Villarreal

Capitale mondiale de la céramique

Cette petite ville dont le nom démontre sa fondation royale est devenue une puissance internationale de l’industrie de la céramique. En plus d’une basilique imposante recemment construite, elle conserve un pont médiéval important du XIIIe siècle au sein d’un merveilleux site naturel.

Planifiez votre escapade à Villarreal

La visite des monuments peut se faire en une matinée: Il faut voir la Plaza de la Vila, la Tour Motxa, la Basilique de San Pascual Baylon ainsi que le Pont et la Chapelle de Santa Quiteria. Pour prolonger votre escapade, vous avez plusieurs choix: Les plages nombreuses de la côte pour commencer., Au nord, toute proche se trouve la ville de Castellon de la Plana; au sud, Burriana, paysanne et historique. Si vous préférez vous plonger dans la nature, nous vous recommandons la visite de la Sierra de Espadan avec toutes ses possibilités de tourisme actif. Pour connaître la gastronomie et les logements, consultez notre section Se loger et manger à Villarreal.

Voulez-vous visiter cet endroit?

La dénommée Villa Filomena, de l’âge du Cuivre, fut habitée par les ibères et en suite les romains. Les musulmans s’y installèrent dans les débuts du VIIIe siècle d’une façon dispersée dans des fermes agricoles.

Le 20 février 1274, le roi Jaime I d’Aragon fonde Vila-Real sur des terres de Burriana récemment conquise. L’année suivante le roi concède à Père Dahere les droits de construire un pont sur le Mijares (et donc toucher les droits de l’utiliser), un hospital et un canal d’irrigation. En 1298, Villareal leva des murailles tout autour de la ville avec un fossé sec. En 1326 fut faite la première compilation des ordonnances de la localité. Mais trois ans plus tard ses droits originaux furent modifiés (inspirés de aragonais ils deviennent valenciens). La croissance de la population au XIVe siècle, obligea à construire en dehors des murailles: les «Raval del Carmen et le Raval de San Pascual». En 1375, les travaux du Sanctuaire de la Virgen de Gracia terminèrent et en 1406 la Reine Maria de Luna, épouse de Martin el Humano décède dans la ville.

En 1705, la population se soulève contre Felipe V, ce qui fit qu´en 1706, il prend la ville d’assaut, la met à sac et l’incendie. Terminée la Guerre de Succession, entre 1740 et 1780 sera la meilleure époque de la ville. On y construira le temple de San Jaime et autres monuments. En 1791, année centenaire de la canonisation de San Pascual Baylon, on acheva les travaux du temple et de la sépulture. En 1757 une fièvre maligne touche la population. Les processions au sanctuaire de la Vierge deviennent une tradition et se font encore chaque premier dimanche de septembre.

L´Église de San Pascual Baylon dans une ancienne photo.

Au XIXe siècle on abat les murailles et la production des citriques se voit favorisée par l’utilisation d’engrais organiques. L’arrivée du chemin de fer, et la création de la coopérative de laboureurs se font en 1919 pour améliorer la commercialisation. En 1905, elle reçoit le titre de «ciudad» (ville).

En 1936, L’Espagne est plongée dans la Guerre Civile qui causa à Villareal un grand nombre de pertes de vies humaines, des représailles cruelles et la perte d’une partie du patrimoine artistique. La localité passera une époque obscure après la guerre, marquée par la famine et la tuberculose.

À partir des années soixante, l’industrie des carreaux commence à se développer, ce qui attirera toute une vague d’immigrants, beaucoup venant de Jaen. Les productions de carreaux et de citriques sont la base de la prospérité de la ville.

Nous commençons notre visite sur la Plaza de la Vila avec ses arcades d’origine médiévales, différentes pour chaque côté (elle a été déclarée Monument Historique et Artistique). Au coin de la Calle Mayor San Jaime, se trouve l’Hospital del Rei, résidence royale de Pedro IV d’ Aragon. On y voit les différentes transformations qu’elle a subies au cours des temps.

La Torre Motxa, reste de l’ancienne muraille fut construite l’année de la fondation de la ville (1274), reconstruite au XV et récemment restaurée. Au pied du mur, se trouve la Casa del Oli (maison de l’huile) du XVe, plusieurs fois retouchée. Elle conserve une salle au plafond gothique qui sert de salle d’exposition.

La Basilique de San Pascual Baylon fut inaugurée en 1992 par le roi Juan Carlos I, l’antérieure ayant été détruite pendant la Guerre Civile. On remarque ses deux clochers de 50 mètres de haut. Dans la tour est se trouve la cloche de volée tournante la plus grande au monde et celle de l’ouest possède le plus beau carillon d’Espagne. À l’entrée se trouve une statue de San Pedro Alcántara du XVIIIe (œuvre de Ignacio de Vergara). Dedans repose le corps du saint dans un tombeau œuvre de Llorens Poy, Par derrière est la cellule où il vécut et mourut. Dans la salle du Pouet del Sant (puit du saint) est un musée sur le sanctuaire.

Le seul vestige qui nous reste du XVIe est la façade de l’église del Sangre, construite sur l’emplacement de l´aljama juive. Ce qui attire le plus l’attention est son portail en arc en plein cintre orné de scènes de la Passion. Parmi les édifices religieux les plus importants de la ville, est l’église Arciprestal de San Jaime (1752-1779), baroque avec quelques touches néo classiques. Le clocher original octogonal, (1682) y est adossé. Le Musée conserve des pièces liturgiques de la Chapelle du Christ del Hospital.

Pouet (puit) de Sant Pasqual à la Basilique de San Pascual Baylon

Dans le Paysage protégé de l’embouchure du Mijares, depuis la fin du XIIIe siècle se trouve le Pont de Santa Quiteria de 154 m. de long. Le roi Jaime I en autorisa la construction et il a réussi à survivre aux inondations et aux guerres.

Non loin, déjà dans la municipalité de Almanzora se trouve la chapelle de Santa Quiteria (1682). Aux bords du Mijares, à deux kilomètres du centre, est la chapelle de Nuestra Señora de Gracia, à l’architecture méditerranéenne, quelques touches médiévales de carreaux de faïence, et aussi renaissance et baroque. On y conserve l’image de la patronne locale.

Informations pratiques

Coordonnées

39° 56′ 16″ N, 0° 6′ 5″ W

Distances

Castellón 8 km, Madrid 412 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar