Almagro

Passion pour le théâtre et la tauromachie

Au centre des possessions de l’ordre de Calatrava, nous trouvons cet ensemble monumental historique complexe et populaire à cause de ses théâtres et de ses courses de taureaux.

Planifiez votre escapade à Almagro

Visiter le Musée National du Théâtre, le Corral de Comédies et autres lieux dont nous vous parlons dans notre section «Que voir à Almagro» peut bien vous prendre une demie-journée. Vous pouvez, l’après midi faire une excursion au sud pour voir le Château imposant de Calatrava la Nueva, près du village de Aldea del Rey, ou encore parcourir  dans les proches environs le Parc de Hoya de Cervera et le Massif de Calatrava. Pour une journée entière, prenez la route de l’ouest pour visiter la capitale Ciudad Real. Pour ceux qui s’intéressent aux oiseaux, ils peuvent le matin prendre la route de Daimiel pour visiter le Parc des Tablas de Daimiel, revenir à ce village pour y déjeuner et se rendre ensuite à Motilla del Azues (à l’est de Daimiel) pour y visiter l’important gisement préhistorique qui s’y trouve. Pour connaître la gastronomie locale et réserver, consultez notre section Se loger et Manger à Almagro.

Voulez-vous visiter cet endroit?

La tradition fait remonter l’origine d´Almagro à un château arabe de nom Almagrib, qui devait être sur le site actuel des Palacios  Maestrales. Ce nom est celui de l’argile rougeâtre avec la quelle sont construits bon nombre des édifices des lieux.

Peu après la Bataille des Navas de Tolosa (1212), le Maître de l’Ordre de Calatrava, Gonzalo Yañez, donna au village une première juridiction pour en hâter le repeuplement. Neuf ans plus tard, le roi castillan Fernando III la confirma. Almagro était donc étroitement lié à l’Ordre de Calatrava qui célébrait ses chapitres dans différentes  de ses églises (toutes disparues de nos jours).

Au cours du règne de Carlos V, des employés de confiance des banquiers Fugger s’installèrent à Almagro dans le but de prendre en remboursement des dettes de l’empereur le mercure des mines de Almaden et commercialiser ce précieux liquide blanc. Plusieurs demeures et magasins des Fucares démontrent cette présence qui se prolongea jusque bien avant du XVIIIe siècle.

En 1536, le Clavier (grand responsable direct) de Calatrava, frère Fernando Fernandez de Cordoba, obtint de Carlos V l’autorisation de fonder l’Université Mineure de Notre Dame del Rosario, mais les cours de théologie, philosophie et art ne commenceraient pas avant 1574, activité qui dura jusqu’au premier tiers du XIXe avec la fermeture et l’expulsion des dominicains.

Suite à l’interdiction du Concile de Trente des représentations théâtrales dans les temples, en 1628 fut construit un « corral » de comédies qui servait d’auberge, de taverne et qui s’est maintenu intégralement jusqu’à nos jours. L’appui de la population à Felipe V lors de la Guerre de Succession attira de grands honneurs pour l’un d’eux, le comte Valparaiso qui fut ministre des finances. Cela put aider à ce qu´Almagro soit la capitale de la province entre 1750 et 1761. Le comte fut le promoteur de l’industrie textile de qualité, spécialement les dentelles, qui font encore la renommée d´Almagro.

En 1802, la résidence du clavier de l’Ordre fut transférée du Palais de Aldea del Rey à Almagro, apportant ainsi plus d’activité à la localité. Quelques années plus tard, sous le règne de Jose I Bonaparte, Pepe Botella, il y eut à Almagro un groupe important de partisans des français qui créèrent même leur propre loge maçonique.

Peu à peu, les amateurs de tauromachie et la place d´Almagro (construite vers la moitié du XIXe) se firent peu à peu célèbres dans l’histoire de la ville. En 1927, l’arène fut la scène du moment où le torero réputé Cagancho eut cette attitude si peu valeureuse qui donna lieu au dit-on «montrer moins de courage de Cagancho à Almagro». Le 25 aout 1932, devant le refus des toreros de travailler ce jour là, la réaction violente du public fut de mettre le feu aux arènes.

« Encajeras de bolillos » à Almagro

Almagro a servi de plateau de cinéma pour plusieurs films du cinéaste de la manche, l’international Pedro Almodovar. Sur la Plaza Mayor se trouve la demeure de Agustina de Volver, et dans les rues Ramon y Cajal sont les lieux scéniques utilisés dans La flor de mi secreto (la fleur de mon secret). Le bureau de Tourisme de Castille-la Manche a eut l’idée de préparer une route cinématographique avec les principales localisations choisies par Almodovar.

Nous commencerons le parcours de cette ville depuis le Musée National du Théâtre, et le «Corral de Comedias» (typique cour d’auberge du XVIIe siècle  qui servait de théâtre à cette époque) situés sur la Plaza Mayor.

Nous vous proposons de faire ensuite une excursion dans le Sud pour visiter le château de Calatrava La Nueva, près de la ville d’Arganda del Rey.  Vous pouvez aussi aller visiter la Hoya de Cervera et le Massif de Calatrava Park.  Pour une plus longue excursion, irez voir  la capitale : Ciudad Real, mais si vous êtes de ces personnes qui aiment les oiseaux, vous devez aller aux  Tablas de Daimiel et en profiter pour  visiter ensuite  le site archéologique préhistorique de Motilla del Azuer (À l’est de  Daimiel).

Vous continuez votre visite par l’église de San Agustín, qui dans le passé  faisait partie du couvent du Santísimo Sacramento  et fut construite par la famille Figueroa en 1625; près de la place, se trouve la paroisse de San Bartolomé, mais il ya trois autres églises  remarquables: l’Asunción de Calatrava, de style gothique-Renaissance; la Santa Catalina, construite par les Franciscains; et  celle de la Encarnación, qui date des XVI et XVIII siècles. Et enfin l’église paroissiale de la Madre de Dios de style gothique tardif.

Une promenade dans le Barrio Noble (quartier noble) vous ramènera aux années splendides du passé de la ville avec les demeures seigneuriales et les palais des Molinas, Rosales, le Maestral, marquis de Torremejía ou Valparqaíso… Mais comme tous sont privés, vous ne pourrez les voir que  de l’extérieure.

Cloître de l´Asunción de Calatrava

L’élégant “Almacen de los Fucares” construit au XVIe siècle possède une belle cour décorée à l’image du palais du marquis de Santa Cruz, Voyez aussi l’Université de Rosario, une église mudéjar à la façade décorée des armes de Charles V, et dans l’église quelques belles œuvres artistiques.

N’oubliez pas, vous qui aimez  le théâtre que chaque mois de juillet y a lieu le Festival International de Théâtre Classique d´Almagro.

Vous devez voir...

« Corral de comedias »
Place de Santo Domingo

Informations pratiques

Coordonnées

8° 53′ 17.66″ N, 3° 42′ 42.56″ W

Distances

Ciudad Real 23 km, Madrid 215 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar