Lieux de Cervantes qui vous fascineront

À l’occasion des 400 ans de la mort de notre génie universel, nous vous présentons un itinéraire à travers les lieux fascinants qui firent partie des mondes imaginaires de Miguel de Cervantes. La plus part d´eux a Castille-La Manche en España-Espagne.

Puerto Lapice, prototype du peuple de La Mancha

Puerto Lápice (Fuente: texfoto.com)

Nous partirons de Puerto Lápice, un village qui réunit les caractéristiques que nous retrouverons sur notre chemin: demeures civiles blasonnées, murs blancs et beaux exemples de grilles forgées ornementales sur les façades.  Les auberges de Puerto Lápice portent des noms qui évoquent divers passages ou personnages de l’Ingénénieux chevalier don Quichotte de la Manche. Une fois à Puerto Lapice, vous devrez demander où se trouve La Sierrecilla, où se dressent deux moulins à vent reconstruits.

Consuegra, Vue panoramique sur La Manche

Castillo de Consuegra (Fuente: spainstagram.com)

Consuegra, siège médiéval de l’Ordre de Malte offre l’une des plus belles vues panoramiques sur la Manche, et quelques importantes commémorations historiques. Elle fait partie intégrale de la route des grands moulins, situés à peu de kilomètres. Sur le Coteau Calderico se dressent, dispersés douze moulins à vent, tous portent des noms à résonnances Quichotesques (Espartero, Rucio, Clavitleño, Bolero y Sancho) à leur côté, le château: point de vue parfait pour contempler cette partie de la Manche.

Et pourquoi tant de moulins? Vous savez bien que la Manche est une terre de moulins à vent, Les habitants ont toujours su comment tirer parti du milieu naturel dans lequel ils vivent. Le manque d’eau était ici compensé par l’abondance de vent, surtout sur ce plateau de la Manche, et comme de plus s’y répartissent de nombreuses collines, bon nombre d’entre elles sont coiffées d’un moulin. L’absence de rivières aux flots abondants qui permettraient la situation de moulins à eau, comme La Hiruela ou celui de Zújar firent imaginer ces mécanismes merveilleux pour moudre le blé, utilisant la force du vent. Bon exemple de ce génie inventif nous prouvent les douze moulins récupérés dans la petite ville de Consuegra.

Alcazar de San Juan, le siège des Hospitaliers

Alcázar de San Juan (Fuente: nikonistas.com)

Située en plein centre de la région, elle réunit tous les traita typiques des terres de la Manche : moulins à vent, histoires de prieurs et de chevaliers, réminiscences Cervantesques, bon fromage et meilleur vin encore. La Manche dans toute sa splendeur.

Comme croisée de chemins Alcazar de San Juan réunit de nombreux monuments, entre eux, les mosaïques conservées au Musée Municipal, témoignent du passé romain du site; la place de Santa Maria avec sa grosse tour du Prieur et l’église de Santa Maria la Mayor, d’origine romane; l’ancien couvent de Santa Clara et les églises de Santa Quiteria et San Francisco. Et sur la colline des Moulins, à la sortie du village en direction de Tomelloso, il y a tout un ensemble de moulins en bon état.

Dans la partie du Quichotte qui décrit les Noces de Camacho, qui ont lieu ici-même, le plat que mangeront les serviteurs du banquet selon Cervantes est connu comme «plat de noces», que l’on peut encore déguster à Alcazar de San Juan. Comme site où trouver la saveur de la Manche la plus pure, on trouve ici le Fromage Manchego avec A.O.C. ou le Vin avec A.O. La Mancha, ainsi que l’Ail Violet des Pedroñeras, avec lequel on assaisonne de nombreux plats habituels  au moment de déjeuner à Alcazar de San Juan. Dans cette localité, les recettes élaborées avec des légumes verts sont très nombreuses (pisto, salade au citron…). L’élevage fournit les salaisons et les viandes nécessaires à la préparation des gachas, migas, ou le délicieux ragoût de mouton (un plat particulièrement populaire ici). Une autre grande recette présente dans le Quichotte, que nous trouvons dans la région est celle des «Duelos y Quebrantos», soit des œufs brouillés à la charcuterie et cervelles de moutons. Pour terminer un repas à Alcazar de San Juan, il y a un gâteau local nommé « bizcocha » et aussi les célèbres tortas de Alcazar. Ne pas oublier non plus le fameux Melon de La Mancha avec I.G.P.

Campo de Criptana, l’un des trois lieux des géants de vent

Campo de Criptana (Fuente: manchanorte.org)

«C’est alors qu’ils découvrirent 30 ou 40 moulins à vent qui se trouvent en ce lieu…» (Début du chapitre VIII de Don Quichotte de la Manche)

Campo de Criptana, cette petite ville d’origine musulmane ne fut qu’un humble village de paysans et d’éleveurs qui ne  fut connu que lorsque don Quichotte y fit sa rencontre avec les moulins à vent (et pour être le lieu de naissance de Sarah Montiel) C’est un point central de la route Cervantesque, et c’est le village d’Espagne aux moulins à vent les mieux conservés. Sur le chemin qui monte vers les moulins, il y a tout un quartier typique de maisons  grimpant la côte. Certaines d’entre elles sont à moitié creusées dans le terrain comme la maison de «Tres Cielos». On accède aux moulins par la rue Fuente del caño. La dizaine d’eux qui sont debout hébergent de petits musées, comme celui consacré à l’artisanat et aux outils de labeur. Dans cet ensemble de moulins couvrant la Montagne aux Moulins se trouvent les trois moulins uniques de la péninsule ibérique qui conservent la structure et les machines originelles du XVIe siécle (Infanto, El Burleta et Sardinero) toujours aptes à moudre le grain comme il se faisait il y a des siècles, grâce à l’ingéniosité de l’homme et à la force du vent.

El Toboso, la résidence touristique de Dulcinea

El Toboso (Fuente: tomelloso.es)

«Il était minuit, plus ou moins, quand don Quichotte et Sancho quittèrent la campagne et entrèrent dans Le Toboso.-Sancho, mon ami, allons droit vers le palais de Dulcinea […] ordonna don Quichotte, et après avoir marché quelques deux cents pas, il se heurta à un bloc, dont l’ombre dessinait une grande tour, il se rendit compte ainsi que tel édifice n’était pas le palais, mais l’église principale du village, et il dit – Contre l’église nous nous heurtons , Sancho !» Citer El Toboso oblige à citer Don Quichotte. Tout y rappelle Dulcinea et le chevalier Alonso Quijano, faisant du villaje tout un but touristique.

Belmonte, où le Quichotte atteint le succès

Belmonte (Fuente: nikonistas.com)

Belmonte fut le lieu de naissance de Fray Luis de León, prince des poètes lyriques espagnols, mais bien peu de traces a laissé en ce lieu un fils aussi illustre. Tout le protagonisme est accaparé par son château imposant par où passèrent deux personnages historiques importants: Juan Pacheco et Eugenia de Montijo. Et don Quichotte? Après l’épisode de l’auberge qu’il prit pour un château, il valait mieux, pour l’histoire que  don Quichotte ne passa point devant un château surtout aussi imposant que celui de Belmonte. C’est pourquoi, cartes en mains, les érudits ont arrangé les choses de cette façon: ils disent que don Quichotte passa une nuit dans les terres de Belmonte et dans ses alentours boisés (qui devaient l’être alors) il rencontra en combat singulier le Chevalier du Bois. C’est une des rares aventures où le gentilhomme sort vainqueur, et curieusement c’est la seule au cours de la quelle ses rêves s’ajustent à l’apparence de la réalité.

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar