Isla de Tabarca

Grande base pirate et prix de consolation

L’île de Tabarca est la seule qui soit habitée de la Communauté Valencienne. Ses habitants actuels descendent des Génois qui séquestrés par les turcs y furent libérés et installés au XVIIIe siècle par le roi Carlos III. Pendant des siècles l’île de Tabarca fut occupée par les pirates berbères, et aujourd’hui elle l’est par les touristes durant les heures centrales de la journée. Ce fut la Première Réserve Marine déclarée en Espagne et elle est pleine de grottes témoins de nombreuses histoires des temps héroïques de l’île.

Planifiez votre escapade à l´Île de Tabarca

Vous  devrez prendre le bateau depuis les ports de: AlicanteSanta PolaTorreviejaBenidorm ou Guardamar del Segura pour aller passer la nuit dans l’île, ce qui est une expérience plus que recommandable. Ces petites îles provoquent une sensation bizarre d’isolement qui ne nous abandonne que lorsque nous mettons le pied sur la terre ferme à nouveau. Il faut bien s’organiser pour éviter les masses de touristes qui débarquent les fins de semaines et les mois de juillet et aout, vers  midi et repartent le soir. C’est pourquoi la tranquillité du petit matin et des soirées dans l’île donne cette sensation particulière de solitude et de silence. Aux heures chaudes de la journée il vaut mieux se trouver dans les criques ou dans les eaux de la Réserve Marine de Tabarca, avec toutes les grottes qui servirent de refuge aux pirates et contrebandiers. Il faut se placer le soir dans les embrasures des portes ouvertes dans la muraille, le phare de Tabarca ou la Tour de San Jose. Comme c’est une petite île on peut la parcourir en quelques heures. Une bonne option est d’aller à contre courant: prendre le ferry qui conduit les touristes de la journée, pour aller à terre  déguster la gastronomie marine et les délicieuses glaces de Santa Pola, et contempler les oiseaux dans les Salines de Santa Pola et El Hondo.

Voulez-vous visiter cet endroit?

C’est une île sans source d’eau douce, ses habitants furent temporels, l’utilisant comme base de pirates et conquérants. Le géographe grec Strabon la nomma Planasiya. Les arabes: Blanasiya, portant le nom de Alonis Insula au Moyen Age. Plus tard, ce fut l’île Plane et l’île de San Pablo car la tradition affirme que l’apôtre y débarqua.

N’ayant pas de garnison pour la défendre, l’île de Tabarca fut utilisée comme base temporelle des corsaires berbères qui attaquaient les villages du Levant.

L’histoire moderne de l’île de Tabarca prend son origine dans l’île tunisienne de Tabarka, habitée par des pècheurs et des militaires génois, protégés par le proche Royaume des Deux Siciles. La Guerre entre Alger et Tunis provoqua que les corsaires algériens séquestrèrent les habitants. Se sentant responsable de leur sort, l’antérieur roi des Deux Siciles-Carlos III d’Espagne- chargea le révérend  Juan Bautista Riverola, ancien curé de Tabarka, de négocier le rachat des captifs. Ne pouvant revenir chez eux en 1768 et 1769, ils arrivent à Carthagène puis à Santa Pola. Avec l’aide des ouvriers envoyés par la couronne, ils construisirent maisons, magasins et fortifications dans l’île de San Pablo qu’ils rebaptisèrent Tabarca la Nouvelle. Pour avoir du s’installes dans un lieu sans source naturelle. Dépendant tant seulement de l’eau de pluie gardée dans des réservoirs, ou apportée par bateaux de Santa Pola, les pêcheurs reçurent  certains privilèges comme l’exemption d’impôts et une garnison militaire pour éviter toute autre tentative de séquestre.

Pendant la Première Guerre Carliste (1833-1840) des sergents de l’armée carlistes furent enfermés dans la Tour San Jose de l’île de Tabarca. En novembre 1838,en réponse au massacre de 96 sergents prisonniers libéraux, l’Armée du gouvernement ordonna à la garnison de Alicante de tuer les militaires carlistes prisonniers dans la tour. Un capitaine avec un contingent de soldats s’y rendit et fusilla les 19 sergents carlistes prisonniers.

Port de Tabarca

Après la mort de Fernando VII, les habitants de l’île perdirent leurs privilèges et la condition de place forte devenant dépendants de Alicante. L’île entra ainsi en franche décadence au XIXe. Les habitants subsistèrent grâce à la pêche et à une petite industrie du chanvre, du sparte et la fabrication d’outils de pêche, et aussi à l’aide d’un petit élevage local de chèvres et de moutons.

Au XXe siècle, la beauté de l’île, la pureté de ses eaux et son histoire si particulière en firent un objectif touristique, étant déclarée en 1964 Ensemble Historique et Artistique, ce qui facilita la vie de ses résidents et des rares installations touristiques.

C’est une île principale, sans altitude d’intérêt, de 2 kilomètres sur 400 mètres, avec trois petits îlots proches. Ses fonds marins formèrent la Première Réserve Marine, déclarée en 1986. Les eaux de Tabarca comprennent des algues, des poissons et des tortues carettes. La visite inclue une quantité de grottes et cavernes qui furent les refuges de pirates, de contrebandiers, de prisonniers et d’éxilés. Bien des petites histoires ont été conservées par les pêcheurs qui ont baptisé certains lieux de noms liés à l’histoire traditionnelle: la Roche de l’Empereur, la Tête du Maure, la Caverne du Loup… cette dernière qui s’enfonce plus de cent mètres sous la mer fut habitée dit-on par un loup marin à l’aspect fantasmagorique, venu des profondeurs, au corps visqueux et à la bouche armée de dents différentes. La Protection de l’Environnement a interdit toute nouvelle construction dans l’île, ainsi que le camping, la pêche sous marine et la plongée avec bouteilles entre autres limitations.

L’île de Tabarca fut entourée de murailles percées de trois portes. Celle qui est en meilleur état est la Porte San Gabriel avec une inscription qui rappelle sa construction ordonnée par Carlos III. Depuis la Porte San Rafael,  à l’est  on peut accéder aux îlots de La Cantera, d’où fut extraite la pierre qui servit à construire dans l’île. Sur la porte sont deux niches avec les images de l’Immaculée et de La Sainte Face. La troisième porte est celle de San Miguel.

L’église de San Pedro et San Pablo, de la moitiée du XVIIIe est petite, simple, néo classique. Elle faisait partie des défenses de la localité, utilisée aussi comme grenier sous terrain. La Maison du Gouverneur, demeure de l’autorité de la place forte jusqu’au XIXe, est actuellement un hôtel. À la Pointe du Galion se trouve le petit cimetière de l’île.

Au nord, isolée, s’élève la Tour de San Jose (1790), une fortification carrée sur trois niveaux, faite de pierres. Son entrée  est flanquée de blasons aux armes de Carlos III. Ce fut la prison de la quelle furent tirés pour être fusillés les prisonniers carlistes en 1838.

L’antique almadraba (madrague) a été transformée en Musée de Nouvelle Tabarca. Une salle correspond à l’histoire de l’île et de son environnement marin, avec des contenus audio-visuels.. Le seconde salle correspond à l’histoire locale, avec une reproduction de la dite Matricule des Tabarquinais avec le nom des immigrants de 1769. L’original se trouve dans les Archives Municipales de Alicante.

Tour de San Jose

Le phare actuel fut construit au début du XXe siècle.

Comme nous vous l’avons signalé, il vaut mieux éviter les masses de touristes qui envahissent totalement cet espace petit. L’option est de parcourir les extrémités de l’île et de nager dans les zones les moins congestionnées. On peut aussi y pratiquer la pêche à la ligne, le bain et la plongée sous marine en apnée. Vous pouvez aussi vous inscrire pour des activités de plongée, de kayak et de randonnée. Pour cela, vous devrez passer la nuit dans une maison louée ou à l’hôtel., Les levers du jour et les couchers de soleil au seul bruit des vagues sont inoubliables.

On accède à Tabarca par des bateaux qui partent régulièrement depuis Santa Pola, depuis Alicante (capitale), depuis Guardamar del Segura, Benidorm et Torrevieja. Consultez la page de la députation provinciale avec toutes les alternatives.

Vous devez voir...

Faro
Iglesia de San Pedro y San Pablo

Informations pratiques

Coordonnées

38º 09’ 59’’ N, 0º 28’ 56’’ W

Distances

Cabo de Santa Pola 4,3 km aprox., Puerto de Santa Pola 8 km aprox., Alicante 22 km aprox.

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar