La Sagrada Familia et le Parc Guell à Barcelone

Imagination Gaudienne en pleine liberté

Les deux chefs d’oeuvres de l’architecte moderniste Antonio Gaudi sont parmi les sites les plus visités de Barcelone. Tous deux ont été reconnus comme Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO.

Planifiez votre escapade à La Sagrada Familia et le Parc Guell à Barcelone

Il vous faut bien organiser pour visiter la Sagrada Familia et Parc Guell à Barcelone, deux sites “Icones” du monde. Ils sont ouverts tous les jours de l’année mais avec des horaires qui varient selon les saisons: La Sagrada Familia est ouverte de novembre à février, de 9h à 18h; de mars à octobre, de 9h à 19h; de avril à septembre de 9h à 20h. Les journées réduites sont les 25 et 26 décembre et les 1 et 6 janvier de 9h à 14h. Le mieux est que vous preniez les entrées à l’avance par internet par le web officielle (c’est un don pour en terminer la construction et pour l’entretien). Le Parc aussi modifie son horaire: de janvier à mars et du 25 octobre au 31 décembre il est ouvert de 8,15 à 17,30(Il faut en être sorti à 18h15); du 1eavril au 3 mai et du 7 septembre au 24 octobre, on entre de 8h à 19h30; et du 4 mai au 6 septembre on entre de 8h à 21 heures. Pas de problème pour prendre les entrées sur place. Il y a beaucoup à voir dans l’Eixample.  Cette partie de la ville mérite bien une escapade complète rien que pour elle. Pour ne rien en perdre, nous vous recommandons de regarder notre page spéciale sur cette zone de Barcelone. Pour réserver où dormir et choisir où manger couleur locale nous vous présentons un choix d’établissements dans notre Section Se loger et Manger à l’Eixample barcelonais.

Voulez-vous visiter cet endroit?

La construction du Temple Expiatoire de la Sagrada Familia partit de l’initiative de l’Association Spiirituelle des Dévots de Saint Joseph qui confia le premier projet à l’architecte Francisco de Paula del Villar, mais ce serait Antonio Gaudi, qui à partir de 1883, rejetant le projet initial néo-gothique prendrait en charge les travaux tout au long des années, car les interruptions dues au manque d’argent lui donnèrent le temps de chercher de nouvelles solutions structurelles.

Il utilisa ses expériences faites lors d’autres projets pour incorporer à la Sagrada Familia des innovations comme celles de la crypte de la Colonie Güell, les solutions architecturales basées sur des hyperboloïdes, paraboloïdes et colonnes hélicoïdales des viaducs du Parc Güell. De même les tours de la Sagrada Familia sont inspirées d’un projet (non réalisé) pour des Missions Catholiques à Tanger (1892).

L’architecte mourut en 1926 et dix ans plus tarda u début de la Guerre Civile, une grande partie de ses plans et maquettes furent détruite. Les travaux reprendraient en 1943, et sont toujours en cours.

Depuis ses débuts,la construction du temple a toujours dépendu des donations. Gaudi lui-même avait dit: «Le Temple Expiatoire de la Sagrada Familia est fait par le peuple et en est le reflet. Cette œuvre est dans les mains de Dieu et dans la volonté du peuple».

Quant au Parc Güell (1900-1914), ce fut un projet de Antonio Gaudi appuyé par l’entrepreneur Eusebi Güell i Bacigalupi (1846-1918) pour un quartier résidentiel, situé sur un terrain irrégulier de 15 hectares. L’idée était d’une ville-jardin anglaise, à l’écart de la ville. Güell ayant passé une partie de sa jeunesse dans le Jardin de la Fontaine de la ville de Nîmes, il apporta au projet ses idées esthétiques, politiques et religieuses. Elles sont perceptibles dans l’ensemble des concepts issus du catalanisme politique – comme l’escalier d’accès où sont représentés les Pays Catalans- et de la religion catholìque – dans le Monument au Calvaire, pensé à l’origine pour être une chapelle.

Écoles et abside de la Sagrada Familia, en 1909

Malgré son intérêt artistique, ce fut un échec commercial. Des soixante parcelles mises en vente pour y construire des résidences, seulement trois furent construites (2 d’entre elles, celles de Gaudi et de Güell). Dès 1906 l’échec était perceptible, mais les travaux continuèrent jusqu’au 1914. Entre 1900 et 1903, on construisit le mur qui entoure le parc, les pavillons d’accès, le refuge pour véhicules, l’escalier, les chemins et viaducs et tout le système de conduites d’eau; entre 1904 et 1906 on fit la maison de démonstration, actuelle Maison-Musée Gaudi; en 1905 on construisit la Maison Trias ; entre 1908 et 1909, ce fut le tour de la salle Hypostyle, et entre 1907 et 1913, le théâtre grec avec le banc ondulé. Après la mort du Comte Güell, ses héritiers le vendraient à la Mairie de Barcelone pour en faire un parc public.

Le Temple Expiatoire de la Sagrada Familia, dans le quartier de l’Eixample occupa l’architecte depuis l’année 1883 jusqu’à sa mort en 1926. Les travaux continuent encore grâce à quelques plans et croquis de l’architecte, mais réinterprétés selon différentes idées et au milieu d’une grande controverse sur la validité de continuer ces travaux de par la confusion et l’ambigüité des plans et maquettes que l’on a encore. En 2005, la partie construite par Gaudi (crypte et façade de la Naissance) ont été déclarés Patrimoinem Culturel de l’Humanité par l’UNESCO. En plus, depuis 2007, c’est l’un des douze trésors d’Espagne

Son plan est la typique croix latine avec une façade au bout de chaque bras: à l’est la Façade de la Naissance, la seule que l’architecte vit terminer. Elle est décorée de sculptures de Carles Mani et LLorenç et Joan Matamala sur des dessins de Ricard Opisso. À l’ouest, la Façade de la Passion, quelque peu plus austère et simplifiée. Elle fut commencée en 1954 – selon des dessins de Gaudi – et a été très critiquée pour l’interprétation très personnelle qu’en a donnée le sculpteur Josep Maria Subirach, dans un style plus abstrait que celui de Gaudi. Pour la façade sud une troisième entrée monumentale était prévue, la Façade de la Gloire, porte principale du temple dont on a conservé de nombreuses esquisses originales, et qui est encore en travaux à l’heure actuelle.

La partie que Gaudi a dirigée en personne est composée de la crypte, le mur de l’abside et la Porte de la Naissance déjà citée. Les deux premiers éléments sont néo gothiques, hérités du premier projet, avec une décoration naturaliste de végétaux et animaux sculptés en pierre. La Crypte (1882-1891) projetée par Francisco de Paula et transformée par Gaudi qui y ajouta des chapiteaux à motifs naturalistes sur les piliers et la vouta. Sept chapelles dédiées à la Sainte Famille de Jésus disposées en rotonde face à  laquelle, cinq autres chapelles en ligne droite. L’architecte est enterré dans l’une d’elles.

Façade de la Pasion de la Sagrada Familia

Sur la crypte se dresse l’abside avec le Grand Autel, entouré de sept chapelles latérales. Face à l’autel  est le transept à trois nefs, et le corps principal avec cinq. Au centre de l’abside est la Chapelle de l’Ascension, dédiée à la Vierge Marie pour qui Gaudi ressentait une dévotion spéciale. Selon son projet, cet espace devait avoir la forme d’une litière de pierre. La nef centrale avec son bois de colonnes comme des troncs d’arbres seraient couronnées par une immense coupole de 170 mètres de haut, symbole de Jésus Christ entouré de cinq tours comme symboles de la Vierge et des Quatre Evangélistes. Visiter une des huit tours réalisées actuellement vaut la peine (une seule fut terminée avant la mort de Gaudi), sur les dix huit du projet de l’architecte : quatre sur chacune des trois façades, dédiées aux douze apôtres, une au centre de la lanterne représentant le Christ, entouré des quatre évangélistes (une tour pour chacun d’eux) et encore une sur l’abside dédiée à la Vierge Marie. Finalement le tout serait entouré d’un cloître à quatre mètre au-dessus du niveau du sol (en construction).

Près de l’église plusieurs édifices annexes ont été construits: La Maison de l’Aumônier (de 1887, réformée en 1906 et 1912) simple construction de briques avec divers espaces adossés: un bureau pour Gaudi, un atelier de maquettes, un laboratoire photographique et une salle de réunions. Les Ecoles de la Sainte Famille (1909) est un petit édifice destiné à être une école pour les enfants des ouvriers. La Sainte Famille compte aussi avec un espace Musée, dans le sous sol du temple, la partie inférieure correspondant au transept où anciennement étaient situés les ateliers.

Situé dans le district de de Gracia, le Parc Guell (1900-1914, inauguré en 1926) était conçu comme une colonie-jardin avec un mur en protégeant le périmètre, épousant les formes organiques de la nature le promeneur y trouve un bois traversé de chemins sinueux, de galeries à portiques avec des colonnes qui semblent être des arbres, des fontaines à formes d’animaux…

Dans le bas de la montagne (rue Olot) l’architecte  eut l’idée d’une entrée monumentale  qui fut remplacée en 1965 par une porte de fer forgé, représentant des palmes, provenant de la Casa Vicens, une de ses premières œuvres. Le parc possède six accès, deux latéraux à chaque bout de la rue Olot, où se situe l’entrée principale, deux, sur l’avenue de Coll del portell et une autre sur la route du Carmel.

À l’entrée principale, aux extrémités des grilles se dressent deux Pavillons, comme s’il s’agissait de deux tours de gardes médiévales. Dans l’une d’elle vivait le gardien et dans l’autre était installée la réception. Seulement une partie de la muraille qui devait envelopper le tout a été construite, en pierres rustiques de la région et achevée en céramiques, on y remarque les médaillons avec les inscriptions «Park» et «Güell». Les toitures des deux pavillons portent un spectaculaire revêtement de céramique qui anticipe la technique du collage ou trencadis (utilisation de morceaux irréguliers de carreaux) qui domine la décoration du parc. Ses formes végétales, comme des champignons coupoles sont particulièrement attrayantes, ainsi que la salamandre polychrome située sur l’escalier principal, avec trois fontaines, qui mène à la place centrale de l’urbanisation. Sur l’un des côtés de l’escalier est le collège Baldiri Reixac (ancienne maison du Comte Güell), tandisque de l’autre se trouve le jardin d’Autriche, projeté dans les années 1960 par Lluis Riudor i Carol.

Pavillons à l´entrée du Parc Guell

Dans la maison du concierge, on a installé le Centre d’Interprétation du Parc Güell, point d’information où sont exposés, des plans, des maquettes, des photographies et autres.

La zone centrale du Parc Güell est formée par deux places: la première est une grande salle Hypostyle, qui soutient une partie de l’autre place découverte. Les 86 colonnes à traits doriques, forment un espace étrange qui devait être le marché. Cette colonnade s’achève en une sorte de corniche aux formes sinueuses  décorée de céramique polychrome qui configure le dossier du banc courant qui ferme la Place Supérieure, lequel comporte sur sa partie extérieure une frise couverte de gargouillespour évider l’eau de pluie. Ce banc populaire est décoré de céramique à trencadis œuvre de Josep M.Jujol. Quant à la place Supérieure, c’est un espace ovale de 300 m2 qui devait être un théâtre grec pour réunions et spectacles.

Pour parcourir le Parc Güell, nous pouvons utiliser les viaducs qui franchissent les différences de niveaux de la montagne, inspirés du gothique (Viaduc du Musée), du baroque (Viaduc de l’Algarrobo), du roman (Viaduc des Jardineras).

Tout en haut du Parc Güell se trouve un monument en forme de Calvaire, de forme circulaire, avec deux montées d’escaliers et trois croix. Il ressemble à un monument mégalithique. Il n’a pas été dessiné par Gaudi.

À l’intérieur du Parc Güell, la Maison Musée Gaudí fut sa demeure entre 1906 et 1925.Construite par son collaborateur Francesc Berenguer comme édifice pilote pour les clients, elle contient une collection des œuvres de Gaudi et de quelques uns de ses collaborateurs, comme le sculpteur Carles Mani. Au premier étage, on y voit le mobilier dessiné par Gaudi, et au second on y a recrée le bureau et la chambre de Gaudi. Pour finit, dans le jardin de la maison on peut y voir la pergola aux arcs paraboliques dessinée aussi par l’artiste.

Vous devez voir...

Interior de la Sagrada Familia
Casa Martí Trias
Vista nocturna
Famosa salamandra

Informations pratiques

Coordonnées

41° 22′ 57″ N, 2° 10′ 37″ E

Distances

Girona 105 km, Lérida 162 km, Tarragona 98 km, Madrid 621 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar