Bocairent – Bocairente

Traditions et couvertures sur de la roche vive

La Ville Royale de Bocairent, déclarée Ensemble Historique Artistique, est construite comme une pomme de pin (bekiren) sur une roche aux pieds de la belle et aromatique Sierra Mariola. C’est une petite ville industrielle bien connue pour ses couvertures et qui garde jalousement son histoire et ses traditions qu’elle célèbre par de nombreuses fêtes à grande participation populaire. À quelques kilomètres vous trouverez une bonne demie-douzaine d’excursions agréables.

Planifiez votre escapade à Bocairent - Bocairente

Sise aux pieds de la Sierra Mariola, (formidable destination pour tourisme actif), Bocairent est l’une des citadelles médiévales qui enchante le plus parmi toutes celles de la Communauté de Valence. Cette municipalité datant des arabes est parcourue de ruelles étroites très pentues, semée de petites places et de petites chapelles. On y remarque le clocher de l’église de la Virgen de l´Asuncion, le Quartier Médiéval et l’Extension. De plus, dans les alentours du village se trouvent les Covetes dels Moros, quelques 52 caves, qui ajoutées á la visite du patrimoine historique et artistique font que l’escapade à Bocairent vous prendra bien un jour et demi. Parmi les sites proches à visiter, vous trouverez Ontinyent à seulement 10 kilomètres. Si la côte vous attire, allez par la CV-0 á Gandia si touristique. Au sud vous avez la jolie petite Banyeres de Mariola et les villages historiques de Villena et Biar. Pour profiter au maximum de la gastronomie locale et savoir où vous loger, voyez notre section Se loger et manger à Bocairent.

Voulez-vous visiter cet endroit?

On a trouvé dans la région pas mal de restes archéologiques des périodes paléolithiques, néolithiques, ibérique et romaine. Au temps de l’ère chrétienne, les romains détruisirent le petit village ibérique de Cabezo de Mariola. Ces ibères  de la Contestania avaient fondé la plus part des villages établis dans la Sierra Mariola. D’eux provient le célèbre Lion ibérique de Bocairent (V- IVe siécle av.J.C.) actuellement au Musée des Beaux Arts de Valence.

Sous les musulmans, Bocairent fut un village d’une certaine importance grâce à ses marchés. Il était hautement spécialisé dans le tissage du lin et la fabrication de draps blancs qui obtiendraient une certaine renommée, associant le nom de la localité à ce travail.

À la fin du Califat de Cordoue, vers l’année 1010, il fit partie du royaume de Taifa de Denia, son château de Bukaïran étant alors l’un des plus importants du royaume. En 1076, ce royaume fut annexé à la puissante taifa de Saragosse. Vers la fin du XIe siécle c’est là que naquit le poète Abu Marq Muhamar Ibm Ruhaim, auteur de « mozarcas » ou Jarchas (khardja ou muwashsah).

Inauguration du Monument a la « Manta » (la couverture), du sculpteur J. Gonzalvo, en 1970

En 1245 elle fut conquise par Jaime I d’Aragon. Le non respect des pactes conclus avec la population musulmane fut à l’ origine de la première rébellion en 1247 qui ne sera écrasée que des mois plus tard. En 1418 elle obtient le statut de «villa».

En 1587, le roi Felipe II lui donna le titre de ”Fabrique Royale de Drap” qui comprenait le Livre des Privilèges : un règlement corporatif des activités textiles. Activité qui de nos jours continue encore : les couvertures fabriquées dans la localité sont célèbres et sont l’achat habituel de quiconque vient en visiteur.

Comme pour tous les villages de la région, La Guerre d’Indépendance avec toute une active guerrilla, et les conséquences des Guerres Carlistes y furent très nocives.

Près de l’entrée du pont de Sant Blai se dresse le Monument à la Couverture, reconnaissant l’importance de ce produit textile pour la vie économique du village.

L’église paroissiale de la Virgen de la Asuncion (XVIe) remplaça une église gothique qui elle-même avait été construite sur l’ancien château arabe. Le tremblement de terre de 1747 l’affecta et en 1766 fut reconstruit le clocher actuel. L’édifice baroque des débuts du XVIIe est carré, sans transept ni coupole. Les  très beaux retables du baptistère de la Purisima et de San Jaime sont inachevés car Juan de Juanes mourut pendant leur élaboration.  Importante aussi est la chapelle de Sant Blai (patron local). Dans ses dépendances est installé le Musée Paroissial avec des œuvres de Ribera et le Guio de Sant Blai, peint par Joaquin Sorolla en 1902. Dans cette exposition vous pourrez voir aussi un chef d’œuvre d’orfèvrerie : le Calice de Benvenuto Cellini, donné à la ville par San Juan de Ribera.

Sur la plaça de l’Ajuntament se trouve l’étrange couvent-monastère Rupestre (moitié du XVIe) : c’est un monastère sous terrain de 48 m2, creusé dans la roche pour des religieuses de clôture. On y a construit postérieurement deux couvents l’un sur l’autre. On peut y voir différentes dépendances: vestibule, chapelle au plafond de roche décoré, réfectoire avec une cheminée tronco-conique de 10 m de hauteur… Il servit de demeure pendant vingt ans et de lieu de prières jusqu’au XIXe.

Il faut aussi voir à Bocairent dans la Barrera Valla, la Font de Sant Jaume, et à côté le Musée Archéologique où sont présentés les objets trouvés dans les divers gisements de la municipalité. On y conserve une copie de la pièce la plus intéressante et de plus de valeur : le Lleo Iberic (le lion ibérique), taillé en pierre, du Ve siècle av.J.C. trouvé sur la colline de Galbis (dont l’original est exposé au Musée  des Beaux Arts de Valence).

Château des Maures et des Chrétiens.

Le Quartier Médiéval occupe un petit promontoire au bord de la rivière et conserve son tracé original, ruelles étroites et sinueuses avec de nombreux culs de sac : les atzucacs. Sur ces rues donnent les façades de quelques demeures nobles, gothiques et renaissance : par exemple la Maison de Monseigneur Miquel Ferre (XVIe). La vieille ville se compose de plusieurs quartiers : le Quartier de la Mare de Deu dels Desemparats, avec sa Chapelle et la demeure où logea San Juan de Ribera (Saint patriarche latin du XVIe), le Quartier de Sant Joan a la maison renaissance du baron de Zafra, et les fontaines du Raval et de Asensio, le Quartier de la Mare de Deu d’Agost conserve la seule porte originale de la municipalité: el Portal d’Agost ou de l’Almaquer. Dans le Quartier Sant Père, entre ses édifices seigneuriaux est l’Ancienne Mairie sur la plaça de la Vila, avec quelques demeures renaissance comme celle de Bayle.

La municipalité s’agrandit et démontra dans son architecture son essor économique depuis la fin du XIXe, sous le promontoire médiéval, quartier connu comme l’Ensanche (l’Extension).

Dans l’Ensanche  fut construite la place de taureaux vers la moitié du XIXe siècle. Une grande partie de ses gradins sont creusés dans la roche de la Serreta, un petit monticule qui est resté au centre du village.

Le Chemin du Calvaire, mène à 700 mètres du Quartier Médiéval, à la chapelle du Santo Cristo,  très vénérée. L’origine de sa construction se confond avec la légende. En 1537elle fut dotée d’un Christ, œuvre de Joan de Salas. C’est un ensemble de trois édifices : la chapelle, l’hospederia (ancien couvent des Beatas Emparedadas), et la demeure de l’ancien aumônier. La Croix de Fer placée près de l’aumônerie est en souvenir des victimes de la célèbre bataille des  Guerres Carlistes de 1873.

À l’opposé de la vieille ville on peut voir les Covetes dels Moros,creusées directement dans la roche. On  accède à ces tunnels et galeries (avec 52 fenêtres), depuis le bas par des échelles. Elles donnent lieu à diverses interprétations: cellules de moines wisigothes (il y en a  un exemple à Giribaile, Jaen),ou  greniers berbères des paysans des environs. (On en voit de semblables chez les berbères de Tazaghin, dans le Haut Atlas). Leur importance les fit être déclarées Monument Historique et Artistique National.

Les amateurs de spéléologie ont à portée la Sierra de Mariola, La Cueva de Vinalopo, la Cueva de la Guerra avec un enterrement collectif et la Cueva Emparedada.

Vous devez voir...

Vista de la Iglesia de la Asunción
Puente de Sant Blai

Informations pratiques

Coordonnées

38º 45’ 57’’ N, 0º 36’ 46’’ W

Distances

Valencia 94 km, Madrid 388 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar