O Grove

Santé, plages et fruits de mer

O Grove est situé sur une petite péninsule à l’entrée de la Ría de Arousa, avec des lieux aussi beaux comme San Vicente del Mar, Piedras Negras et la Plage de la Lanzada.

Planifiez votre escapade au O Grove

Sans grands monuments, O Grove est un joli et caractéristique village de pêcheurs. Dans ses proches environs vous trouverez une zone excellente pour faire des randonnées, de belles vues marines et l’accès direct à la plage extraordinaire de la Lanzada ( l’une des plus belles d’Espagne). C’est de plus un site où manger des crustacés et autres fruits de mer à des prix raisonnables. Non loin se trouve l’île cosmopolite de La Toja avec ses stations de bains et son golf. Cette destination possède des attraits suffisants pour occuper toute une fin de semaine d’escapade. Pratiquement tout entouré par la mer il faut pour partir en excursions se diriger vers l’est. À courte distance se trouvent l’historique Cambados, l’estivale San Xenxo et le village granitique de Combarro. Pour apprécier la meilleure gastronomie et vous loger à bon prix, voyez notre page Dormir et manger à O Grove.

Voulez-vous connaître ce site?

Sur les cartes anciennes, O Grove était une île. Les vents du sud-ouest l’ont progressivement reliée à la côte en apportant du sable jusqu’à créer l’isthme de la plage de A Lanzada. Son nom peut venir du nom d’un peuple celte : les Grovii ou les Grovios. Le premier document de l’histoire de O Grove qui le mentionne date de 1138, lorsque le roi Alfonso VII de León donna au monastère de San Martin Binario (L’actuelle cathédrale de Saint Jacques de Compostelle) deux églises situées dans ses alentours. Jusqu’au XIXe siècle, les habitants dépendraient de l’Archevêché de Compostelle. Au XVIIIe de nombreux pêcheurs catalans s’installèrent dans les Rias Baixas, utilisant des outils de pêche plus modernes et plus performants que ceux traditionnellement utilisés ici, ce qui produisit pas mal de tensions entre les deux groupes. De plus, les catalans développèrent des techniques de conservation de salaisons des captures, au préjudice des pêcheurs d’O Grove. À partir de ce moment, un certain nombre de populations locales émigrèrent.

Antiguo puerto de O Grove

À la fin du XIXe, un curé laissa en liberté dans l’île de la Toja  son vieil âne malade pour qu’il y passe ses derniers jours. Au bout d’un certain temps il le retrouva en bonne santé. Faisant suite à la découverte des propriétés curatives des eaux, le Balnéaire de La Toja ouvrit en 1899, et ce fut le début du tourisme à la Toja, se créant de nombreux emplois, devenant toute une référence touristique et thermale à niveau national.

Les contrastes des vives couleurs des barques de pêche créent une image inoubliable qui surprend tout voyageur arrivant à O Grove. Les premiers attraits sont évidemment les plages, les sentiers de randonnées, les promenades pour contempler la mer et la nature. Les propriétés thérapeutiques de la

voisine île de la Toja (Mieux vaut dire îles, car c’est tout un archipel dont la Toja est l’île la plus importante  donnant son nom à toutes) et la dénomination provient des eaux minérales-médicinales avec des propriétés thérapeutiques pour la peau et les voies respiratoires qui ont dérivés en sels de bains et savons, les quels avec l’excellent balnéaire ont transformé l’île en une importante station d’eaux thermales. On peut y accéder par un pont depuis les débuts du XXe siècle.

La péninsule de O Grove est divisée en deux paroisses, San Vicente à l’ouest et San Martin à l’est face à l’île de la Toja, chacune ayant sa propre église. L’Église de San Martin (Chapelle de San Caralampio) est du XVIe, réutilisant les murs d’un édifice antérieur. De forme rectangulaire, avec abside et deux chapelles latérales, surplombé d’une tour baroque décorée de plaques Sur la façade, un portail  en plein cintre repose sur deux piliers carrés et une niche pour abriter la statue de San Martin. De la même époque date l’église de San Vicente dont la construction primitive était sur la plage de O Barreiro étant transférée en 1771 à sa situation actuelle, plus proche des fidèles et de la maison rectorale. C’est une œuvre baroque de plan rectangulaire avec transept, abside carrée et tour.

Les terrains de la ville conservent un bon nombre d’emplacements de castros et d’autres vestiges romains, par exemple La Punta do Castriño ou le Monte de la Siradella qui avec d’autres sont les preuves d’installations humaines au Paléolithique, tout comme le Castro Maritime de Adro Vello, à San Vicente del Mar, vestige principal du passage des romains. Tout autour de ces espaces d’intéressantes routes de randonnées ont été organisées.

Pour les passionnés de  la Nature, O Grove compte avec plusieurs espaces protégés comme la Red Natura 2000 ; l’Espace Naturel en régime de protection générale du Complexe Intermaréal Umio-O Grove ; A Lanzada, Punta Carreiron et la Lagune a Bodeira où l’on peut jouir de la nature dans toute sa splendeur et pureté.

En plus des monuments, restes archéologiques et parages naturels, O Grove possède aussi d’importants éléments de patrimoine maritime comme le Musée des Salaisons où l’on apprend à comprendre la mer, la pêche et le processus de la salaison. L’Acuatrio Galicia, à Punta Moreiras est une installation moderne pour connaître les diverses espèces qu’abritent le littoral galicien.

Capilla de San Caralampio

Les contrastes des vives couleurs des barques de pêche créent une image inoubliable qui surprend tout voyageur arrivant à O Grove. Les premiers attraits sont évidemment les plages, les sentiers de randonnées, les promenades pour contempler la mer et la nature. Les propriétés thérapeutiques de la

voisine île de la Toja (Mieux vaut dire îles, car c’est tout un archipel dont la Toja est l’île la plus importante  donnant son nom à toutes) et la dénomination provient des eaux minérales-médicinales avec des propriétés thérapeutiques pour la peau et les voies respiratoires qui ont dérivés en sels de bains et savons, les quels avec l’excellent balnéaire ont transformé l’île en une importante station d’eaux thermales. On peut y accéder par un pont depuis les débuts du XXe siècle.

La péninsule de O Grove est divisée en deux paroisses, San Vicente à l’ouest et San Martin à l’est face à l’île de la Toja, chacune ayant sa propre église. L’Église de San Martin (Chapelle de San Caralampio) est du XVIe, réutilisant les murs d’un édifice antérieur. De forme rectangulaire, avec abside et deux chapelles latérales, surplombé d’une tour baroque décorée de plaques Sur la façade, un portail  en plein cintre repose sur deux piliers carrés et une niche pour abriter la statue de San Martin. De la même époque date l’église de San Vicente dont la construction primitive était sur la plage de O Barreiro étant transférée en 1771 à sa situation actuelle, plus proche des fidèles et de la maison rectorale. C’est une œuvre baroque de plan rectangulaire avec transept, abside carrée et tour.

Les terrains de la ville conservent un bon nombre d’emplacements de castros et d’autres vestiges romains, par exemple La Punta do Castriño ou le Monte de la Siradella qui avec d’autres sont les preuves d’installations humaines au Paléolithique, tout comme le Castro Maritime de Adro Vello, à San Vicente del Mar, vestige principal du passage des romains. Tout autour de ces espaces d’intéressantes routes de randonnées ont été organisées.

Pour les passionnés de  la Nature, O Grove compte avec plusieurs espaces protégés comme la Red Natura 2000 ; l’Espace Naturel en régime de protection générale du Complexe Intermaréal Umio-O Grove ; A Lanzada, Punta Carreiron et la Lagune a Bodeira où l’on peut jouir de la nature dans toute sa splendeur et pureté.

En plus des monuments, restes archéologiques et parages naturels, O Grove possède aussi d’importants éléments de patrimoine maritime comme le Musée des Salaisons où l’on apprend à comprendre la mer, la pêche et le processus de la salaison. L’Acuatrio Galicia, à Punta Moreiras est une installation moderne pour connaître les diverses espèces qu’abritent le littoral galicien.

Il y a bien des belles plages à O Grove, signalons celles de As Pipas, la Mexilloeira et surout la Lanzada, une des plus grandes et plus connues de Galice qui reçoit son nom de l’oiseau Lanzada dont la statue est au bord de la route. L’Union européenne lui a donné le drapeau bleu pour son état de conservation et les services qui permettent de pratiquer des sports comme la voile, le surf ou le parapente. Au bout de la plage est la forteresse de la Lanzada construite au Xe siècle sur les restes d’un antique phare phénicien pour défendre la zone des continuelles incursions vikings et normandes. Cette forteresse fut la scène des affrontements entre l’évêque Gelmirez et la reine  doña Urraca. Au XIIIe les arabes l’ont détruite, reconstruite plus robuste elle succomba à nouveau lors des révoltes irmandiñas du XVe et fut définitivement abandonnée au XVIe. De nos jours, ne restent debout qu’une partie d’une tour et la chapelle de la forteresse. De style roman tardif, à une seule nef et une abside semi circulaire

Pour les amateurs de bonne gastronomie, vers le 12 octobre, a lieu la Fête de l’exaltation du crustacé, déclarée d’intérêt touristique national.

Essentiels

Mirador Monte da Sidarella
Playa de la Lanzada

Informations pratiques

Coordonnées

42º 30′ 0” N, 8º 52′ 0” W

Distances

Pontevedra 34 km, Vigo 70 Km, Madrid 675 km

Stationnement

Facilement autour du village

Altitude

0 m

Habitants

11 096  (2013)

El Carmen et les fêtes d’été (deuxième quinzaine de juillet)

Festa do Marisco (trois jours sur le pont d’octobre, depuis 1963), International Outdoor Sculpture Symposium (première quinzaine d’octobre)

Marché artisanal (Illa da Toxa), les colareiras d’O Grove (artisanat traditionnel)

Autres destinations à proximité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar