Vilalba

La Seigueurie turbulente des Andrade

La petite ville paisible de Vilalba entre ses jolies collines et ses rivières recèle un passé turbulent de féodalité médiévale à l’époque des luttes irmandiñas du XVe siècle (révoltes populaires contre des nobles abusifs).

Planifiez votre escapade à Vilalba

Vilalba est un petit village de Galice que l’on peut voir en une matinée, et consacrer ainsi le reste de la journée à la visite des villages des environs. Mais vous avez encore  deux autres possibilités: Vers l’est, prenant l’autovia A8, vous irez au village médiéval de Mondoñedo. Et si vous prenez l’autovia AG 64 vers l’ouest, passant par la route AC564, vous entrerez dans le grand parc naturel des Fragas do Eume. Pour connaître la gastronomie locale, et où pouvoir réserver pour la nuit, consultez notre section Se loger et manger à Villalba. Si vous voulez en apprendre plus sur les légendaires Andrade, poursuivez votre voyage vers l’ouest jusqu’à Pontedeume et Betanzos, deux autres  de leurs forteresses.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Vilalba en galicien et en castilllan Villalba est la capitale de la région de Terra Chá, province de Lugo, et ville de passage du Chemin de la côte de Saint Jacques de Compostelle. Ses terres conservent une multitude de restes de la fin du Néolithique : monuments funéraires, stèles aux gravures préhistoriques  comme à Roza Modi, la plus importante du nord-ouest de la péninsule (lignes ondulées), et menhirs comme celui de Pedra Chantada. On trouve aussi des restes de castros (enceintes fortifiées) de l’Age du Fer, romanisées certaines par la suite.

Les premières mentions écrites  datent du VIe siècle et traitent de la ville de Santa Maria de Montenegro, fortifiée et avec un château qui fut totalement détruit par un incendie. Ce qui n’est pas très clair est l’origine du lieu sous son nom actuel. Certains parlent de sa fondation au XIe siècle, quoi qu´au XIIe elle apparait encore sous le nom de Vilarente, ce qui fait que d’autres  ne situent sa fondation que en 1400  sous le seigneur Fernando Ruiz de Castro.

Par la suite, Vilalba passa aux mains de la famille de Andrade, la plus puissante du nord de Galice, reliée aux comtes de Lemos. En tant que seigneurs féodaux, ils traitèrent avec une dureté extrême leurs paysans et tout l’ensemble de la population de leurs fiefs.

Rue de Valeriano Valdesuso

En 1431, la petite noblesse locale conduite par Alfonso de Lanzos, Pedro de Osorio et Diego de Lemos organisèrent les paysans dans la «Irmandade Fusquenlla» (confrérie Funsquenlla) pour s’opposer tous ensembles aux troupes de Nuño Freire de Andrade. Entre autres forteresses, ils détruisirent le château de Vilalba. Suite à leur défaite Andrade obligea les villageois à reconstruire l’actuelle tour forteresse. Au cours de la seconde  grande guerre Irmandiña, entre 1467-1469, le château de vilalba et 130 forteresses de la noblesse de Galice furent attaquées par les milices populaires.

Pour ceux qui s’intéressent à l’archéologie, en plus des vestiges Néolithiques cités, il y a dans les environs de Vilalba plusieurs castros de l’Age du Fer que l’on peut visiter: le Castro de Nete,fortiification entourée de trois pans de murailles (dont ne reste que celui du nord), celui de Belesarconnu aussi sous le nom de Santa Catarina à cause de la chapelle construite dessus, conserve encore une double enceinte, et est situé au cœur d’une réserve. Il y a encore le Castro de Gondaisque (Le Grand Castro), avec à côté une villa romaine (Vilar de Eimil). En plus de ce patrimoine in situ, on peut aussi entrer au Musée de la Prehistoire et de l’Archéologie, qui avec ses 675 m2 d’installations présente une exposition  chronologique de pièces depuis le paléolithique jusqu’à l’époque romaine, avec l’ensemble le plus complet d’exemples de l’Age de la Pierre Taillée du nord ouest de la péninsule.

L’édifice à ne pas manquer à Vilalba est la Tour des Andrade, Donjon de l’ancien château et actuel parador touristique. La tour est un témoignage de l’évolution de la ville depuis le XVe siècle, bien que ses origines remontent au XIVe. Détruite plusieurs fois et reconstruite au cours des luttes irmandiñas, la tour que nous voyons encore est le fruit de la reconstruction du XVe. Edifiée  en appareil d’ardoises aux angles renforcés de granite sa forme octogonale la différencie de tous les modèles existants, tant en Galice comme dans le nord de l’Espagne.

On retrouve aussi les traces seigneuriales dans les pazos dispersés dans les différentes paroisses de Vilalba. Ces demeures de notables sont privées et donc ne peuvent être visitées. Le Pazo de Samarugo, dans la paroisse homonyme est célèbre dans la région car ses propriétaires liés aux révoltes irmandiñas exerçaient sur leurs vassaux le droit «de corde et de couteau», de vie et de mort sans aucun jugement.

De l’architecture religieuse on remarque l’église Paroissiale de Santa Maria face à la tour des Andrade. L’édifice actuel remplace l’ancien  de l’époque romane, démoli en 1867 et reconstruit au cours de la seconde moitiée du XIXe par Manuel Mato Vizoso qui voulut lui redonner l’aspect qu’il avait connu enfant.

Quelques moulins, prouvent  la tradition agricole  céréalière de la région et témoignent de l’architecture populaire. Au bord de la rivière Ladra, près de Vilalba se trouve le moulin de Rañego, reconstruit récemment. C’est le point de départ d’une belle promenade pour observer d’autres moulins, profiter des bois  aux arbres divers et terminer sur une petite plage fluviale, zone ludique et sportive.

Église Paroissiale de Santa Maria

Les chemins de la municipalité sont parsemés d’un grand nombre de cruceiros (calvaires de pierres), l’un des monuments les plus  caractéristiques de la terre, de la culture galicienne et du paysage rural. Le plus important est celui de Lanzan, à Tardes. Sculpté en granite c’est l’un des plus décorés de Galice: sur une face, le Christ crucifié et sur l’autre, La Vierge de la Piedad.

De plus, si vous êtes chasseur ou pêcheur, vous pourrez pratiquer ces sports dans diverses parties de la municipalité. Il y a aussi un bon nombre de chemins de randonnées qui permettent  de connaître les paysages magnifiques de la Terra Cha.

Vous devez voir...

Molino del Rañego
Torre del homenaje del castillo de los Andrade

Informations pratiques

Coordonnées

43° 18’ 0’’ N, 7° 41’ 0’’ W

Distances

Lugo 45 km, Coruña 83 km, Santiago de Compostela 100 km, Madrid 540 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar