Saint Jacques de Compostelle

But spirituel et Capitale du baroque

Saint Jacques de Compostelle est la capitale de la Galice. Elle fut déclarée patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, et c’est le troisième but de pèlerinage de la chrétienté (après Rome et Jérusalem) son chemin est ses ramifications en firent la route la plus connue et fréquentée depuis le Moyen Age.

Planifiez votre escapade à Saint-Jacques de Compostelle

Avant de venir voir cette ville merveilleuse, nous vous recommandons de vous familiariser avec son histoire et ce que vous y verrez. C’est ce que nous allons vous expliquer maintenant. Ce serait aussi une bonne idée de lire les histoires fascinantes liées à ce lieu comme celle concernant l’histoire de l’usage de la coquille Saint-Jacques, de l’évêque Sisnando Menéndez et le tribut des 100 jeunes filles. Les activités à Saint Jacques de Compostelle sont normalement liées au Chemin de Saint Jacques et à l’histoire de cette ville de pèlerinage.

Voulez-vous visiter cet endroit?

L’enterrement de l’Apôtre Saint Jacques dut avoir lieu entre 820 et 835, ce qui motiva la construction d’une église à la quelle les Rois de Leon octroyèrent toute une série de privilèges, favorisant son influence dans tout le royaume, ayant nommé «Saint-Jacques Tue maures» patron  du pays pour leur être apparu opportunément lors d’une bataille.

Au long du Moyen Age, lorsque le pèlerinage à Jérusalem était très difficile -sinon impossible-ce fut le lieu saint le plus visité de la Chrétienté après Rome. Pour y attirer des habitants, en 915, le roi Ordoño II décréta que si un serf restait quarante jours à Saint Jacques sans avoir été réclamé par son maître, il devenait un résident libre de la cité. La richesse du bourg fit que le chef maure Almanzor la mis à sac en 997, tout en respectant scrupuleusement la sépulture et les reliques de l’apôtre. En 1309, le roi Fernando IV de Leon remit la seigneurie de la ville à l’archevêque de Saint Jacques, ce qui déplut fortement aux bourgeois. Neuf ans plus tard, lorsque un français, Berenguer de Landoira  nommé par le pape, vint pour coiffer la mitre de Compostelle, la ville lui ferma les portes au nez. Pendant deux ans Berenguer résida à Noia, Padrón et au château de Rocha Forte, avant d’arriver à calmer les Compostelains: «Le Jour de la Colère» (16 septembre 1320).

Place de Cervantes

Vers la fin du XVIIIe siècle, débuts du XIXe, Saint Jacques vécut un moment d’ambiance érudite et libérale. On y fonda une Sociéte Economique des Amis du Pays, et pendant la Guerre de l’Indépendance il se forma un «Bataillon littéraire» d’étudiants patriotes qui combattirent contre les français. Mais au moment de l’affrontement du Gouvernement Libéral de Madrid et de l’Église l’archevêché devint un important appui pour les carlistes. Au XXe siècle, ce fut le point de départ du «galléguisme» car le premier statut d’autonomie de Galice y fut rédigé.

Le centre névralgique de la ville est évidemment sa cathédrale avec ses 4 places l’entourant. Nous allons donc vous informer sur ce sujet.

La Place de l’Obradoiro est le coeur de Santiago et le but des pèlerins; la cathédrale et sa façade du 18ème siècle sont situées à l’est de la place. A l’ouest, se trouve le Palais de Rajoy, crée comme séminaire pour confesseurs. Construit au XVIIIe en style neo-classique. C’est actuellement le siège de l’hôtel de ville. Au sud, nous trouvons l’école de San Jerónimo, abritant le Rectorat de l’Université de Saint Jacques de Compostelle (USC). Au nord de la place, l’Hostal des Rois Catholiques, Parador de Tourisme de nos jours. Il fut à l’origine un hôpital pour les pèlerins dont la construction fut décidée par les Rois Catholiques lors de leur visite à la ville en 1486. D’autres places importantes sont celle de la Quintana(où nous pouvons trouver la Casa da Parra, la Maison Canonica et le monastère San Pio de Antealtares (qui abritte le Musée d’Art Sacré) et celle des Platerías sur la façade sud. Quant à la façade  orientale de la cathédrale, celle de la Porte Sacrée elle n’est ouverte que les années de jubilé. La Tour de l’Horloge, haute de 70 mètres domine la Quintana et les Platerías.

Couvent de San Martin Pinario

La Maison du Chapître (style baroque, 18ème siècle) agrémente de la beauté  de sa façade la place des Platerias. Cette maison inspira Ramón María del Valle-Inclán pour «l’histoire de Ma soeur Antonia». Au nord la cathédrale  donne sur la Place des Azabachería (ainsi nommée d’après les azabacheros, artisans typiques de  Saint Jacques), avec une façade neo-classique (XVIIIe) qui remplaça la romane détruite par un incendie). Face à cette porte de la cathédrale nous trouvons le monastère bénédictin de San Martín Pinario (11ème siècle), le deuxième en importance après celui de El Escorial. La façade actuelle a été construite en 1652. C’est, l’église la plus importante après la cathédrale, elle possède l’un des meilleurs retables de l’époque baroque en Galice, une œuvre de Fernando de Casas. La visite du Musée inclue celle de l’église.

La vieille ville entoure la cathédrale. Il existe de nombreux couvents, églises et bâtiments que les touristes peuvent visiter: la chapelle  des Ánimas (17ème siècle), Santa Clara (dont la construction fut décidée par la reine Violante, épouse du roi Alphonse X le Sage), le couvent de San Francisco, le bâtiment de la Faculté de médecine, la Faculté d’histoire et de géographieMusée du Peuple de Galiciele Centre d’art contemporain de la Galice (CAGC), l’Auditorium, la Maison Deán, la Place de Abastos  et la Citée de la Culture.

Palais Rajoy

La cathédrale est visible depuis n’importe quel point de la ville. En fait, toute construction qui en gènerait la vue est interdite. Nous entrerons dans la cathédrale par la façade la plus célèbre: celle donnant sur l’Obradoiro (de styles roman et baroque), l’extérieure baroque fut terminée en 1750, dans le but de protéger le Portique de la Gloire (l’ancienne façade romane); et elle est devenue un symbole de l’architecture baroque espagnole. Le Portique de la Gloire a été construit entre 1168 et 1188, pour impressionner le peuple, il présente des messages tirés de l’Apocalypse de Saint Jean et autres textes de l’Ancien Testament. Ce chef-d’œuvre a trois arches;  sur le pilier central est la figure de Saint Jacques. D’autres façades importantes sont celle des Platerías (au sud, construite entre 1103 et 1117, de style roman, dont le tympan gauche est consacré à la figure de la femme adultère et le tympan droit à la Passion),  sur celle de Quintana (construite en 1700) s’ouvre une porte Royale, permettant aux rois un accès direct à la cathédrale. La Porte du Pardon, ne s’ouvre que les années de Jubilé, et celle d’Azabachería (construite en 1122, de style roman, fut détruite par un incendie, et les restes remplacés dans celle des Platerías).

Imaginez que vous arrivez à la cathédrale dans une année de jubilé,  et vous entrez par la Porte du Pardon. Après avoir traversé une petite cour, vous atteignez la Porte Sainte. Maintenant, vous êtes à l’intérieur de ce magnifique bâtiment, but spirituel de nombreux pèlerins pendant des siècles. La cathédrale possède trois nefs (la centrale haute de 22 mètres est reliée aux deux autres par des arcs en plein cintre). La nef centrale de style roman rénovée au temps du baroque, mène à l’autel principal. Celui ci comporte une représentation de l’apôtre, placée au-dessus de sa sépulture. L’accès par l’arrière vous permet de faire l’étreinte traditionnelle à la figure du saint. Au-dessous se trouve la crypte avec les tombes de Saint Jacques et de ses deux disciples: Atanasio et Teodoro. Un escalier étroit mène à un espace où vous pouvez voir une urne en argent contenant les restes de l’apôtre Saint-Jacques.

A gauche sculpture de l´apôtre à la Porte de la Gloire

Il vous faut absolument visiter le musée de la cathédrale. Il dispose de cinq salles avec des accès différents. Derrière la façade de l´Obradoiro, vous pouvez accéder à la (1) Crypte romane dont les colonnes soutiennent le Portique de la Gloire, symbolisant la Terre aux pieds du Christ. (2) Le cloître gothique, renaissance: vous entrez depuis la place de l’Obradoiro vous y voyez des vestiges romains et de la première basilique. La pièce la plus importante est le chœur de pierres du Maître Mateo qui était situé dans la nef centrale, des XIII et XVIe siècles. Vous passez maintenant par le cloître plateresque du XVIe. Visitez la bibliothèque où l’on conserve le majestueux «botafumeiro», c’est un énorme encensoir médiéval qui lancé à travers la nef était censé purifier de miasmes les pèlerins. Au dernier étage une collection de tapisseries vous attend et vous serez surpris des vues fascinantes sur la ville. (3) La chapelle des reliques est accessible dans la cathédrale par le portail renaissance. Vous serez étonnés des étranges cadeaux des pélerins tout au long des siècles. (4) Le Panthéon Royal contient les tombeaux des rois de Leon et de Galice des XII et XIIIe siècles. (5) Enfin le trésor de la cathédrale se trouve dans la chapelle de San Fernando.

Ce que vous ne pouvez pas manquer de voir, c’est le «botafumeiro» en action; l’archevêque dirige l’évènement lors de certaines fêtes liturgiques- Mais les pélerins peuvent toujours faire des dons pour le voir fonctionner. Lorsque l’hymne de l’apôtre éclate au son des orgues baroques, huit hommes (les tiraboleiros) le lancent dans la nef centrale, suspendu de la voute, le spectacle comble au moins trois de vos sens (La vue, l’ouïe et l’odorat).

Vous devez voir...

Dónde dormir en Santiago de Compostela | España Fascinante
Fachada principal
Dónde dormir en Santiago de Compostela
Parque de la Alameda

Informations pratiques

Coordonnées

42° 52′ 0″ N, 8° 33′ 0″ W

Distances

A Coruña 55 km, Vigo 75 km,
Ourense 101 km, Madrid 599 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar