La Chemin Ignatien en Euskadi: exigeant et surprenant

Par Camino Ignaciano (Chemin Ignatien) est connue la route qu´a suivi Iñigo de Loyola blessé en 1522 depuis la tour médiévale de sa famille -Situé près Azpeitia– jusqu´à Manresa, localité de la province de Barcelone où il est resté que quelque mois, expérimentent des transformations personnelles qui lui ont permis d’écrire ses fameux «Exercices Spirituels». Dans les centaines de kilomètres qu’il a parcourus, il a eu des avatars et des transformations internes qui ont rendu possible sa transformation progressive de chevalier guerrier et galant en serviteur de son prochain.

Le chemin vers l’immortalité du futur fondateur de la Compagnie de Jésus rencontre les caractéristiques de dureté, de variété et de grandes étapes de solitude que les historiens ont associées au grand saint basque. Il faut se rappeler que le Chemin Ignatien actuel, il l´a marché seul et à pied, étant boiteux et avec une santé détériorée en raison de sa blessure de guerre. C’est un voyage avec des étapes dures; seulement adapté pour aller à pied ou pour les experts en VTT (et avec des conditions météorologiques favorables).

Bien que le Chemin Ignatien en Euskadi soit bien balisé, nous vous recommandons de consulter la page correspondant au Tourisme en Euskadi pour les orientations pratiques du voyage. Il est conseillé de dormir à Azpeitia et de passer une journée entière dans la vallée, à s’imprégner des lieux ignaciens: visiter la ville d’Azpeitia, avec une attention particulière à son église; Traversez le sanctuaire de Loiola, profitez de son temple sensationnel, du musée, de l’ancienne tour de la famille, de la chapelle de la conversion … Pour partir, être émotionnellement prêt depuis le point de départ du Chemin Ignatien est aussi fondamental que l’équipe et la forme physique.

De Loiola à Zumárraga il y a 17,7 kilomètres; le Chemin Ignatien gravit doucement une chute de 629 mètres dans la Voie Verte de la rivière Urola. À pied, ce sont environ quatre heures de marche.

Cette voie parfaitement praticable nous emmène à la localité forale d’Azkoitia, une localité importante – car avec Saint-Sébastien et Tolosa, la localité a été la résidence tournante du Député Général jusqu’au XIXe siècle-. Ce fut à Azkoitia où un petit incident avait eut de graves conséquences en Europe et dans les Amériques.

Le Chemin Ignatien monte à la frontière de l’Urola jusqu’à Zumárraga, où vous devez faire au moins deux choses: visitez l’Ermitage de La Antigua (XIVe siècle), connu comme « la cathédrale des ermitages »; et présenter le respect dû à la mémoire de Legazpi – conquérant des Philippines – à son monument.

De Zumárraga au sanctuaire d’Arantzazu il y a presque 19 kilomètres avec une dénivellation de 873 mètres, ce qui peut vous prendre six heures et demie de marche. C’est une ascension par des terrains compliqués, qui peut même être impraticable pour les bicyclettes s’il pleut ou il neige; donc guétez le temps.

Depuis la place de la gare, prenez la «piste cyclable» qui mène à Legazpi. Après avoir visité l’église de l’Asunción, vous traverserez le village pour continuer le long des rives de la rivière Urola, où vous verez les vieilles «ferrerías» déplacées par l’eau, les moulins à eau et les «caseríos» (fermes). Vous pouvez visiter les «ferrerías» (fonderies) de Mirandaola et Elorregi, ainsi que le musée du Pastoreo. Dans le quartier de Brincola, vous verez un important viaduc en pierre pour la ligne de train de la gare qui y termine, et qui va à Irún.

Après avoir traversé la zone récréative d’Olalde et le lac à barrage, vous entrerez dans le Parc Naturel d’Aizkorri-Aratz, vous monterez vers le port de Biozkornia – un bon endroit pour récupérer des forces et prendre des photos si les nuages ​​le permettent-. Ensuite, le Chemin Ignatien descend vers le Sanctuaire d’Arantzazu, avec son exposition spectaculaire d’art contemporain.

Cette étape a près de 16 kilomètres avec environ 650 mètres de dénivellation, ce qui nous prendra plus de cinq heures pour faire le voyage; étant en altitude et dans des zones exposées aux vents, gardez un œil sur la météo

Elle commence par une montée à travers la forêt de hêtres où l’on trouve la source de l´Erroiti, où la Vierge de Arantzazu apparut au berger de Rodrigo Balzategi en 1469. L’ascension au milieu des forêts de hêtres continue jusqu´au lieu nomé de Portuzarra où elle se croise avec le Chemin de Saint-Jacques de l´interior, pour arriver au kilomètre 9,6 jusqu’au «Alto de la horca» (haut de la potence); nom significatif pour où ceux qui étaient capturés en train de voler du bétail de la montagne et qui devaient y être exécutés.

La descente du Chemin Ignatien à travers le territoire d’Alava passe par la fontaine Iturrioz et vous laissez à votre droite la vue des ruines d’une tour de guet, qui a le nom exagéré de château de Marutegi. Vous continuez jusqu´à voir l’Usine de San Pedro de Araia, pendant un siècle la principale fonderie d’Álava. À l’église de San Pedro, l´étape se termine.

Avec plus de 21 kilomètres et une dénivellation en descente de 630 mètres, qui peut être parcourue en un peu plus de six heures. Après avoir traversé la route en direction du sud-est, vous prenez la voie qui va au village d’Albéniz, où passe la vieille chaussée romaine qui reliait Astorga avec Bordeaux et où passe l’autoroute N-1 et le chemin de fer Madrid-Irún.

Traversant les deux, vous continuez le Chemin Ignatien vers San Román de San Millán. Vous prenez le sentier GR25 pour monter à travers le Parc Naturel d’Entzia, jusqu’au port de San Román. Vous continuez vers le sud en diréction vers Kortagaña. Après avoir passé devant l’ermitage d’Ullibarri Arana, vous arriverez à Alda.

Avec plus de 21 kilomètres et une dénivellation en descente de 630 mètres, qui peut être parcourue en un peu plus de six heures. Après avoir traversé la route en direction du sud-est, vous prenez la voie qui va au village d’Albéniz, où passe la vieille chaussée romaine qui reliait Astorga avec Bordeaux et où passe l’autoroute N-1 et le chemin de fer Madrid-Irún.

Traversant les deux, vous continuez le Chemin Ignatien vers San Román de San Millán. Vous prenez le sentier GR25 pour monter à travers le Parc Naturel d’Entzia, jusqu’au port de San Román. Vous continuez vers le sud en diréction vers Kortagaña. Après avoir passé devant l’ermitage d’Ullibarri Arana, vous arriverez à Alda.

Depuis la Sierra de Entzia, sur près de 18 kilomètres, vous descendrez environ 200 mètres d’altitude en environ quatre heures et demie. Vous vous dirigerez par une piste parallèle à la route qui mène à San Vicente de Arana, située à trois kilomètres.

Le Chemin Ignatien continue à travers la ville d’Oteo pour ensuite aller à Antoñana. Avant d’arriver dans ce bourg, au printemps (et si les forces le permettent), il peut être intéressant de faire un petit détour par la cascade de Aguaqué. Après Antoñana vous devez allér à la fin de cette étape, dans la fortifiée de Santa Cruz de Campezo.

Avec plus de 21 kilomètres et une dénivellation en descente de 630 mètres, qui peut être parcourue en un peu plus de six heures. Après avoir traversé la route en direction du sud-est, vous prenez la voie qui va au village d’Albéniz, où passe la vieille chaussée romaine qui reliait Astorga avec Bordeaux et où passe l’autoroute N-1 et le chemin de fer Madrid-Irún.

Traversant les deux, vous continuez le Chemin Ignatien vers San Román de San Millán. Vous prenez le sentier GR25 pour monter à travers le Parc Naturel d’Entzia, jusqu’au port de San Román. Vous continuez vers le sud en diréction vers Kortagaña. Après avoir passé devant l’ermitage d’Ullibarri Arana, vous arriverez à Alda.

Depuis la Sierra de Entzia, sur près de 18 kilomètres, vous descendrez environ 200 mètres d’altitude en environ quatre heures et demie. Vous vous dirigerez par une piste parallèle à la route qui mène à San Vicente de Arana, située à trois kilomètres.

Le Chemin Ignatien continue à travers la ville d’Oteo pour ensuite aller à Antoñana. Avant d’arriver dans ce bourg, au printemps (et si les forces le permettent), il peut être intéressant de faire un petit détour par la cascade de Aguaqué. Après Antoñana vous devez allér à la fin de cette étape, dans la fortifiée de Santa Cruz de Campezo.

C’est l’une des plus longues étapes du Chemin Ignatien: 32 kilomètres, avec près de 700 mètres de descente douce vers la plaine de La Rioja d’Álava, protégée par la Sierra de Cantabria (que vous traverserez). C’est une étape de plus de huit heures dans laquelle il faut réserver un peu de temps pour un arrêt ‘obligatoire’ à Elvillar.

Dans le Parc Naturel d’Izki, se trouve la plus grande étendue de «marojal» (forêts de chênes tauzin) d’Espagne. Cela vaut la peine de l’apprécier. Vous partirez depuis l’ermitage de Santo Cristo vers Genevilla, à 5,4 kilomètres; pour ensuite continuer à Cabredo puis après vers Marañón. Vous devez continuér sans tarder jusqu’à El Villar pour avoir assez de temps pour visiter l’imposant dolmen de “La chabola de la hechicera” (La cabane de la sorcière) et vous y prendre une photo. Puis vous continurez, en faisant le tour du bassin aquatique de Prao de la Paul, jusqu’à la colline fortifiée de Laguardia.

Après l’une des plus longues étapes du Chemin Ignatien, et plus d’une centaine de kilomètres d’effort, peut être c´est une bonne idée de se reposer un jour à Laguardia, visiter consciencieusement un bourg extraordinaire et la spectaculaire cave Ysios.

Cette dernière étape du Chemin Ignatien a 19 kilomètres qui peuvent vous prendre environ cinq heures de marche. Si cela se fait au printemps, nous vous recommandons de passer au moins quelques heures pour voir l’écosystème et les oiseaux des lagunes de Laguardia, que vous trouverez sur le parcours: d’abord le bassin aquatique que vous aurez encerclé la veille pour aller ensuite à la lagune de Carravalseca et Carralogroño. Les deux sont dues à la pluie et ont des concentrations élevées de sel dans les terrains dans laquelles se trouvent.

Le Chemin Ignatien continue vers Oyón-Oion, puis vous allez être entre les vignobles en vous dirigeant vers Fuenmayor et Navarrete. Dans cette localité, notre parcours se termine sur le Chemin Ignatien en Euskadi.

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar