Balsareny

Château de rebelles Wisigoths, de bandits et de carlistes

Situé sur la route commerciale qui depuis des temps immémoriaux longe les bords de la rivière Llobregat, le village de muletiers que fut Balsareny est protégé par un château médiéval légendaire qui servit de refuge à des bandits et au général carliste le plus féroce.

Planifiez votre escapade à Balsareny

Un village qui depuis des siècles s’est fait connaître par ses rebelles est logiquement fortifié, et ce sont ces constructions qui sont le plus intéressant de Balsareny. Après y avoir passé quelques heures, vous pouvez continuer votre escapade vers l’ouest – en passant par les mines de Suria – jusqu’à le site intéressant de Cardona. Vous pouvez préférer prendre l’autoroute pour visiter la ville importante de Manresa.. Notre page   Dormir et manger à Balsareny vous propose toute l’information pour bien profiter de la gastronomie locale ainsi qu’une liste d’établissements des environs. Le mieux est de loger à Manresa, petite ville dont l’offre gastronomique est aussi complète. Vous pouvez réserver par notre page Dormir et manger à Manresa

Des vestiges matériels font foi d’un premier peuplement dans la zone vers les 2000av.J.C. bien que la Balsareny actuelle soit étroitement liée à son château du Haut Moyen Âge.  Traversé par l’une des routes qui relient Barcelone à la France, ce fut de tous temps un point de rencontre des muletiers qui transportaient des marchandises.

Vers l’année 826, ce fut l’une des forteresses qu’occupait la rébellion contre les francs des populations chrétiennes, sous les ordres du chef wisigoth Aisso ; Une fois les rebelles vaincus, les lieux se retrouvèrent vides de population. Entre les années 877 et 883, le comte de Barcelone décida d’un repeuplement et  en chargea la famille Balsareny, qui donna son nom aux lieux qu’elle gouvernerait des générations durant. En 951, l’endroit apparait pour la première fois dans un document en tant que Barceringia. Les Balsareny  vendent le domaine à Ramon de Peguera en 1281. Au XIVe siècle, Mateu de Balsareny fit reconstruire le château..- Le roi Juan I en vint à passer la nuit dans la forteresse, étant bien connue la qualité des vins locaux. À la même époque on canalisa les eaux du Llobregat. Ces travaux furent compliqués car il fut nécessaire de construire une écluse pour canaliser les eaux jusqu’à Manresa, ce qui provoqua une forte polémique. Les Peguera conservèrent le fief jusqu’à 1497, prenant parti lors de la guerre civile catalane pour la remensa catalane face à d’autres noble. Le XVIIe siècle vit se multiplier les attaques des bandits sur la voie Royale qui allait de Barcelone à la frontière, traversant Berga. Le château étant abandonné il leur servit de refuge durant plusieurs années. Lors du soulèvement de 1705, la population adopta le parti des Austrias, ce pourquoi elle fut attaquée en 1714 par l’armée de Felipe V. Pendant les dernières années du XVIIIe siècle on entreprit la construction du pont sur le Llobregat sur l’initiative de Roc Garcia.

Carte postale ancienne des maisons et de l’église de Balsareny
Carte postale ancienne des maisons et de l’église de Balsareny

Au XIXe, siècle, une garnison française occupa le château lors de la Guerre de l’Indépendance. En 1838, le château médiéval et la fortification proche de San Mauricio seront assiégés et conquis par les troupes carlistes du militaire d’origine française Carlos de España plus connu comme le Tigre de Catalogne à cause de sa férocité. À tel point que ses propres troupes l’assassinèrent vers la fin de la guerre, le défigurant et jetant ses restes dans la rivière Segre.
À la fin du siècle, la traditionnelle culture de la vigne sera très touchée par les épidémies qui réorienteront l’économie vers l’industrie textile. En 1928, Pedro Casaldaliga y naquit. Ce prêtre de Claret deviendra l’un des plus importants auteurs de la Théologie de la Libération. Après la guerre, Balsareny se fera connaître par l’exploitation de ses mines de potasse, les dernières réserves de ce minéral en Europe. La famille des marquis de Alos (qui acheta le château au XIXe siècle) y vécut jusqu’en 1976.

La grande icone du village est le château de Balsareny (XIVe-XVe siècles), dressé à plus de 400m d’altitude sur le Llobregat. Son origine remonte à la moitié du Xe siècle bien que son aspect sont fondamentalement gothique, même les bases qui incorporent des éléments antérieurs de l’époque romane.. De forme de pentagone il possède un vaste cour et une forte tour à créneaux. L’état de conservation de l’ensemble surprend, mais il subit au XIXe une profonde réforme qui incluait une nouvelle enceinte.

Au sein de la fortification il y a une chapelle dédiée à la Vierge du Castell qui fut construite au XIIe siècle, agrandie au XVIIe et restaurée par la suite. Elle était consacrée antérieurement à Saint Acisclo  et Victoire. On peut observer, non loin, les travaux du génie médiéval qui permirent de canaliser les eaux depuis Balsareny jusqu’à la ville de Manresa.

L’Église Paroissiale de Santa Maria (XIIIe) est de style roman tardif conservant quelques éléments pré roman. Elle subit de grandes transformations aux XVI et XVIIe siècles. Une  belle sculpture sur bois d’un Christ Gisant  y est conservée.

Dormir à Balsareny
Château de Balsareny

En prenant la route de Suria à la sortie du village, une fois passées les rues Traversera, Barcelona et Costeta et traversé un passage sous terrain, on suit la route jusqu’à une signalisation avec un petit parking. On y indique un chemin vers le haut de la colline (accessible seulement en tout terrain) où se dresse le Forti de San Maurici, construit pendant la Première Guerre Carliste par les sapeurs du Bataillon du Jucar en 1838. Il reste actuellement des vestiges de la muraille d’enceinte protégés par un fossé.

Tout près de Balsareny se trouve la Colonie de Soldevilla, consacré dans le temps à l’industrie textile, et où on remarque l’Église de Sant Estève, dont les fondations remontent au XIe siècle. Quelques restes de l’œuvre romane primitive sont unis à la restauration faite dans la dernière après guerre dans un concept historiciste. Enfin, À Sobirana de Ferrans on voit l’Église de Sant Ramon (XII-XIIIe), autre édifice médiéval à deux nefs.

Le village est célèbre pour sa Fête des Muletiers qui a lieu chaque dimanche précédant le Carnaval depuis 1940, moment où l’on bénit les animaux de trait.

Renseignements pratiques

Coordonnées

41° 51′ 57″ N, 1° 52′ 37″ E

Distances

Barcelona 81 km, Madrid 588 km

Stationnement

Il vaut mieux laisser la voiture sur les voies  d’accès au centre ville.

Altitude

327 m

Habitants

3 492 (2012)

Fête dels traginers (dimanche avant le Carnaval), Carnaval, Semaine Sainte, Fête Majeur de San Marcos (25 avril), Els Pastorets (Noël).

Ball de Bastons,  Ball de la Faixa

Autres destinations proches


About the author

Otras noticias de interés
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Bastion royaliste et foyer du ‘ Patum’" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Ce petit village situé aux pieds Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Petite ville moderniste accueillante du Maresme" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Tout près de Barcelone, entre un front Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Ville légendaire et refuge de Cathares dans le Cadí." font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Dans un cadre de Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Le port de la ‘Gamba’ catalane" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Arenys de Mar est une petite localité Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Si antérieurement nous t’avons déjà parlé de ces villes espagnoles étonnantes, Patrimoine de l’Humanité, la Más información