Gazeo y Alaitza

Les villages aux peintures murales si énigmatiques

Gazeo et Alaitza sont deux petits villages de la Plaine d’Alava, tout près de Vitoria. On a découvert, il y a peu de temps dans leurs petites églises tout un ensemble énigmatique de fresques murales. Peu fréquentées il faut  bien s’organiser pour aller les voir.

Planifiez votre escapade à Gazeo et Alaitza

L’intérêt de cette excursion est de voir les étranges fresques qui sont dans les églises. Étant donné qu’elles n’ouvrent que quelques jours par an et avec un horaire très restreint, il est essentiel de téléphoner au préalable à l’Office de Tourisme Salvatierra-Agurain (945302931) pour obtenir des informations; Vous pouvez continuer votre visite en allant à la Duane  historique de Salvatierra. Une bonne  idée pour un jour supplémentaire d’escapade est d’aller jusqu’au village de Zalduendo  et de là prendre le Camino Real qui mène au tunnel de San Adrián (à la frontière avec Gipuzkoa) à travers lequel les armées, les rois et les pèlerins ont voyagé; C’est un voyage simple et beau à travers le parc naturel de Aizkorri-Aratz.  Il est également possible de rester dormir dans cette région pour profiter de la tranquillité de la campagne et de là faire une excursion d’une journée par l’autoroute à la ville voisine de Vitoria.  Pour connaître les plats locaux et choisir où rester et réserver, nous avons préparé la page Dormir et manger à Gazeo et Alaitza.

Voulez-vous comnnaître ce site

Comme tout l’Alava, ce territoire  vint à former partie de la Castille à partir de l’an 1200. Au XIIIe siècle – dans un contexte de banditisme intense et de violence – les deux villages s’incorporèrent à la Fraternité d’Iruraiz, une organisation d’autodéfense des villageois face aux  abus des lignées des Chevaliers de la dite Confrérie d’Arriaga, qui essayèrent de les soumettre. Ils se réunissaient  régulièrement à Alegría-Dulantzi pour prendre leurs décisions.

Il se peut que vers la moitié de XIVe siècle, des troupes anglaises de l’armée du « Prince Noir », qui étaient venues en Castille pour aider le roi Pedro I le Justiciero  furent cantonnées dans la région. Certains d’entre les soldats pourraient  avoir exécuté  étranges les peintures  découvertes il ya quelques années dans les églises.

Venir aux églises rurales de Gazeo et Alaitza, à quelques kilomètres  à peine de Vitoria, est un appel à la jouissance esthétique, un retour au passé pour contempler comment les peintres créaient leurs images pour faire comprendre les mystères de la religion au peuple qui ne savait pas lire.

L’ensemble mural de Gazeo se trouve dans l’Église de Saint Martin de Tours, une petite église romane construite au cours du XIIIe siècle. Ses peintures gothiques – probablement du XIVe siècle – furent découvertes en 1967,  elles étaient cachées derrière un retable baroque, ce qui a contribué à les maintenir dans un bon état de conservation. L’auteur  en est inconnu  mais on soupçonne qu’il pourrait être venu  de l’atelier de peinture de Vitoria. Certains disent qu’elles peuvent avoir été inspirées par les Templiers, les chevaliers chargés de la sécurité des pèlerins de Santiago  sur ce territoire incertain, comme l’Alava de ces temps là. Le groupe a une fonction clairement catéchistique et s’articule autour d’un grand Pantocrator représenté au centre de l’abside. Autour de lui sont distribués plusieurs personnages, ceux qui furent sauvés après le jugement des âmes. Le jugement est détaillé au- dessous, à côté d’une scène du Calvaire. Le reste des peintures sont sur la voûte et sur l’un des murs latéraux. Au-dessus de la voûte se trouvent diverses scènes de la vie de Jésus, de son enfance jusqu’à sa mort et sa résurrection. Sur le mur latéral, le Jugement Final est représenté et les condamnés entrent en Enfer par la bouche du Léviathan. Comme curiosité, un roi enchaîné défile  le premier.

Quatre kilomètres plus loin, vous pouvez voir à Alaitza son église de Nuestra Señora de la Asunción, une église romane du 13ème siècle. À l’intérieur se trouve  le deuxième ensemble de peintures, caché jusqu’en 1982 derrière un retable d’exécution ultérieure. Faites dans une technique schématique et monochrome en ocre sur le dôme blanc, les fresques d’ Alaitza ont moins de valeur artistique que celles de Gatzeo, mais  sont très intéressante par leur caractère énigmatique. Les images représentent des scènes quotidiennes de la vie médiévale, mettant un accent particulier sur les faits des armes; Châteaux, chevaliers et batailles se succèdent sur le mur. La soldatesque  est vêtue à l’anglaise et porte des arbalètes primitives, appelées « pieds de chèvre « . Nous trouvons également plusieurs pèlerins sur leur Chemin  de Saint Jacques de Compostelle, avec leur bourdon et leur coquille. Tout cela est encadré de bordures végétales avec des volutes ainsi que d’autres éléments décoratifs. On ignore totalement pourquoi une église abrite ce type de peintures, si loin des sujets qui  sont habituels.  Compte tenu de la ressemblance avec quelques peintures anglaises, certains spéculent qu’elles pourraient être du XIVe siècle, lorsque les chevaliers anglais sous les ordres du « Prince Noir »  vinrent aider Pedro I de Castille. Ce fait historique pourrait bien être à l’origine de cette représentation.

Iglesia de San Martín de Tours

Gazeo et Alaitza sont en fait deux formes différentes de voir l’art de la peinture de l’époque. Deux manifestations artistiques qui se complètent formant ainsi un parcours intéressant de la peinture gothique. Vous pouvez voir ces deux églises et leurs fresques en contactant avec l’entreprise Tour Agurain qui organise des tours avec guide dans la région de la Cuadrilla de Salvatirra.

Indispensables

Iglesia de San Martín de Tours
Iglesia de Nuestra Señora de la Asunción

Renseignements pratiques

Coordonnées

42° 49′ 0″ N, 2° 30′ 0″ W (Iruraiz-Gauna)

Distances

Vitoria 17 km, Bilbao 84 km, Madrid 378 km

Stationnement

Aucun problème dans l’une ou l’autre des deux municipalités

Altitude

625 m

Habitants

517 en Iruraiz-Gauna (2013)

Virgen de Agosto à Alaitza (15 août), San Martín de Tours à Gazeo (11 novembre)

Autres destinations proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar