Consuegra

Le Balcon de la Manche

Le siège médiéval de l’Ordre de Malte offre l’un des meilleurs points de vue de la Manche, et une commémoration historique d’importance. Il fait aussi parti de la route des grands moulins, à quelques kilomètres.

Planifiez votre escapade à Consuegra

Cette localité historique des Chevaliers de Malte n’est pas seulement la ligne de crêtes et ses moulins bien connus, mais bien d’autres attraits que nous expliquons dans Que voir à Consuegra. Pour ceux qui aiment les belles vues et les moulins, ils devront prolonger cette escapade vers l’Est, vers Alcazar de San Juan et Campo de Criptana. Ceux qui préfèrent observer les oiseaux iront vers le sud, au grand Parc naturel des Lagunes de Ruidera, avec le château de Peñarrolla et la grotte de Montesinos; excursión d’ un jour qui peut se combiner avec la visite de la ville cervantine de Argamasilla de Alba. Sur le chemin de retour à Madrid, nous recommandons un petit arrêt pour voir la très belle Plaza Mayor du Tembleque. C’est une zone où peu de gens restent dormir et qui ne propose donc pas un grand nombre d’hôtels de qualité que cependant nous vous indiquons dans notre section pour Se loger et Manger à Consuegra.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Le peuplement installé dans l’enceinte Ibére édifiée dès le VIe siècle a.C. au haut de la colline Calderico, descendit pendant la domination romaine s’installer à ses pieds, formant le village de nom Consaburum,cité par Pline au Ier siècle. La capitale du territoire de Carpetania était dotée de grandes infra structures comme un barrage et un aqueduc en plus des Voies et des Ponts. Tito Livio et Ptolomée la mentionnent dans leurs écrits.

Rien de spécial ne nous est parvenu de l’époque des Visigoths. De celle des musulmans, on sait que en 1091, le règne de Taifa de Séville était menacé d’être envahi par les almoravides (anciens alliés), le roi Al-Mu’tamid – en preuve d’alliance avec la Castille – confia à Alfonso VI, sa belle-fille Zaida et ses petits-enfants, ainsi que les forteresses de Consuegra et Ucles. Pendant six ans. Consuegra resta aux mains des castillans, car le roi almoravide Yusuf ben Taxfin, battit aux pieds de ses murailles le roi Alfonso VI, tuant Diego Diaz (fils du Cid Campeador) faisant la conquête du village mais pas du château. Cette bataille est commémorée chaque 15 aout par les habitants du village.

De retour l’année suivante, les almoravides prirent cette fois la forteresse. La colère de Alfonso VI fut telle qu’il dépouilla Consuegra de son titre de ville. Deux ans plus tard les Almoravides s’en allèrent, non sans mettre à sac le village et le château.

C’était en fait une zone difficile à défendre et c’est pourquoi en 1183, le roi Alfonso VIII remit Consuegra aux Chevaliers Hospitaliers (Ordre de Malte, actuelle) pour la défendre. La Maître de l’Ordre renforça le château et donna  au village une charte similaire à celle de Cuenca pour permettre un accroissement de la population, en faisant aussi le siège principal de cet Ordre Militaire en Castille. Ces mesures défensives furent telles que l’attaque suivante des almohades en 1195 fut repoussée par la garnison de Consuegra après la Bataille de Arcos.

Au XVIIe siècle, Don Juan Jose de Austria, batard de Felipe IV et prieur de l’Ordre de Malte, résida dans le palais de Consuegra. De même, mais en qualité de banni, Fernando de Valenzuela (favori de Carlos II) quand il perdit la faveur de celui-ci.

Le 22 septembre 1809 eut lieu la seconde Bataille de Consuegra, entre les troupes françaises de Jose I Bonaparte et les espagnoles sous les ordres du duc d’Albuquerque. Les français furent les vainqueurs. Ils détruisirent l’église de Santa Maria la Mayor ainsi qu’une grande partie des archives de l’Ordre de Malte. La garnison française resta là jusqu’à se rendre au général Elio en septembre 1812.

Vue anciènne du Château de la Muela

En 1836, le désamortissement de Mendizabal supposa la perte de ses propriétés pour l’Ordre de Malte et son départ, ce qui causa un coup terrible à l’économie de la localité, car cessant d’être le siège administratif d’un grand patrimoine, Bon nombre d’habitants perdirent leur travail. Le 11 septembre 1891, la crue de l’Amarguillo fut telle qu’elle causa la mort de toute une partie de la population (360 personnes), détruisant les ponts romains qui avaient résisté jusque là. Le tracé urbain en fut modifié.

Le Château de la Muela, offre une des meilleures vues sur la Manche. Au cours de la montée, on peut se rendre compte des raisons pour les quelles son assaut était difficile: le grand changement de niveaux, la double ligne de murailles, son chemin de ronde, une tour «albarrana» (tour extérieure reliée au reste par un pont facilement destructible si la tour est prise) et trois grosses tours De grands travaux de restauration sont actuellement en cours pour lui rendre toute sa splendeur.

L’autre grand attrait monumental le forment ses douze Moulins à Vent (confondus avec des géants par Don Quichotte) Ces constructions furent la solution que les hommes de la Manche utilisaient pour moudre le grain, sans énergie hydraulique. Dès que le vent commençait à souffler, les gens se pressaient d’aller moudre le temps qu’il durerait. Les Moulins et le Château, composent l’ensemble connu sous le nom de la Cresteria (Ligne de Crêtes) Manchega de Consuegra.

imagenCL_castilla-la-mancha_toledo_consuegra_BI

Vue nocturne des moulins et du Château de la Muela

Dans le centre-ville de Consuegra, il faut voir la Plaza de España, où se trouve la Mairie de style renaissance. Accolés, l’Arc et la Tour de l’Horloge de même style, et le Collège de San Gumersindo, de style mudéjar. Il faut voir aussi les «corredores de madera» (Balcons courants de bois, typiques de la Manche), de nos jours siège du Musée Municipal. D’autres édifices aussi sont intéressants: la grosse tour de la Maison de la Tercia, qui servait d’archive et d’octroy à l’ancien Palais du Prieur de l’Ordre de San Juan: l’église de San Juan (XVIe), et l’église du Santisimo Cristo de Veracruz, musée d’art sacré.

Deux grandes fêtes se célèbrent à Consuegra: celle de la Consuegra Médiévale, commémorant la bataille de Alfonso VI contre les almoravides, et à la quelle participe toute la population, et la fête de la Rose du Safran, dans le but de faire la promotion de cet aliment.

Vous devez voir...

Informations pratiques

Coordonnées

39° 27′ 38″ N, 3° 36′ 24″ W

Distances

Toledo 65 km, Madrid 136 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar