Burriana

Capitale mondiale de l’orange et origine du Drapeau de la Communauté de Valence

C’est le point principal de production et de connaissance de la cultura des oranges. Ce fut le quartier général du Cid Campeador, et une place forte de toute importance pour que le roi Jaime I domine Castellon. L’exportation des oranges depuis la fin du XIXe siècle en a fait une ville riche et cosmopolite. De nos jours cependant ces qualités ont été quelque peu obscurcies par l’énorme développement du tourisme.

Planifiez votre escapade à Burriana

La plus part des visiteurs de Burriana passent tout  leur temps sur les plages et  cherchent à profiter de son ambiance animée et vivante. Car la Burriana historique de l’agriculture et de la pêche n’est pas un village monumental. Son centre historique compte cependant avec deux musées importants: celui de l’orange et celui d’archéologique sous marine. Il y a aussi la Tour de la Mer et quelques qutres lieux que nous citons dans notre section que voir à Burriana. Pour compléter l’escapade, bien des villes importantes ne sont pas loin de Burriana: Castellon de la Plana; une capitale mondiale de la céramique: Villarreal; l’historique Nules, vous pouvez aussi aller pratiquer du tourisme actif dans la Sierra de Espadán. Il n’y a pas un grand choix de logements dans la localité même, nous vous en présentons les meilleures dans notre section Se loger  et  manger à Burriana.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Sur la rive du Mijares, à trois kilomètres et demi de son embouchure se trouve le village phénicien de Vinarragel, qui fut ensuite ibère, restant indépendant jusqu’à l’année 217 av.J.C. À proximité, d’autres gisements de la même époque: El Tirao, Torre d’Onda et El Palau. Ce dernier et celui de Palamarinar auraient été habités aussi sous la période romaine. Celui qui est purement romain est celui de San Gregori. Entre 409 et 420 la zone est occupée par les Visigoths qui la contrôlent jusqu’aux débuts du VIIIe siècle. Le siècle suivant les musulmans fondent la capitale Medina Alhadra (Ville verte) qu’ils ceignent d’une muraille, Le géographe Al Razi en parle vers la moitié du Xe siècle.

En 1089, le chevalier exilé Le Cid, prend Burriana, en faisant son quartier général pour la prise de Valence. Il y rencontre l’infant don Pedro d’Aragon faisant alliance avec lui. Il perdrait Burriana à sa mort en 1099. Les almoravides restaurent le royaume de taifa de Balansiya expulsant les chrétiens sur l’autre rive de l’Ebre. Ils seraient remplacés par la suite par les Almohades. En mai 1233, une armée menée par le roi Jaime I d’Aragon et appuyée par les troupes de Zayd Abu Zayd (ancien gouverneur almohade de la taifa de Valence) met le siège à la ville qui se rend deux mois plus tard. Sa conquête laisse isolées les places fortes que détenaient les musulmans au nord, ce qui conduisit à la chûte de CastellonBenicasimBenicarlo et Peñiscola entre autres: un magnifique coup de stratégie. Son nom viendrait de l’union de «burgo» (quartier ou village) et de « Anna nom de la rivière qui la traverse.

Barges chargés avec des oranges sur la plage de Grao, ancienne photo de Burriana

Le 12 mars 1348, le roi Pedro IV d’Aragon concède un privilège aux habitants de Burriana en remerciement de leur loyauté lors d’un soulèvement de certains nobles contre lui. Il les autorise à ajouter sur leur drapeau «Senyera» une frange bleue (la couleur des monarques d’Aragon) avec les trois petites couronnes or qui représentent les trois royaumes (Aragon, Valence et Mallorque) de la monarchie. Grâce aux démonstrations de loyauté des valenciens les décades suivantes, en 1375 ce drapeau deviendra celui  de tout le royaume de Valence.

À la moitié du XIXe la culture des citriques prend de l’essor, spécialement les oranges. Avec l’amélioration de leur commercialisation, l’exportation dans tout le monde occidental, la richesse vint dans la région et Burriana reçut en 1901 le titre de «ciudad» (ville). Dans les années vingt, on construisit un port pour faciliter l’exportation et c’est alors que se fit populaire le phrase «Burriana,ParisLondres»,comme synthèse dde la richesse cosmopolite du site.

En 1938, les bombardements de l’aviation franquiste causent de grands dommages. Le 5 juillet, dans leur retraite, des éléments de l’armée républicaine dynamitent l’église et son clocher pour que les fascistes ne puissent l’utiliser comme point d’observation lors des opérations militaires suivantes.

Nous commençons notre visite depuis la Place de l’Eglise où se trouve la basilique du Salvador fondée par Jaime I lors de la conquête de la ville. Son aspect actuel date du XVII, baroque. Ne sont de décoration gothique que le chevet et sept chapelles, la tour extérieure est carrée à la base et octogonale  dans la partie supérieure. Après la destruction de 1938, le tout fut reconstruit.

La structure urbaine de la ville est pratiquement vide de son passé médiéval, car le prospère XIXe a tout urbanisé à sa façon Le brillant commerce des citriques permit la construction de nombreuses maisons de style surtout moderniste, distribuées dans toute la ville.

Musée de l´orange

Le Musée et Archives de l’Orange est le plus grand de ce genre en Europe. Il est consacré à cette culture si importante pour la région. Il réunir des archives, des documents, des images et des enveloppes d’oranges. Comme nous l’avons expliqué antérieurement, les gisements de cette municipalité sont nombreux et importants. Des pièces en provenant sont exhibées au Musée Archéologique Municipal. Le Centre d’ Archéologie sous marine est l’endroit où sont traités pour leur conservation les objets archéologiques trouvés dans la mer de la Communauté Valencienne.

Il faut aussi voir à Burriana le port: port de pêche et port d’agrément. À l’embouchure de l’Anna se trouve le Clot de la Mare de Deu, 17 hectares de zones humides où se retrouvent des quantités d’oiseaux aquatiques. Là se trouve aussi la Torre del Mar, tour de guet côtière, érigée au départ en prévention de débarquements corsaires.

Informations pratiques

Coordonnées

39° 53′ 22″ N, 0° 5′ 33″ W

Distances

Castellón de la Plana 13 km, Valencia 64 km, Madrid 408

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar