Santo Domingo de Silos

Le monastère où un homme de la Rioja devint un saint castillan

Ce monastère bénédictin est célèbre par son cloître roman et par les voix de ses moines qui dans les années quatre vingt dix remirent en faveur le Chant Grégorien. Ils éditèrent un disque d’argent qui est vendu dans le monde entier

Planifiez votre escapade à Silos

Quelques heures  vous suffiront pour visiter Santo Domingo de Silos. Vous pouvez passer votre après midi dans le site naturel de La Yecla et les bois de genèvriers de l’Arlanza. C’est un endroit avec bien des possibilités pour Manger et se loger dans cette zone de Burgos c’est donc la base parfaite pour les options de pratiquer le tourisme actif dont les randonnées dans le merveilleux et peu fréquenté Parc Naturel des Lagunes Glaciaires de Neila. Un petit détour par la cité légendaire de Salas de los Infantes vous permettra de visiter son musée sur les dinosaures. Sur le chemin du retour, vers Madrid ou Burgos, n’hésitez pas à faire un arrêt de deux heures pour visiter Lerma.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Antérieurement au VIIe siècle, dans ce point de la vallée du Tabladillo nommé Silos existait déjà un monastère dédié à Saint Sébastien. On ignore ce qu’il advint lors de l’occupation musulmane mais à la fin du Xe siècle le monastère de San Sebastian de Silos fut restauré et refondé par le comte castillan Fernan Gonzalez, subissant par la suite les ravages dus à Almanzor. Vers le 1040, le célèbre moine bénédictin Domingo, prieur du monastère de San Millan de la Cogolla refusant de se plier aux ordres du roi (Garcia Sanchez III de Navarre) s’enfuit au royaume de Castille où il gagna la confiance du roi Fernando I de León qui le chargea de remettre sur pieds le monastère en ruines de San Sebastian de Silos

Domingo dirigea avec succès les travaux de construction de l’église et du cloître jusqu’à sa mort en 1073. Ce fut un homme d’une grande sainteté qui eut même un vision mystique de la vierge Marie  lui annonçant sa mort trois jours  à l’avance. On l’enterra dans l’abbaye qu’il avait  si bien organisée et dirigée, ce qui fit qu’il fut canonisé trois ans seulement après sa mort. En 1088, l’abbé Fortunio consacra le temple et à partir de là, le nouvel édifice et le tombeau du saint devinrent objets de pèlerinages. En 1177, la noble dame castillane Juana de Aza y vint en pèlerinage. Elle décida de nommer Domingo son fils ainé, qui deviendra  Saint Domingo de Guzman.

Les copistes et les miniaturistes du Scriptum  de Silos élaborèrent le Codex du Beato de Silos, qui de nos jours est conservé au British Museum.

En 1512, ce monastère s’intègre dans la Congrégation Bénédictine de Valladolid. Le monastère moderne s’élève et s’agrandit à côté du médiéval par la muraille l’enserrant, l’aile sud pour les cellules individuelles des moines; la chapelle de Santa Domingo et finalement au XVIIIe siècle le fameux architecte Ventura Rodriguez amplifia l’église romane primitive par celle que nous connaissons: néo classique. Le monastère se maintint actif jusqu’au 17 novembre 1835, moment au cours du quel les moines furent dépouillés de tous biens et durent abandonner l’édifice.

En 1881, des moines bénédictins venant de l’abbaye française de Ligugé le réoccupèrent. Un abbé venu de Solesme les dirigeait. Ils redonnèrent vie au monastère et en firent l’un des centres principaux de la liturgie catholique maintenant et pratiquant le chant grégorien. Une partie en fut endommagée par un incendie en 1970 et fut restaurée par les architectes Alberto Garcia Gil et Julia Fernandez de Caleya. L’activité y est incessante.

Son influence s’est propagée dans la construction de nouvelles maisons à Estebaliz (Alava), Montserrat (Madrid) Leyre (Navarre), l’Abbaye de Santa Cruz de la Vallée de los Caidos (Madrid), mais aussi au Mexique et en Argentine.

En 1881, des moines bénédictins venant de l’abbaye française de Ligugé le réoccupèrent. Un abbé venu de Solesme les dirigeait. Ils redonnèrent vie au monastère et en firent l’un des centres principaux de la liturgie catholique maintenant et pratiquant le chant grégorien. Une partie en fut endommagée par un incendie en 1970 et fut restaurée par les architectes Alberto Garcia Gil et Julia Fernandez de Caleya. L’activité y est incessante.

Son influence s’est propagée dans la construction de nouvelles maisons à Estebaliz (Alava), Montserrat (Madrid) Leyre (Navarre), l’Abbaye de Santa Cruz de la Vallée de los Caidos (Madrid), mais aussi au Mexique et en Argentine.

Le magnifique cloître roman est le plus important à voir à Santo Domingo de Silos. On y accède par l’Arc de las Virgenes( un vestige de l’église originelle). C’est une enceinte toute en harmonie malgré une disposition assymétrique en forme de rectangle irrégulier. Construit tout au long du XIe siècle, il se compose de deux étages à arcades haussées sur colonnes doubles, Ses 64 chapiteaux sont décorés au niveau inférieur de la main de deux artistes différents qui conservent cependant une certaine unité. Nombreux sont les motifs d’animaux (lions, aigles, flamants et de nombreux autres oiseaux), d’êtres mythologiques (arpies, trasgos, griffons, centaures et génies), des paniers de fleurs et de fruits, des feuilles d’acanthe, etc… Un certain nombre d’entre eux (surtout ceux de l’aile est du cloître, sont sculptés de lignes sinueuses et couronnés de corniches ornées de dessins géométriques et entrelacés, ce qui indique une influence orientale et islamique) Les bas reliefs des angles représentent des scènes de la vie du Christ.

Le cloître baroque tardif et néo classique est bien plus simple. Le plafond mudéjar de ses galeries est à caissons (XIVe) et conserve la polychromie gothique des scènes galantes, cynégétiques et satyriques. L’angle nord-oriental offre l’image de la Vierge de Marzo (XIII) taillée en pierre et polychromée. Au centre de la galerie nord se trouve la sépulture primitive de Santo Domingo, creusée dans la roche et précédée d’une statue gisante soutenue par des lions (du XIIIe). Dans l’un des coins du jardin s’élève le célèbre ciprès loué par Gerardo Diego dans son sonnet:

El Ciprés de Silos

« Enhiesto surtidor de sombra y sueño
que acongojas el cielo con tu lanza.
Chorro que a las estrellas casi alcanza
devanado así mismo en loco empeño.
Mástil de soledad, prodigio isleño,
flecha de fe, saeta de esperanza.
Hoy llegó a ti, riberas del Arlanza,
peregrina al azar, mi alma sin dueño.
Cuando te vi señero, dulce, firme,
qué ansiedades sentí de diluirme
y ascender como tú, vuelto en cristales,
como tú, negra torre de arduos filos,
ejemplo de delirios verticales,
mudo ciprés en el fervor de Silos »

Le cyprès de Silos

«Jaillissement dressé d’ombre et de rêve,
qui blesse le ciel de ta lance.
Jet qui presque jusqu’aux étoiles monte
et s’évanouit dans cette entreprise folle.
Mâts de solitude, prodige îlien,
flèche de foi, dard d’espérance.
Je viens à toi, ce jour, rive de l’Arlanza,
pèlerine du hasard va mon âme esseulée.
Quand je t’aperçus, seigneurial, doux et fort,
toute mon anxiété fut de me fondre en toi
et comme toi, en volutes de cristal de m’élever,
oh noire tour aux arêtes coupantes,
exemple de délires verticaux,
toi le cyprès muet de la ferveur de Silos.»

Vous pouvez aussi visiter l’antique Botica (pharmacie) du XVIIIe qui possède toute une collection de flacons de céramique de Talavera de la Reina.

Le musée comporte plusieurs salles avec des objets liturgiques, peintures sur bois gothiques et flamandes, sculptures de Pierre polychromées, sarcophages médiévaux, et manuscrits. Comme pièce d’orfèvrerie vous avez le Calice de Santa Domingo (XIes), le coffret reliquaire (XII-XIIIe), la Croix avec des pierres précieuses (XIIIe) et l’ostensoir du XVIe. Le tympan  roman sculpté du XIIe qui représente la Naissance, la Présentation et l’Adoration des Rois, et de XIVe la sculpture sur bois de Santa Ana, la Vierge et l’Enfant

L’église construite selon les plans de Ventura Rodriguez entre 1752 et 1790 est néo classique, Vous pouvez y écouter le Chant Grégorien de l’Office Divin, qui vous imprègne le plus de la ferveur de Silos, chaque matin lors de la messe de neuf heures ou les dimanches à midi.

L’entrée au Monastère comprend la visite du Musée des Sons de la Terre,dans l’antique prison restaurée. L’Association des Amis de Silos y a réuni une centaine d’anciens instruments musicaux de diverses époques et lieux d’origine, y incluant les plus anciens de la province même: crécelle, ocarina, sonnaille et rebec.

imagenCL_castilla-leon_burgos_santo-domingo-de-silos_bi

Monstres entre le feuillage dans un chapiteaux roman du cloître

Dans la Mairie, vous trouverez un bureau du Tourisme de l’Espace Naturel de Yecla, un défilé à deux kilomètres qui permet d’observer  le vol des rapaces sur un ravin.

Silos héberge les hommes voulant profiter d’un lieu de prière et de réflexion. Quelques personnages célèbres y sont venus à la recherche de l’inspiration.

A quelques kilomètres se trouve la cité de Caleruega, patrie de Saint Domingo de Guzman où vous pouvez visiter l’Ensemble Monumental de Santo Domingo composé par pa l’église paroissiale romane de San Sebastian (XIIe) où fut baptisé le saint et où est le sépulcre de sa mère, il y a aussi le Couvent des Dominicains et le Monastère Royal de Santa Domingo de Caleruega, régis par des religieuses dominicaines. Enfin vous y verrez l’église Santo Domingo avec tous ses retables et sépulcres.

Vous devez voir...

Informations pratiques

Coordonnées

41º 57’ 45’’N, 3º 25’ 11’’O

Distances

Madrid 200 km

Lieux proches


About the author

Otras noticias de interés
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Projets de tourisme à Ségovie. Gastronomie, activités de plein air et fêtes toute l’année" Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]L’art Roman, considéré comme le premier grand style international, a capitalisé les manifestations artistiques européennes Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Ces divers châteaux que nous rencontrons dans toute la géographie espagnole témoignent de notre histoire Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Quand on parle de la splendeur artistique vécue entre le Xe et le XIIIe siècle, Más información
[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text="Le «Miracle de la lumière» et l'hôpital de pélerins qui fit se déviér le Más información