La Barcelone de Gaudí

Il ne fait aucun doute que l’une des raisons principales de l’afflux de visiteurs venus de tous les coins du monde chaque année à la ville de Barcelone, en Espagne-España, est son architecture moderniste, particulièrement les édifices construits à Barcelone par Gaudí, le principal représentant de ce mouvement d’architecture. Gaudí fut un génie  qui révolutionna la façon de construire aussi bien par ses décorations comme  par ses trouvailles architecturales, parmi le quelles bon nombre sont encore de nos jours des innovations. Il trouva à Barcelone ses principaux mécènes: de riches entrepreneurs et bourgeois pour lesquels il construisit dans la ville et ses alentours, maisons et palais. De sorte qu´aujourd’hui ses rues accueillent 14 oeuvres de l’architecte. Nous vous présentons donc ici un choix parmi celles que vous ne pouvez absolument ignorer lors de votre voyage à la capitale catalane. Et toutes peuvent être visitées!!!

Le Palais Güell

Ce fut la première grande commande pour Gaudí faite par l’industriel catalan Eusebí Güell, qui par la suite serait son mécène le plus important: L’édifice appartient à la période orientaliste de l’architecte, il possède tout un ensemble d’éléments mudéjares, les extrmités, les plafonds, les fers forgés unis à des éléments purement «Gaudienes» comme les arcs paraboliques. La façade en pierres calcaires est monumentale, mais rien n’est comparable à l’ensemble des salons, bibliothèques et chambres à coucher qu’elle cache: C’est l’édifice le plus richement décoré par Gaudí, et aussi le mieux conservé, y compris le mobilier.

Palacio Güell: La Barcelona de Gaudí
Palacio Güell

La Maison Batlló

En 1904, Gaudí fut chargé de réformer cet édifice situé sur le Paseo de Gracia, acquis au paravant par Josep Batlló. Bien que ce ne soit qu’une remodelassions, on peut y apprécier tout le potenciel imaginatif d’un Gaudí en sa meilleure époque, l’époque nommée “naturaliste” (première décade du XXe siècle) La façade de forme ondulée est recouverte de roche sableuse et de cristaux de verres de couleurs. La couverture du toit est en forme de dragon à écailles, en allusion au mythe de Saint Georges. Les colonnes et balcons rappellent des formes osseuses, puisque toute la construction est créée sur la base de courbes harmoniques tirées de la nature. Malheureusement, les pièces de cette maison fabuleuse ne possèdent plus les meubles originaux dessinés eux aussi en style moderniste, et ce malgré qu’elle ait été habitée jusqu’à peu.

Casa Batlló: La barcelona de Gaudí
Casa Batlló

La Maison Milà

Peu après sa construction cette maison était déjà connue  d’une façon méprisante, comme “La Pedrera” (Carrière, en catalan). C’est actuellement un  des lieux les plus visités de Barcelone, recevant plus d’un million de visiteurs par an. Appartenant aussi à la période naturaliste de Gaudí il la termina en 1912. La façade de cet édifice n’a pas de fonction dans sa structure, pour cette raison il put y employer une grande liberté créative: il la construisit en pierres calcaires, la dotant de courbes qui créent tout un jeu d’ombres différentes selon les heures du jour, l’achevant avec des carreaux émaillés de diverses sortes. Les formes abstraites des grilles des balcons rappellent un ensemble d’algues marines, achevant d’accroître la ressemblance de l’édifice avec un grand rocher modelé par la mer. Le meilleur encore en est l’intérieur, meublé avec minutie il conserve sa décoration originale dans les étages ouverts au public.

Casa Milà: La Barcelona de Gaudí
Casa Milá

Le Parc Güell

Ce fut une autre des commandes que son ami et mécène Eusebi Güell fit à Gaudí. Le projet d’une grande urbanisation échoua et devint un simple parc public en 1926. Il en résulte un parc complexe et imaginatif truffé de symbolisme politique, religieux et mythologique où le mécène et son architecte laissèrent reflétée toute leur idéologie. L’utilisation généreuse du “trencadis” (éléments de cassures) jointe à la  tâche difficile de décider où termine l’action de la nature et où commence celle de l’homme font de ce parc une véritable oasis magique et coloriée qui permet d’y oublier  tous les problèmes causés par une grande ville comme Barcelone.

Parque Güell: La Barcelona de Gaudí
Parque Güell

La Sainte Famille

Monument le plus visité de notre pays c’est un arrêt obligatoire de notre parcours de la Barcelone de Gaudí. L’architecte Catalan a travaillé plus de 40 ans de sa vie à cette oeuvre qui commencée en 1882 est toujours en travaux. C’est là une oeuvre majeure, en accord avec ses inclinations religieuses profondes : une basilique de 18 tours dont la construction s’improvisa au fur et à mesure, basée sur des croquis généraux. Ainsi, Gaudí incorpora au projet de la «Sagrada Familia» les éléments  qu’il avait expérimentés ailleurs, comme les arcs paraboliques et autres éléments de la géométrie organisée. Il en résulte une basilique aux formes organiques, avec un intérieur surprenant, nimbé de lumières et de couleurs qui déborde de beauté et de spiritualité, convertie pour toujours en le symbole de Gaudí et de la ville de Barcelone.

La Sagrada Familia: La Barcelona de Gaudí
La Sagrada Familia
Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar