Dénia – Denia

Ville de Diana et ancien royaume de Taifa

De nombreuses civilisations importantes se sont succédées sur le promontoire de Dénia, présidé par son château au cours des trois derniers millénaires. Une température élevée l’été et des hivers doux sont tellement appréciés par les habitants de cette ville qu’ils ont construit un monument en l’honneur de ce temps magnifique. Outre jouir des plages de Denia, vous pouvez y dérouler toutes sortes d’activités.

Planifiez votre escapade à Denia

À Denia tout d’abord vous pouvez prendre des bains de soleil sur la plage, visiter le centre historique de la ville: une forteresse musulmane, l’église de San Antonio et des musées intéressants. Pour voir et regarder tout vous devez y passer toute une journée, de sorte que vous pouvez aussi visiter les environs comme: le parc naturel del Marjal de Pego Oliva, les villes de Gandia ou Calpe, le parc naturel du Rocher d´Ifach ou le parc naturel de la sierra Mariola.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Les grecs fondèrent au VIe siècle av.J.C. une colonie qu’ils nommèrent Hemeroscopeion. Des siècles plus tard, les romains y édifièrent une fortification sur le promontoire et à ses pieds, un bourg qu’ils appelèrent Dianum, à cause de la proximité d’un temple à la déesse Diane. Ce fut probablement une ville d’une certaine importance puis que les Wisigoths y placèrent un diocèse avec sa cathédrale.

À partir du VIIIe siècle elle fut au pouvoir de l’émir de Cordoue, faisant partie de la cora de Balansiya (Valence), jusqu’à 1010 quand un guerrier étranger: Muyahid Al-Muwafaq,anciencommandant du caudillo Almanzor, profite de la décomposition du califat pour convertir Denia en capitale d’un royaume de Taifa. En 1015, avec une flotte de plus de cent nefs il fait la conquête des îles Baléares et pour un an de la Sardaigne. De même, il s’appropria des terres vers le centre de la péninsule, prenant les Places Fortes de AlcoyVillena, et Biar, entre autres.

Ces années là, de nombreux écrivains et ulemas (sages, savants) vinrent et formèrent une cour brillante. Son héritier: Al-Dawla, fils d’une chrétienne fera  preuve d’une tolérance religieuse notable (il inscrivit même les églises de son territoire au diocèse de Barcelone) et d’un grand raffinement. En 1076, Al-Muqtadur, roi taifa de Saragosse conquit ce royaume, et il se forma alors un taifa à Majorque.

Après dépendre des gouverneurs almoravides et almohades de Valence, le roi Jaime I d’Aragon conquit la alcazaba en 1244. Après la défaite, une grande partie de la population musulmane de Denia émigra. En 1298, le roi Jaime II cède les lieux au chevalier Poncio de Ampurias et en 1356 elle tombe sous la dépendance de Gandia. Les Rois Catholiques en 1487 la cèdent à la famille castillane de Sandoval-Rojas, marquis de Denia  à partir de 1494.

Photografie anciènne du Château de Denia

En 1521, les artisans et paysans valenciens qui formaient l’armée des «agermanados» (confrères) commandés par Vicente Peris, prirent le château de Polop, bombardèrent, incendièrent et mirent à sac la localité, assassinant quelques sept cents mauresques.

En 1599, le Marquis de Denia (et Duc de Lerma), ami du jeune roi Felipe III lui offrit des fêtes magnifiques dans son château ; Lope de Vega en dit mille louanges dans son œuvre poétique Les Fêtes de Denia. Cinq ans plus tard, la religieuse augustine locale de surnom «la Santeta» obtient du Roi la financiation de la construction du couvent de son Ordre, et dix ans plus tard, Felipe III, concède le titre de «ciudad» (ville).

Pendant la Guerre de Succession, ce fut la première ville espagnole à proclamer roi l’archiduc Carlos de Austria. En 1708 elle fut assiégée par les troupes de Felipe V et dut se rendre. La ville reviendra au patrimoine de la Couronne en 1804. Après les destructions dues à l’occupation française pendant la Guerre d’Indépendance, en 1859, elle cesse d’être une place militaire, commençant une période d’expansion économique où joua un grand rôle l’exportation de raisins secs vers l’Angleterre. Ce négoce apporta le style de la construction typique de la zone: le riu-rau.

Au cours des dernières décades, elle a développé ses activités portuaires, la pêche et le tourisme. De plus elle servit de scène au tournage de films, et la visitèrent Samuel Bronston, le fils de Errol Flynn, Faye Dunaway, Gina Lollobrigida, Mia Farrow, Christopher Lee, Rachel Welch et Richard Chamberlain entre autres…

Commençons donc notre visite par le château musulman, situé sur une colline dont vous atteindrez le fait grâce à un train touristique qui part de la gare, ou à pied depuis la Place de la constitution par les rues du vieux quartier musulman, les rues de l’hôpital, de la Brecha et du Cid. De cette façon, vous arriverez au Portail de la Villa, construit par les Almohades au 12ème siècle, et flanqué de la Tour Rouge (15ème siècle) et la tour de Cos (12ème siècle, mais remaniée au 16ème et 17ème siècle). La tour du Consell (15ème siècle) est  ainsi nommée pour être le lieu de réunion du «conseil» de la ville.

La route goudronnée traverse la zone de la «Vila Vella Cristiana» jusqu’à l’esplanade du gouverneur et le Palais du Gouverneur (16e-17e siècles), où se trouve le Musée Archéologique avec: des expositions permanentes sur les Ibères, les Romains, les musulmans et les chrétiens populations qui tour à tour dominèrent ces régions. Parmi les nombreuses pièces du musée, nous remarquerons une fiole à parfums représentant le dieu Mercure (2ème siècle avant JC), toute une collection de bronzes musulmans des 11e et 12e siècles, des céramiques héritages d´al-Andalus et le trésor du Rotes du 15ème siècle. Cet endroit est le théâtre de concerts et des fêtes des Maures et des Chrétiens. Passant par la Porte de Baluart (18ème siècle), vous pouvez descendre jusqu’au bastion de la Punta du Diamant. Un peu plus bas, vous pouvez voir l’aljibe (le réservoir d’eau) utile en cas de siège.

De  retour à la  place de la Constitution nous irons, maintenant à l’église de l’Asunción (de style baroque du 18ème siècle) avec une coupole de tuiles bleues et à l’intérieur la statue de la Vierge de la Asunción, avec celles des Saints Martyrs Vicente et Ferrer, saints patrons de Valence. Regardez aussi les fresques (XVIIIe) à l’intérieur du dôme (évangélistes et pères de l’église occidentale). Vous pouvez également visiter la mairie  (XVIIe siècle, de style néoclassique) avec des inscriptions romaines provenant du Forum de Dianium. Une plaque commémore l’arrivée de Cervantes au port de Denia, après sa captivité en Algérie.

Église de la Asuncion

Par la rue Cavallers vous arriverez au Musée Ethnologique, situé dans une demeure du XIXème siècle, où  sont exposés  des robes, des outils de travail, et les outils de la période d’or de l’’exportationdes des raisins secs, qui  enrichit la bourgeoisie de la région. Dans la rue Loreto, vous pouvez visiter le couvent des Agustines ou de Notre Dame de Lorette (1604) financé par Felipe III.

Les Bâtiments liés à la production de raisins secs sont très intéressants: Entrepôt de Morand dans la Carrer del Mar et la Cooperative Wholesale Society en Carrer Cándida Carbonell. Ce dernier bâtiment est à côté de l’église Sant Antonio (16Le et 18e siècles).

Nous vous recommandons vivement de passer par la rue du Marqués de Campos, la plus animée de la ville, pour sentir la véritable atmosphère de Denia, et de là vous irez au Centre d´Art L´Estaciò par les rues Cándida Carbonell et Calderón, qui présente des expositions temporaires et le Musée du Jouet,  avec toute une collection  jouets en bois et en métal.

Le Port Commercial est généralement bondé; c’est le point de départ de nombreuses embarcations touristiques offrant des activités côtières, et aussi le lien avec Ibiza, grâce au départ des ferries. Si vous continuez à pied, vous trouverez le marché aux poissons, où vous pouvez acheter le meilleur poisson à partir de 17 heures. Sur l’esplanade de Cervantes se trouve un buste de l’écrivain qui rappelle que cette ville fut la première de la péninsule qu’il foula après sa captivité en Algérie. Vous pouvez y voir  aussi le fameux monument en Hommage au climat (une moyenne annuelle de 20 degrés Celsius), représenté par une figure féminine. L’ancien bâtiment  des Atarazanas ou Drassanes (16e et 17e siècles) est maintenant un hôtel quatre étoiles.

Dans le Port de plaisance est situé le Monument a los Bous a la Mar, qui commémore un festival qui donne son nom à l’ensemble, et le Monument à la Mar. Vous devriez vous perdre dans le quartier Baixa a la mar, avec ses  maisons  basses de pécheurs et ses ruelles étroites À la périphérie de la ville, vous trouverez la Tour Gerro (17ème siècle), à côté du cap Santo Antonio, déclaré Réserve Marine. Sur la route, en direction de Jávea, vous pouvez visiter le parc naturel de Montgó.

Vous devez voir...

Castillo de Denia
Las Rotas

Informations pratiques

Coordonnées

38º 50’ 25’’ N, 0º 6’ 31’’ W

Distances

Alicante 90 km, Madrid 448 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar