Talavera de la Reina

Ville de la céramique

Sa situation au sein de la vaste et fertile plaine du Tage a formé la physionomie de la ville et de sa grande activité commerciale, en faisant l’un des centres économiques parmi les plus dynamiques de la région Malgré les guerres, cette ville de la province de Tolède, bien connue pour sa céramique conserve encore un riche patrimoine historique et artistique.

Planifiez votre escapade à Talavera de la Reina

Cette localité importante possède de belles promenades et des monuments et musée dont nous vous parlerons dans Que voir à Talavera de la Reina. Ce pourquoi vous pouvez y passer une journée entière Il vous faut absolument farfouiller  dans les boutiques et ateliers de la fameuse céramique de Talavera. Vous trouverez toujours une bonne affaire, de plus, vous pouvez y faire une commande sur mesures. Il y a une excellente gastronomie à Talavera et des possibilités de tapeo à bon prix ainsi que d’accueillants hôtels. Vous trouverez notre choix dans notre section pour Se loger et Manger à Talavera de la Reina. Pour compléter votre escapade, vous pouvez aller à l’ouest vers la fortification d´Oropesa, où vous trouverez dans ses environs de multiples options de tourisme actif autour de ses lacs et de ses montagnes.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Le site de l’actuelle Talavera fut peuplé, dans l’antiquité par des tribus carpetaines : les Aebura Ce furent les Romains qui comprenant la valeur de cette situation naturelle en commencèrent le développement et la nommèrent Caesarobriga. Sous les Visigoths elle reçut le nom d´Ebora et en 602, le roi Liuva II fit don à la ville de l’image de la Vierge du Prado, patronne de Talavera. Sans grandes certitudes, les historiens datent l’image actuelle du XIe siècle, ce ne serait donc pas l’originale. En 712, les Arabes arrivèrent, la fortifièrent et la nommèrent Talabayra.

Alfonso VI reconquit la ville en 1083, et en 1328, Alfonso XI lui ajouta “de la Reine” la donnant à son épouse Maria de Portugal. Le fait d’être le siège de la Foire principale de bétail de la Mesta (grande association  du moyen âge des éleveurs d’ovins) et sa céramique de plus en plus célèbre provoquèrent un développement économique et urbain sans comparaisons durant les XVe et XVIe siècles. Qui fut encore renforcé en 1748 avec la création de la Fabrique Royale de Tissus de soie, or et argent.

La bataille de Talavera eut lieu dans ses environs, entre les français et l’armée anglo-espagnole du général Wellesley pendant la Guerre d’Indépendance: l’anglais fut vainqueur et reçut le titre de Vicomte de Talavera. Une bonne partie du patrimoine de la ville fut détruit au cours de cette guerre comme pendant les guerres Carlistes.

En juillet 1936, la population de la ville maintint sa fidélité à la République, changeant son nom pour Talavera du Tage. Les semaines suivantes, les miliciens assassinèrent une partie de la population partisane des insurgés, et détruisirent pas mal de statues et objets religieux des églises. L’entrée des franquistes quelques mois plus tard amena une sanglante répression des sympathisants de la république.

Jardins du Prado

Le plan d’irrigations de l’Alberche, mis en marche en 1939 attira des gens des régions voisines et causa un développement urbain et démographique qui convertit la ville en la seconde la plus peuplée de la Castille-Manche.

Les choses à faire à Talavera de la Reina normalement impliquent normalement visiter de ses principaux sites la basilique de Nuestra Señora del Prado, les Jardins du  Prado, le musée ethnographique et le Musée de la Céramique. En fait, cette ville est synonyme de céramique. Bien que certaines de ses premières pièces datent du 12ème siècle, ce ne sera qu’au XVIIIe,  grâce aux rois Bourbon, que la production de la céramique et son commerce se feront à grande échelle. Le musée de la Céramique Ruiz de Luna traite de l’histoire de la céramique dans cette ville et de la production de ce trésor dans l’histoire de cette localité incroyable.

Talavera de la Reina conserve encore une vieille ville qu’il vaut la peine de visiter. La basilique de Nuestra Señora del Prado en est la preuve. On ne peut que la remarquer sur la route entre Madrid et l’Extremadoure. Cette église, construite à l’origine en style mudéjar, est une combinaison des styles de la Renaissance et du Baroque. Remarquez la niche où se trouve la Vierge du Prado (Sainte Patronne de Talavera). Vous pouvez aussi visiter ce qui a été appelé  la Chapelle Sixtine de la céramique en raison des morceaux de carrelage qui décorent la salle.

À côté de la basilique vous devez voir les arènes, également connues sous le nom de La Caprichosa (la Capricieuse). Les arènes comme le sanctuaire sont situées dans les jardins du Prado, décoré de céramiques par Ruiz de Luna. Cet espace s’étale le long de la rivière, en harmonie avec le parc Alameda, un jardin qui abrite le parc des expositions.

Si vous continuez par la Ronda de Canillo, parallèle à la rivière et à la promenade, vous arriverez à la vieille ville, entourée par le mur d’enceinte de la période musulmane. Les tours Albarranas et la Porte de Séville sont bien conservées sur les premier et deuxième  murailles respectivement.

Sur la place de San Pedro, le cœur de la vieille ville, se trouve le Couvent des Mères Bernardas, une église baroque construite au 17ème siècle. À côté  sur la Place de San Agustín, un des endroits les plus emblématiques de Talavera se trouve la vieille église de Saint Agustín (17ème siècle) par Fray Lorenzo de Saint-Nicolas. Le bâtiment construit en briques baroques est un exemple des matériaux qui abondent dans cette localité, abrite le Musée de la Céramique Ruiz de Luna.

La rue Saint Agustín nous mène au couvent de Saint Jerónimo ou Saint Prudenco, un centre culturel dont la première idée a été conçu par l’architecte du monastère de l’Escorial, Juan de Herrera. Derrière l’église et face à la rivière Tajo nous pouvons aller au Musée ethnographique, qui traite de l’histoire, des coutumes et des traditions de la région. Depuis ce point, nous pouvons voir les trois ponts qui traversent la rivière: le Vieux Pont (soi-disant remontant à l’époque romaine) et le pont de fer (un affichage de la révolution industrielle ouverte en 1908.

Basilique de Nuestra Señora del Prado au fond

La Nouvelle Église de Santiago offre un exemple magnifique d’art mudéjar, Elle fut déclarée Monument National en 1931. En dehors de l’enceinte fortifiée, on peut visiter l’église Saint-Jacques-le vieux (mise en place en 1226), l’église Saint Andrés et le Couvent des Carmélites déchaussées (qui conserve dans un reliquaire une lettre signée par Sainte Thérèse de Jésus et deux sculptures du 18ème siècle par Pascual de Mena).

Le samedi après Pâques, la ville célèbre son plus ancien festival: déclaré d’Intérêt Touristique National, les Fêtes de Mondas a son origine dans les offrandes à la déesse Cérès remontant à l’époque romaine.

Vous devez voir...

Dónde dormir en Talavera de la Reina

Informations pratiques

Coordonnées

39° 57′ 30″ N, 4° 49′ 58″ W

Distances

Toledo 76 km, Madrid 116 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar