Logroño

Capitale bien vivante de la Rioja

Logroño est une ville dynamique et en plein essor qui conserve avec soin une vieille ville marquée par le passage du Chemin de Saint Jacques et la culture et production du vin, deux facteurs qui se consolident comme de ses principaux attraits touristiques et patrimoniaux. C’est un excellent point de départ pour les amateurs de vins et pour les adeptes à toutes formes de tourisme actif.

Planifiez votre escapade à Logroño

Logroño est une ville très agréable pour s’y promener, pour déguster des tapas dans sa zone des bars si fameuse. À visiter, nous recommandons sa «Con-Cathédrale» de Santa Maria la Redonda, où l’on peut voir l’unique peinture de Miguel Angel qui se trouve en Espagne. Il y a aussi de nombreux palais aux façades intéressantes et des églises que nous citons dans notre section Que voir à Logroño. Ceux qui aiment l’art contemporain ne doivent pas rater la visite du musée Würth, et les passionnés de Nature peuvent depuis Logroño faire des excursions d’un jour au Parc Naturel de la Demanda et Urbión, et aussi à l’Espace Naturel de Peñas de Iregua, Leza et Jubera; où ils trouveront dans les deux de multiples options de tourisme actif. Pour ceux qui préfèrent le Moyen Age et les légendes, ils peuvent se rendre à la ville proche de Najera. Il y a tout plein d’endroits pour aller manger des «pinchos» à Logroño. Dans notre section Dormir et manger à Logroño nous vous commentons les plats typiques et où vous les trouverez.

Voulez-vous visiter cet endroit?

L’origine de la ville semble être associée tant à la Vareia romaine comme à le Cantabria celtibère détruite par Leovigildo en 575. Cependant elle ne commença à prendre de l’importance que lorsque au Xe siècle Sancho Abarca l’incorpora au royaume de Navarre. En 1095 elle fut détruite par Rodrigo Diaz de Vivar, le «Cid Campeador». Peu après, Alfonso VI de Leon lui conceda une juridiction importante  pour son repeuplement est c’est la première fois que le nom de Logronio apparait. Depuis lors, elle est devenue une pause principale dans le trafic croissant des pèlerins à Saint Jacques  de Compostelle. Sa position stratégique entre la Navarre et la Castille en fit une place forte stratégique pour les deux royaumes. En 1431, Juan II de Castilla lui donna le titre de Ville.

En 1521, pendant la guerre des Communautés, l’armée française de François I arriva aux pieds de ses murs. Après u  siège court mais intensif, les habitants de la ville le brisèrent le 11 juin.

Place del Mercado (Marché)

En 1570, le Tribunal de la “Sainte Inquisition” s’installa à Logroño. De ses autos de Fe, le plus connu fut celui qui passa à l’histoire sous le nom de Procès de Logroño de 1610, quand furent brûlées vives les sorcières de Zugarramurdi.

En 1833, elle devint la capitale de la nouvelle province de Logroño. Pendant ces années et au cours de la 1re guerre Carliste, le général Espartero en fit le centre d’opérations du parti libéral. Et la ville lui plut si bien qu’il en fit sa résidence jusqu’à sa mort en 1879.

En 1854, une épidémie de choléra toucha la ville. Le comportement exemplaire des habitants à ce moment crucial fut félicité par le gouvernement et la reine Isabel II concéda à la ville le titre de «Excelente».

Logroño, liée au Chemin de Saint Jacques et aux vignobles de la Rioja est une ville avec de grands boulevards et des boutiques qui la rendent très agréable à s’y promener. Le fleuve Ebre la traverse, quatre ponts relient les deux rives, et ils constituent une image iconique de la ville: les plus importants sont: le Pont de Pierre ou Pont de San Juan de Ortega (construit en 1884, pour remplacer celui du XIe siècle qui s’était écroulé en 1881 et qui était celui par lequel passait le Chemin de Saint Jacques), l’autre est le Pont de Fer ou Pont de Sagasta.

La Vieille Ville entoure sa place du marché avec à une de ses extrémités la « con-cathédrale de Sante Maria la Redonda (XV-XVIIIe) déclarée Bien d’Intérêt Culturel. Erigée au XVe sur un édifice roman on remarque sa façade principale richement sculptée et les deux tours baroques qui la flanquent. Dedans, des tailles sculptées du castillan Gregorio Fernandez et une peinture Le Christ Crucifié, attribué à Miguel Angel.

Dans la vieille ville historique de Logroño il y a bien d’autres églises: l’église de San Bartolomé (avec aussi la catégorie de Bien d’Intérêt Culturel), construite au XIII elle est adossée à la muraille de la ville Reconstruite au XVe elle montre un portail gothique remarquable. L’église De Santa Maria del Palacio fut commencée au XIIe, mais ne fut terminée que au XVIIIe., Sa magnifique Tour Aiguille fit dire au poète Dionisio Ridruejo que «c’était la plus aigue, originale et osée du gothique espagnol dans ses formes premières du XIII e siècle», elle aussi est Bien d’Intérêt Culturel. L’Eglise de Santiago el Real, un édifice monumental construit au XVIe sur un temple gothique dont il nous reste la crypte. C’est là que se réunissait le Conseil municipal et elle conserve les documents de la Mairie. Sur la place voisine (Place de Santiago) s’organise un jeu de l’oie avec des motifs liés au Chemin de Saint Jacques.

Logroño compte avec un certain nombre de constructions civiles importantes : le Palais du Marquis del Monasterio, renaissance, restauré au XVIIIe. Le Palais de Espartero (XVIIIe), résidence du général, qui depuis 1963 héberge le Musée de la Rioja, avec une vaste collection sur l’art et l’histoire de la communauté depuis la préhistoire jusqu’à l’époque contemporaine.

Le Palais des Chapiteles, rue Portales, est encore un édifice civil important, Il fut siège de la Mairie de Logroño entre 1865 et 1980. L’actuelle mairie (1976) est une œuvre de l’architecte espagnol Rafael Moneo. Elle se compose de deux pièces triangulaires qui forment une grande place et une autre en forme de piano qui est l’auditorium. L’extérieur est couvert de grès de Salamanque, avec sur la façade une fontaine et une sculpture de Francisco Lopez, La dame de la Fuente.

Autre lieu emblématique de Logroño est la Promenade du Principe de Vergara ou l’¡Espolon, dont la configuration commença en 1757, comme promenade publique hors des murailles de la ville. On y remarque le Monument à Espartero (1872), statue équestre du général.

Le Théâtre Bretón de los Herreros, projet de Felix Navarro à la fin du XIXe est  encore un édifice représentatif de la ville, lui aussi catalogué Bien d’Intérêt Culturel.

imagenCL_la-rioja_logroño_BI

Cathédrale de Santa María la Redonda

La ville de Logroño jouit d’une forte activité culturelle, que prouvent tous ses musées, parmi lesquels celui de La Maison des Sciences, centre interactif situé dans les anciens abattoirs municipaux. Le Musée Würth de la Rioja offre au visiteur une bonne collection d’art contemporain, tandis que dans la tour carrée de Revellin (qui faisait partie de la muraille de la ville,) sont exposées les trouvailles archéologiques des gisements proches.

En tant que capitale de la Rioja Logroño possède un certain nombre de Caves vinicoles au fil de ses rues. Et si  elles ne sont pas si nombreuses que ailleurs, mais leur excellente qualité le fait remarquer.

Vous devez voir...

Rue Laurel
Place del Espolón

Informations pratiques

Coordonnées

42° 27′ 55″ N, 2° 27′ 0″ W

Distances

Pamplona 85 km, Burgos 150 km,Madrid 389 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons