Sabucedo

Crinières chevalines, Art Roman et Sybaritisme

Le nom de la commune de A Estrada vient du latin  strata qui signifie terre foulée, sur la quelle on marche. Et c’est justement le cas de quatre maisons situées à une croisée

de chemins par où passaient les pèlerins allant à Compostelle, de là naquit la bourgade A Estrada, dont la capitale est San Lorenzo de Sabucedo. En contraste à cette ambiance rurale et primitive, tout près se trouve le dit « Versailles Galicien ».

Planifiez votre escapade à Sabucedo

L’escapade à Sabucedo doit inclure toute la commune de A Estrada- avec un soin tout particulier pour sa route des églises romanes- et la visite du Pazo important de Oca ( voir la partie ‘Que Voir’ de cette page). Parcourir les nombreuses églises et atteindre le dit « Versailles gallicien » par des routes étroites et embourbées, souvent sous une pluie battante… occupe bien une fin de semaine complète. L’un des meilleurs moments serait début juillet pendant la fête célèbre de « Rapa das Bestas ». Si tant de ca,mpagne et d’églises vous fatigue, vous pouvez parfaitement consacrer la seconde journée à faire une escapade à la ville de Saint Jacques de Compostelle. Sachant que c’est une région rurale, avec les structures touristiques émergeantes et les logements fort dispersés nous vous conseillons de consulter notre page Dormir et manger à Sabucedo

Voulez-vous connaître ce site?

L’origine de la juridiction de Tabeirós –contrée dont fait pàrtie la commune de A Estrada- date du VIe siècle, à l’époque du roi Suève Miro. À partir du XIIe siècle, ces terres furent divisées politiquement en coutos (paroisses) dépendant d’un Seigneur ou du diocèse de Compostelle. En 1837, en raison des conflits entre les clercs de l’absolutisme et les  caciques « libéraux »on transfera l’hôtel de ville créant une Mairie trois ans plus tard  à A Estrada,. Dans l’histoire de San Lorenzo de Sabucedo ce n’était encore qu’un petit bourg d’une demi douzaine de maisons à une croisée de chemins. Mais,avec le temps, ce petit village pris de l’importance et devint un marché de l’élevage et de l’agriculture. L’adhésion en 1875 à la monarchie d’Alphonse XII  eut comme conséquence qu’en 1878 le bourg devint Illustre, gagnant la catégorie de Excelentisime en 1912. Dès les premières années du siècle, la ville avait déjà un éclairage public.

Actuellement, A Estrada est une grande municipalité formée de 51 paroisses. L’une d’elles étant San Lorenzo de Sabucedo, célèbre pour sa fête populaire célèbre du Rapa das Bestas (On rase les crins des juments), l’une des fêtes parmi les plus spectaculaires

de la Galice. Cette  fête, déclarée d’Intérêt Touristique par l’UNESCO en 2007, a lieu le premier dimanche de juillet et son histoire remonte aux XVe et XVIe siècles. La tradition raconte que deux femmes âgées qui vivaient dans Sabucedo, près de l’église, en voyant le nombre de personnes qui mouraient de la peste, promirent à San Lorenzo  un cheval et une jument de leur propriété s’il les préservait de la peste. Le fait est que le jour de la  rapa, les juments  qui paissent librement dans la compagne ( avec les étalons) sont introduites dans un enclos circulaire près de l’église : le curro,  Là, On tond les crins des juments – et les propriétaires marquent les nouvelles bêtes au  fer  pàrmi lesquels certains seront sélectionnés pour la vente. L’intérêt spécial et exclusif de cette fête est que ceux qui attrapent les animaux n’utilisent ni cordes ni bâtons, ils le font à bras le corps.

C’est un tout petit village. Son principal patrimoine historique et artistique est l’église romane de San Lorenzo de Sabucedo du XIIe siècle, reconstruite dans la première moitié du XIXe. À côté se trouve l’antique curro pour la rapa des juments. La Mairie (style éclectique) avec une tour achevée en coupole mérite aussi d’être vue. Le jour le plus vivant est le mercredi car c’est le jour d marché. Les grandes foires ont lieu le mardi de Pacques et le 13 novembre.

Compte tenu  son lien historique avec la Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle, de nombreuses églises romanes sont conservées dans toute la municipalité de A Estrada. Grâce à elles on a développé toute une Route romane, comprenant jusqu’à 19 églises de ce style, bien qu’avec  beaucoup de restaurations baroques. Nous allons vous indiquer les plus importants : L’église de Santa María de Frades, du début du XIIe siècle, est un véritable joyau architectural, qui synthétise l’esprit de l’architecture romane. Avec une abside rectangulaire et une voûte en berceau, elle se maintient intacte , avec une grande nef divisée en trois sections par des paires de colonnes annexes. San Lourenzo de Ouzande a une abside semi-circulaire avec de nombreux modillons, des arcs en plein cintre  et de beaux chapiteaux.  Celle de San Xurxo de Codeseda (San Jorge) montre toute la richesse du roman dans son abside rectangulaire avec des contreforts et des modillons. Ce qui caractérise  San Miguel de Moreira,   est la collection de modillons à figures humaines, monstres et  têtes humaines. L’église de Santa María de Loimil a une nef et une abside rectangulaire avec une belle croix de rubans au dessus de l’Agnus Dei, entre autres éléments. D’autres temples intéressants avec une variété de typologies dans leurs chevets sont: San Pedro de Ancorados, avec une abside pentagonale; San Martiño de Riobó et San Estevo de Oca, aux absides semi-circulaires et Santo Tomé de Ancorados, Santa Mariña da Barcala et Santiago de Tabeirós, ces dernieres avec une abside rectangulaire.

Il convient également de mentionner la tradition du travail du bois, puisque A Estrada est la capitale du meuble en Galice. Il existe des réseaux artisanaux autour de la ville et pour promouvoir cette corporation, en plus des foires annuelles,  on a récemment ouvert les portes du Musée du Meuble et du Bois d’Estrada (MOME), conçu comme un espace de diffusion, didactique et interactif , sur le bois et son utilisation dans l’élaboration de meubles. Dans le village de A Estrada il y a aussi le Musée Manuel Reimóndez Portela avec une grande quantité de collections bibliographiques, documentaires, photographiques et administratives sur A Estrada

Dans les environs il y a leMonastère de Carboeiro,  une église construite par Gonzalo et Teresa, comtes de la Deza, en l’an 936.  Elle a un plan en croix latine avec trois nefs et untransept. Dans une archivolte de son portail on remarque une représentation du Portico de la Gloria, avec les Vieillards de l’Apocalypse. Elle est considérée comme un joyau du roman ogival galicien et son importance architecturale l’a fait qualifier de  » unique, sans qu’aucun monastère de son  époque et de son style puisse la surpasser ».

À 13 km au nord-ouest du centre-ville se trouve le célèbre Pazo de Oca, propriété de la Fondation Casa Ducal de Medinaceli. C’est le palais le plus majestueux et le mieux conservé des  palais Galiciens, surnommé le Versailles galicien et déclaré monument historique et artistique par Álvaro de Oca  le fit construire sur un ancien bâtiment militaire du milieu du XVè siècle, bien que sa structure actuelle soit plus tardive, de style baroque. Dans l’ensemble trois éléments doivent être distingués: la chapelle, dont l’extérieur baroque a une tour crénelée dans un coin; le pazo et les jardins, la zone la plus frappante du complexe, avec une fontaine et un hórreo au premier plan et un étang avec un bateau en pierre dans la partie la plus touffue.

Informations pratiques

Coordonnées

42° 41’ 21’’ N, 8° 29’ 14’’ W

Distances

Pontevedra 42 km, Santiago de Compostela 32 km,
Madrid 592 km

Stationnement

Pas de difficulté dans les environs

Altitude

293 m

Habitants

21.759 (2013)

Pèlerinage de Nosa Señora de Guadalupe avec procession de cercueils
(1er septembre), festivités en l’honneur de San Paio (fin juin)

Rapa das Bestas (premier week-end de juillet, Festival International d’Intérêt Touristique de l’Unesco), Festival du Saumon (troisième dimanche de mai), Mardi du Carnaval (Xenerais do Ulla)

Wood travaillait pour fabriquer des cornemuses dans des ateliers familiaux comme ceux de la paroisse de Berres ou de Riobó. A Estrada est la capitale du mobilier et pour promouvoir la production de la Foire du Meuble est tenue chaque année (Septembre) et la foire Artestrada (Juin). Quelques ateliers artisanaux de A Estrada: Areazos S.L., Artisanat Ferradáns S.C., Edita Rodríguez Oca, Fernando Porto Mato, Églises Neiro S.L. Ils font également partie de la tradition Estrada: tourneurs, tailleurs de pierre et potiers

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar