Numancia y Garray

La Colline aux sièges épiques

Situées sur la Colline de la Muela (municipalité de Garay) se trouvent les ruines de la ville antique de Numance, symbole international de la lutte pour l’indépendance des peuples face aux empire, grâce à sa résistance face à Rome. Agées de plus de deux milles ans elles on dernièrement résisté à un troisième assaut: celui de la spéculation urbaine.

Planifiez votre escapade à Numancia et Garray

Vous devez d’abord à Numance passer par le Centre d’Interprétation avant de vous rendre au gisement archéologique, opuis vous pourrez visiter le petit village de Garray. Cela ne vous prendra que quelques trois heures. On continue généralement l’escapade  par la visite de la ville de Soria. Si vous décidez de rester dormir à Soria  vous pouvez réserver des activités de tourisme actif dans des  lieux aussi beaux que la Laguna Negra et les Cirques Glaciers de Urbión situés à proximité du village typique de Vinuesa. Si vous retournez sur Madrid ou Ségovie, vous pouvez faire des arrêts sur le chemin à Burgo de Osma et Calatañazor; ou encore visiter les espaces naturels commo le sabinar et La Fuentona et le Canyon du Lobos.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Ce fut une ville Celte-Ibère importante que les arévacos fortifièrent sur une colline. En 153 av.J.C. les habitants s’étaient soulevés à cause du mauvais gouvernement des romains. Ils décidèrent donc d’accueillir dans leurs murs des guerriers de la tribu des belos venus de la cité de Segeda (région de Calatayud) fugitifs des romains. L’un d’eux: Caro de Segeda prit la tête des numantins et battit le 23 août de l’année suivante les 30.000 légionnaires commandées par le consul Quinto Fulvio Nobilior. Avec de nouvelles troupe et utilisant des éléphants, le consul fit le siège sans succès de Numance. Une sortie par surprise des arévacos causa quelques quatre milles morts  parmi les romains et la perte de plusieurs pachydermes. Le consul fut destitué peu après. Après vingt ans d’essais infructueux de domination, le Sénat de Rome en confia la tâche au général Publio Cornelio Scipion Emiliano appelé «Le Petit Africain». Celui-ci programma soigneusement sa campagne et entre les années 134 et 133 av.J.C. fit construire tout autour de Numance une fortification de 9 kilomètres de long avec des tours, des fossés des palissades. L’isolement provoqua la famine et la maladie chez les habitants qui finalement se rendirent après onze mois de siège. Cette longue résistance «numantine» et le fait que la majorité de la population restante choisit de se suicider plus tôt que d’être esclaves firent que les chroniqueurs romains les présentèrent comme des héros. Scipion ne put ramener qu’une cinquantaine de numantins pour son Triomphe à Rome.

De même que sa voisine Soria, Garray dut être repeuplée dans les siècles XI et XII. Les premières populations devaient parler le basque car les deux origines possibles du nom Garai sont basques. L’une (lieu en hauteur), pour être situé à flanc de colline ou parce que ses habitants travaillaient comme transporteurs: «garraio», autre possibilité étant donnée la relation mercantile de Soria avec les ports basques.

Miguel de Cervantes immortalisa la cité dans sa pièce de théâtre: Le siège de Numance, étrennée en 1585. Au moment de la Guerre d’Indépendance contre les français, la résistance espagnole s’identifia à ce fait historique en donnant le nom à une unité de volontaires sorianos.

Le site du Numance fut découvert en 1862 par l’architecte et archéologue Eduardo Saavedra après que plusieurs théories l’aient situé à Zamora. Adolf Schulten découvrit les limites du camp romain de Scipion à l’extérieur de la cité: (Castillejo, Travesada, Valdevorton, Peñarredonda, La Rasa, Dehesilla et Alto Real). Le gisement fut déclaré Monument National en 1882.

La colline de Numance a appartenu pendant des siècles au lignage des Marichalar, jusqu’à ce que Luis de Marichalar – vicomte de Ezalo – en fit don à l’état en 1917. Les fouilles archéologiques qui avaient commencé un an avant se poursuivent encore aujourd’hui.

Des travailleurs découvrant une rue de Numancia. (Photo de A. Rioja de Pablo)

En 2004, le projet d’un polygone industriel Soria II sur des terrains situés à proximité du gisement, de l’un des camps et du monastère de San Juan de Duero déclencha toute une bataille légale et médiatique entre la famille Marichalar (propriétaire des terrains et décidée à préserver à tous prix les gisements archéologiques et l’ensemble du paysage – et les autorités politiques autonomiques et locales qui prétendaient amplifier la zone industrielle sans même que les autres polygones aient été construits (de nos jours ils sont encore à moitié vides). En 2013, le Tribunal Sspprème émit une sentence favorable aux Marichalar qui paralysa le projet pour violer la loi de croissance soutenable donnant à la province de Soria une relevance internationale. La Zone Archéologique de Numance et les camps romains du siège sont inclus sur la liste rouge du patrimoine en péril élaborée par Hispania Nostra, car il y a 300 maisons construites près du camp romain de Campo Real et quatre coupoles de béton de soixante mètres de haut dans ce qui fut nommé «Cité de l’Envirronnement».

La cité de Numance fut reconstruite et repeuplée par les romains car on a trouvé des vestiges datant depuis le Ier siècle av.J.C. Toutes les rues (sauf celles du Cardo et du Decumano) sont orientées est-ouest, dans le but de couper le vent du nord. C’étaient des maisons de trois pièces de pierres et torchis et des chaumes de seigle pour toitures. Restent quelques pans de muraille, des vestiges des maisons romaines du temps d’Auguste, leurs citernes, ainsi que des restes d’édifices publiques. Douze panneaux explicatifs guident la visite. Dans les anciennes écoles de Garray s’est installée la Salle Archéologique Siège de Numance qui recrée les cultures celtibères et romaines du IIe siècle av.J.C. avec des maquettes, des panneaux et des reconstructions.

Dans la municipalité de Garray se trouve la Chapelle de los Santos Martires Nereo, Aquileo, Pancracio et Domitila. Le nom de ce Monument National attire l’attention, car tous sont des personnages étrangers à la tradition religieuse espagnole, et l’on ignore pourquoi ce choix. Ce temple fut construit en style roman en 1231, appuyé sur la colline. De l’original nous restent le chevet édifié en pierres de taille, un presbytère rectangulaire et une abside semi circulaire avec des colonnes ornées de chapiteaux de feuilles et de pommes de pins. On distingue sur les tasseaux des figures d’oiseaux, de quadrupèdes, des pommes de pins, des motifs géométriques et un aigle de l’influence de Silos. Elle dut jouer un rôle de fortification car l’abside est pourvue de meurtrières entourées d’une ornementation en pointes de diamants. Le portail lui aussi est d’origine et roman. Il est garni de deux archivoltes. L’extérieure est une grosse moulure et l’intérieure est ornée de demi cercles perlés. Sur le tympan sont représentées cinq grandes fleurs rosées de tailles différentes et le bandeau porte des têtes humaines.

imagenCL_castilla-y-leon_soria_numancia_BI

Reste trouvé dans la localité

église de San Juan Bautista fut édifiée dans la seconde moitié du XVIe. Son portail est en plein cintre roman. Et les fonds baptismaux sont dans le baptistère du même style. Le reste est postérieur.

Vous devez voir...

Informations pratiques

Coordonnées

41° 48′ 34.51″ N, 2° 26′ 39.33″ E

Distances

Soria 8 km, Madrid 254 km

Lieux proches


About the author

Otras noticias de interés
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Cour de Prétendants, Princes et Rois à la frontière Aragonaise" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Cette place frontière Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Seigneurie du Cid et Merveille Mozarabe" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Ce village du “Désert du Duero” fut Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="La “Cité du Ciel” de Almanzor et les ducs" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Tout en haut d’une Más información
[vc_row][vc_column][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Là où Almanzor perdit le tambour" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Calatañazor est un Ensemble Historique Artistique pittoresque Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="La Cité disputée des évêques de Soria " font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" google_fonts="font_family:PT%20Sans%20Narrow%3Aregular%2C700|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal"][vc_column_text]Tout autour de l’antique Uxama, Más información