mayor. De plus, depuis l’ esplanade du nord, vous pouvez profiter d’une vue magnifique sur la vallée et les gorges  de la Sierra de Izki (déclarée parc naturel depuis 1998), qui se trouve juste en face, au-dessus de pythons calcaires, protégés par des rochers d’érosion, et connu sous  le nom poétique de « cheminées des fées ».

Muralla de Antoñana

Le principal édifice de Antoñana est l’Église de San Vicente Mártir, construite sur une ancienne église forteresse. En forme de croix latine, on y remarque le portail avec un porche qui dans à l’intérieur des murailles, et un retable rococo, tous deux du XVIIIe siècle, et de plus une tour néo classique.

Dans les rues d’Antoñana, vous pouvez voir plusieurs vieux manoirs, construits en pierre et décorés avec les blasons de familles nobles importantes. Entre eux se trouve la Maison-tour des Hurtado de Mendoza, Comtes d’Orgaz, original du XIII siècle. Son côté nord-ouest est rattaché à la muraille, où vous pouvez voir les restes de l’entrée d’une tour qui a disparu. La Casa Palacio de los Elorza est une autre construction civile intéressante du 16ème siècle. Sur sa façade, vous pouvez voir les armoiries de la famille. L’ancienne prison, également adossée aux murailles, a été transformée en un Centre Apicole, qui présente des éléments de caractère ethnographique locauxl et une salle d’exposition temporaire. À côté de l’ancienne gare de Ferrocaril (Trains), maintenant restaurée, trois vieux wagons ont été installés.

Antoñana est situé au centre d’un environnement naturel de premier ordre. En direction du mont Soila, nous trouvons plusieurs chemins qui traversent des forêts où nous pouvons observer, entre autres espèces,  des ifs centenaires de plus de cinq mètres de hauteur. Nous vous recommandons également une excursion à travers le Salto del Aguaque, un beau sentier qui longe une rivière où se succèdent les cascades.

Gastronomiquement parlant, Antoñana se distingue par sa production de miel. Dans les forêts environnantes, des truffes d’excellente qualité sont également cultivées.

Indispensables

Dónde dormir en Antoñana
Puerta de la antigua Cárcel
Dónde dormir en Antoñana
La Torre de San Vicente sobresale entre las casas

Renseignements pratiques

Coordonnées

42° 41′ 34.8″ N, 2° 23′ 42″ W

Distances

Vitoria-Gasteiz 34 km, Bilbao 97 km, Madrid 384 km

Parking

À n’importe la quelle de ses entrées

Altitude

607 m

Habitants

134 (2010)

San Mateo (Fin de semaine la plus proche du 21 septembre)

Día de la Miel (mai), Quema del Judas (31 décembre)

Autres destinations proches


About the author

Otras noticias de interés
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Les meilleurs plans de tourisme en Alava. Paradis des randonneurs et des amateurs de Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Tout accident géographique de la côte cantabrique s’est vu utilisé par les gens de la Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Que voir en Guipuzcoa. Tradition, plages et “pintxos”" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]C’est la province Basque la Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Que voir en Biscaye. Seigneurie traditionelle et cosmopolite" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Tout ce qu’il y a Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Les ermitages sont des petits temples qui rassemblent la dévotion et la tradition des communautés Más información