Morella

La Capitale du Tigre du “Maestrazgo”.

La ville dans laquelle le chevalier médiéval Vinatea commença à faire preuve de sa légendaire conception de l’honneur fut durant les dernières années de la première Guerre Carliste une scène de guerre connue dans le monde entier. Un site impressionnant aux traditions profondément ancrées.

Planifiez votre escapade à Morella

Juchée sur une montagne, Morella est considéré comme l’une des municipalités les plus belles d’Espagne. Malgré les milliers de bombes qui lui sont tombées dessus au cours des derniers siècles, elle se fait remarquer par ses fortifications, ses musées et beaux édifices gothiques dont nous vous parlons plus avant. Pour poursuivre l’escapade dans les montagnes abruptes de Castellon, vous pouvez chercher la beauté discrète de Todolella, descendre vers Villafranca del Cid ou si vous préférez mieux connaître la Côte prenez la N232 de Peñíscola. Avant d’y arriver un peu au sud de la route vous avez deux beaux villages qui méritent bien une demie journée chacun: Catí y Sant Mateu. Pour bien organiser votre escapade, voyez notre section Se Loger et Manger à Morella.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Tout au long de son histoire, le rocher sur le quel est juchée Morella fut témoin de nombreuses victoires de petites troupes contre de grandes armées. En aout 1084, la localité était contrôlée au nom du roi Taifa de Saragosse par le Cid Campeador, qui battit la grande armée formée par l’union du roi de la taifa de Lerida, Al-Mundir et de Sancho Ramirez d’Aragon.

Le 26 octobre 1232, le chevalier aragonais Blasco de Aragon- avec l’aide de l’ancien gouverneur de Valence Zayd abu Zayd- devança l’armée royale et conquit la ville pour lui, refusant de la remettre au roi Jaime I. Lequel envoya son armée pour obtenir le château. Alagon conserva le territoire, le répartissant en partie avec ses vassaux.

Vers la fin du XIIIe siècle, naquit le chevalier Francesc de Vinarea, qui tua son épouse, la fille du Seigneur de Todolella, la trouvant dans les bras de son amant. Après avoir été absout par le roi, c’est lui qui fera face au roi d’Aragon, en 1333, en défense des droits juridiques de Valence, prononçant la phrase célèbre: «Chacun de nous vaut autant que vous, mais tous ensembles  nous valons beaucoup plus que vous». Cette même année Vinatea mourut en d’étranges circonstances.

Pendant le schisme d’Occident-qui provoqua l’activité de trois papes à la fois-, le 18 juillet 1414le Pape Luna vint à Morella pour y rencontrer le roi Fernando I d’Aragon et Fray Vicente Ferrer. Après cinq jours sans accord, le roi et Vicente Ferrer décidèrent prendre des distances d’avec le Pape  Luna, qui se retira au château de Peñiscola jusqu’à sa mort.

Lors de l’insurrection des Germanias, en 1521, Morella fut l’une des rares villes du levant qui soutint militairement l’empereur Carlos V

Lors de la Guerre de Succession, au XVIIIe, les autorités locales restèrent fidèles au roi légitime Felipe V. Ce qui provoqua deux occupations par les partisans de l’Archiduc Carlos de Austria et la destruction du quartier de San Miguel.

En 1833, Morella fut une des premières localités à proclamer roi le Prétendant absolutiste, Carlos V de Bourbon, mais les libéraux la reprirent quelques mois plus tard, et la conservèrent de façon précaire durant les quatre années suivantes jusqu’à ce qu´en janvier 1838, le général carliste Ramon Cabrera, le Tigre du Maestrazgo la récupéra par une attaque qui le rendit célèbre dans le monde entier. Les mois suivants, Morella deviendrait la capitale d’un «état émergeant», essayant de créer ses administrations et se bureaucratie. Malgré l’Abrazo de Bergara (étreinte de Vergara), Cabrera refusa de se rendre et en mai 1840, après des semaines de bombardements, le château et une bonne partie de la ville furent détruits et mis à sac par les troupes gouvernementales.

Église de Santa María la Mayor

En 1936, la localité maintint sa fidélité à la république. Les miliciens saccagèrent le peu qui restait du patrimoine artistique religieux. Les troupes franquistes la prirent le 4 avril 1938. Au cours de l’après-guerre, l’orographie du «Maestrazgo» permit l’existence et l’action de groupes de maquis anti franquistes qui résistèrent jusqu’à l’entrée du général Pizarro en 1947.

La localité de Morella, déclarée Bien d’intérêt Culturel, est un exemple magnifique de ville gothique enceinte de murailles. Les 1560 mètres de muraille furent construits au cours des XIV e et XVe siècles, modifiés au XVIII. Elles ont entre 10 et 15 mètres de hauteur et une épaisseur de 2 mètres

Pour visiter la vieille ville, il faut y accéder par l’une des six Portes: la belle Porte de San Miguella Porte de San MateoLa Porte del Forcall, la Porte du Roi (celle par la quelle entra Jaime I), la Porte Ferrisa (par la quelle entra Blasco de Alagon lors de sa conquête sur les musulmans) et la Porte de la Glacière (donnant accès au site dans le quel on entassait la neige pour conserver les aliments).

Pour ressentir l’ambiance épique de la ville, il est bon de traverser à pieds la rue Blasco de Alagon, avec toutes ses arcades commerciales, et parcourir son quartier juif. Les familles de chevaliers qui depuis des siècles y habitent y ont construit des demeures comme la Maison Rovira (où dit-on, fray Vicente Ferrer fit un miracle) ; ou encore le Palais du Cardinal Ram (XVIe), un hôtel de nos jours. La Mairie est aussi un édifice emblématique (1360-1420) avec ses belles salles gothiques et un salon de Bourse.

L’édifice le plus important est cependant l’église Archiprêtrale de Santa Maria la Mayor, considérée comme l’un des temples gothiques les plus beaux du monde méditerranéen. En 1700, le Pape Innocent XII, lui concéda le privilège de l’incorporer à la basilique de San Juan de Letran de Rome, recevant ainsi  les mêmes privilèges que celle-ci. La plus grande partie du temple fut construite entre 1265 et 1343, avec quelques  rajouts d’éléments décoratifs en 1569, de style Renaissance. Le chœur, des débuts de XVe a la particularité d’être en hauteur, et on y monte par un escalier enroulé autour d’une colonne. Le retable du grand autel est churriguéresque.

Notre promenade dans les murailles peut s’achever en face du couvent de San Francisco, ensemble gothique du XIIIe: église, cloître et salle du chapitre, avec un extraordinaire mural gothique des débuts du XVe représentant la Danse Macabre À côté est le Jardin des Poètes (ainsi nommé à cause des nombreux poèmes écrits sur la ville), et un magnifique point de vue. Par le couvent on accède au Château de Morella. De ses pierres datent du IIIe millénaire av.J.C. car la première édification fut Ibère. Nous restent la citerne que creusèrent les romains, ainsi qu’une grande partie de la structure musulmane qui couronnait «la Mola». Sur plusieurs hauteurs, à l’intérieur fut installée une batterie d’artillerie. Restent aussi la grande cour d’armes et le palais du Gouverneur.

Vue de l´Église de Santa María la Mayor depuis le Château

Le Musée de Six en Six, consacré aux fêtes du Sexenio (se célébrant tous les six ans en honneur de la vierge, patronne locale) est  l’ancienne église de San Nicolas. D’autres musées sont installés dans diverses tours: dans la Tour San Miguel il faut voir le Musée le Temps des Dinosaures, qui présente des restes archéologiques et un dinosaure grandeur nature ; dans la Tour Beneito se trouve le Musée le Temps de l’Image, sur l’histoire de la ville à partir du XIXe, et dans la Tour  de la Nevera loge le Musée du temps de l’Histoire (antérieure au XIXe).

Il faut absolument vois, en dehors de la ville l’aqueduc de Santa Lucia (1318), construit en style gothique et dont ne restent que deux morceaux. Mais de ce point, vous aurez une vue panoramique impressionnante sur la région d’Els Ports.

Les chapelles sises dans les environs de la ville se fondent dans le paysage natural, comme le sanctuaire de la Balma.

Le voyageur qui termine son séjour dans la ville, fera bien d’attendre la tombée de la nuit pour en s’en allant, se retourner et contempler de loin l’image épique de la ville illuminée.

Vous devez voir...

Acueducto
Una de las Puertas del Castillo

Informations pratiques

Coordonnées

40° 37′ 9″ N, 0° 6′ 2″ W

Distances

Castellón de la Plana 106 km, Madrid 401 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar