Palafrugell

Refuge élégant de Josep Pla

La capitale officieuse de Bas Ampurdan fut fief des chevaliers du Saint Sépulcre, les quels pendant des siècles évitèrent les incursions des pirates que subirent les régions alentours. Ses us et coutumes ont été immortalisés par les textes délicieux de l’écrivain Josep Pla.

Planifiez votre escapade à Palafrugell

Ce village de la côte possède un bon nombre d’attraits pour le voyageur au quel il faudra bien toute une journée pour les apprécier. Une fois parcourue la municipalité il peut continuer par des excursions à peu de distance vers des cités de la Costa Brava comme PalsBegur ou Calonge. Il faut aussi aller au nord aux îles Medas, endroit parfait pour y faire de la plongée. Pour bien apprécier la gastronomie locale de Palafrugell, consultez notre section pour Se loger et manger à Palafrugell où vous trouverez toute l’information nécessaire.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Le Dolmen de Can Mira démontre une occupation des terres depuis le lointain Néolithique. Les ibères s’installèrent sur un promontoire au VIe siècle av. J.C.au lieu connu comme San Sebastian. Les romains à partir du IIe siècle Av. J.C. préférèrent Llafranc à San Sebastian y créant une certaine prospérité jusqu’au IVe siècle grâce aux productions de vins et de céramique. De leur présence nous restent des vestiges de villas, un pressoir à vin et une cave.

Avec l’arrivée des wisigoths au Ve siècle, Palafrugell (mot d’origine germanique basé sur la racine palau= maison fortifiée) prendra de l’importance. Ce nom apparait pour la première fois en 988.

En 1194, le roi Alfonso I d’Aragon cède le fief  à l’Ordre Militaire des chevaliers du Saint Sépulcre, le prieuré de Santa Ana (à Barcelone) les nommant administrateurs des terres,  ce qui sera maintenu jusqu’aux débuts du XIXe siècle

À partir du XVe siècle, comme pour toute la côte catalane, les attaques des pirates se multiplièrent, mais Palafrugell et Vila Seca, se verraient entourées de murailles et tout le long de la côte, on construirait une quinzaine de tours de guet pour communiquer la présence des envahisseurs (parmi lesquelles la Tour de San Sebastian (1441) à Llafranc). Ce qui évita les cruelles mises à sac et incendies subis par les villages des environs. Mais l’insécurité retarda le développement démographique et économique, car la menace d’un débarquement dissuadait de tout établissement  de populations et de ports sur la côte : Les gens  vivaient dans des cabanes avec leurs barques de pêche à côté.

En 1638, l’armée royale installa plus de trois cents soldats dans la localité (ce dont elle était exempte par le privilège royal de 1271). Les frais et les problèmes causèrent le soulèvement du 20 juillet qui entraina une répression sans proportions, dont la mise à sac et l’incendie.

Calella de Palafrugell dans une anciene photographie

La Guerre dels Segadors dévasta la population, désastre qui fut fortement aggravé par l’épidémie de peste de 1652 qui causa 230 morts. À partir de 1705, le soulèvement contre Felipe V provoque neuf ans de guerres avec une invasion française en appui de la nouvelle dynastie. Le conflit passé, une période d’expansion s’établit grâce à la commercialisation du liège et la possibilité d’exporter en Amérique, existant alors dans la cité une trentaine de fabrique vers la moitié du XIXe siècle.

L’invasion napoléonienne et les Guerres Carlistes retardèrent l’essor de la population restant toute fois la production de liège comme un grand atout car s’y fonda en 1900, la plus grande entreprise d’Espagne.

Nous commencerons notre visite par le gisement ibère de Sant Sabastià de la Guarda, situé sur une hauteur dominant la mer et d’où on peut contempler tout le littorale de la municipalité. Une tour de guet complète ce beau paysage. D’autres constructions l’accompagnent: le Phare (1857), une petite chapelle et même une hôtellerie de grandes dimensions organisée autour d’une belle cour.

Sur les différentes hauteurs  de la municipalité, les plus proches de la côte, sont les Tours de Santa Margarita et Can Vilà (XVIIe), circulaire. Près de la Tour des Moros est Can Borrull (XVI-XVIIe) avec une chapelle à Santa Margarita.

Dans Palafrugell, l’église de Sant Marti (XVe et XVIIIe) avec son clocher et en dedans la Chapelle Fonda attirent l’attention. La ville présente encore des morceaux de murailles (XV-XVIe) dont un arc donnant sur la place Nueva. La fondation Josep Pla dans la ville contribue à divulguer l’œuvre de cet écrivain qui fit connaître dans le monde les beautés et les gens de la région. La Fondation Ernest Morato, proche de l’église paroissiale se consacre à promouvoir les « habaneras », genre musical dans le quel la municipalité se fait remarquer à niveau international.

Vue de l´église de Sant Pere de Calella

Plusieurs demeures de Palafrugell ont associées des tours fortifiées comme Can Boera. Dans la localité de Ermedàs on peut contempler celle de Mas Fina.

Autre lieu intéressant de Palafrugell quant à son industrie clé, est le Musée du Liège à Can Mario, qui fait comprendre cette importante activité pour un pays vinicole comme l’Espagne. L’art contemporain catalan a son siège à la Fondation Vilà Casas, dont la collection de sculptures  de la seconde moitié du XXe siècle est installée à Can Mario.

Au sein de la municipalité, la localité de Llofriu présente son architecture traditionnelle de pierre où le temps semble s’être arrêté. S’y dresse l’Eglise paroissiale de Sant Fruitos(médiévale, réformée au XVIIIe), dont le grand autel fut détruit en 1936.

À quelques kilomètres à peine de Palafrugell se trouve Calella, un joli petit village pittoresque de pêcheurs qui s’est développé depuis la fin des attaques des pirates, bien avant dans le XVIIIe. Vous y verrez le Jardin Botanique del Cap Roig qui occupe 17 hectares et concentre des centaines d’espèces naturelles. Dans ce cadre remarquable, chaque année a lieu un célèbre festival musical.

Vous devez voir...

Calella
Jardín Botánico del Cap Roig

Informations pratiques

Coordonnées

41° 55′ 9″ N, 3° 9′ 55″ E

Distances

Girona 51 km, Barcelona 126 km, Madrid 723 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar