Salas de los Infantes

Cité millénaire de malheureux infants

La capitale de l’antique juridiction de Lara sur bords de l’Arlanza tire son nom des enfants décapités de son fondateur et revendique actuellement sa préhistoire et son influence comme capitale régionale des Monts de la Demanda. C’est une histoire passionnante qui mérite d’être  connue et qui devrait avoir son Centre d’Interprétation dans ce village.

Planifiez votre escapade à Salas de los Infantes

Dans notre rubrique Que voir à Salas de los Infantes, nous détaillons les quelques sites intéressants de ce village: le petit musée sur les dinosaures est ce qu’il y a de plus intéressant dans le village même. Car le plus attrayant de cette localité sont ses environs, en particulier les possibilités d’activités de tourisme actif dont les randonnées dans le proche Parc Naturel des Lagunes Glaciaires de Neila. Si vous remontez sur Saragosse vous pouvez effectuer une visite rapide historique du gisement de Numancia, à côté de la ville de Soria. Pour vous qui revenez à Madrid, un excellent choix est de faire un arrêt de deux heures à Covarrubias et à Lerma. Il y a de bons restaurants où manger à Salas, mais moins  de logements de qualité. C’est pourquoi nous vous conseillons de vous loger et manger à Covarrubias.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Toute la región de Salas de los Infantes est riche en gisements préhistoriques et archéologiques du Paléolithique, de l’Age du Bronze, de l’Age du Fer et de vestiges romains. C’est aussi une zone de gisements de restes de dinosaures du Crétacé.

Les romains situèrent dans cette zone la tribu celtibère des pelendones qui probablement habitèrent le haut fortifié d’une proche colline. Les romains y construisirent une chaussée et s’établirent sur les bords de la rivière Arlanza.

Entre les années 866 et 910, les troupes du roi Alfonso III de Leon conquirent la région. On dit que le chevalier Gustio Gonzalez chargé de la défense de la région ordonna à l’un de ses chevaliers: Vito, d’édifier une forteresse sur la colline pour protéger la population. Ce qui se serait popularisé sous le nom de ce premier occupant: « Castro-Vito » qui devint Castrovido.

La cité de Salas fut fondée en 974 par le chevalier Gustio Gonzalez sur ordres du comte Garcia Fernandez, lui adjugeant l’un des premiers «fueros» (juridiction de protection). Les fils de Gustio furent les protagonistes de la célèbre légende des Sept Infants de Lara, considérée l’ un des grands récits épiques du  Moyen Âge castillan avec de nombreuses curiosités sur la mentalité et les pratiques des familles nobles de cette période lointaine. Elle fut recueillie par l’historien don Ramon Menendez Pidal. Vue l’importance de ce récit, on compléta le nom de Salas  de cette cité avec «de los Infantes».

En 1002, au cours de sa razzia le chef musulman Almanzor attaqua Salas et essaya de soumettre les guerriers du château de Castrovido y subissant l’une de ses premières défaites, car il ne put le prendre et se retira avec le butin obtenu.

En 1380, le chevalier Pedro Fernandez de Velasco obtient le Privilège Royal pour constituer en majorat pour son fils tout le terrain dépendant du château de Castrovido. Majorat qui sera confirmé en 1458 et qui assurera l’appartenance de Salas de los Infantes aux Velasco, qui arboreraient le titre de connétable de Castille jusqu’à la disparition de cette charge au XIXe siècle.

La route qui relie les villes de Burgos avec Soria et Saragosse traverse Salas de los Infante, Ce qui en fit objet de disputes lors des guerres ayant lieu dans cette province, en particulier quand la ville de Burgos fut occupée par les français entre 1808 et 1813. Ce fut le point choisi par le marquis de Barriolucio en 1813 pour établir l’assemblée supérieure de la Province de Burgos depuis la quelle il promût la guerrilla. De même en 1836, la cité reçut la visite de l’expédition itinérante du général carliste Gómez.

La visite de la localité permet de voir quelques demeures de pierres et des recoins typiques comme la Plaza Mayor à arcades où se trouve le Musée des Dinosaures anciennement Musée Archéologique et Paléontologique dont l’origine fut la collection du CAS (collectif Archéologique et Paléontologique de Salas) Vous y verrez les trouvailles archéologiques de Salas de los Infantes et de ses environs. En 2003, on découvrit dans le site de Costalomo une trace fossilisée de téropodos considérée comme l’une des plus grandes connue actuellement. En 2011 il fut confirmé que le squelette de dinosaure trouvé quelques années avant était celui d’une nouvelle espèce baptisée Demandasaurus Darwin. Entre autres curiosités vous pourrez observer un nid de dinosaures grandeur nature, et même avec des bébés.

Continuant la visite de la vieille ville, autour de l’église de Santa Maria, nombreuses sont les maisons montagnardes aux cheminées coniques autour de petites places pavées.

Un escalier rustique précède l’église de Santa Maria dans la quelle on a installé deux cercueils anthropomorphes. Le temple est gothique avec une forte tour prismatique restaurée, ainsi que le portail Renaissance. Une phrase curieuse est gravée sur la façade: «En la casa del que jura no faltara desventura» (La maison de celui qui jure aura sa part de malheurs) et encore «la maldicion de la madre abrasa y destruye de raiz hijos y casa» (Si une mère en arrive à maudire, maison et enfants brûleront dans le bûcher de la destruction).

C’est une église en forme de croix latine, à trois nefs et voutes à ogives. Le grand retable est renaissance de la seconde moitié du XVIe, probablement de l’école de Berruguete. Parmi ses panneaux des scènes de la vie du Christ dont une Présentation de la Vierge au Temple et l’Adoration des Mages avec entre les deux dans une niche centrale la belle image de la Vierge à l’Enfant. Dans un coffre ou urne sur le côté du retable seraient conservées les restes des têtes des Infants qui donnent nom à la cité.

Près du pont à l’entrée de la cité se trouve la Chapelle de Santa Cecilia. Son parvis est présidé par le portail roman de l’église de Mazariegos. Le chapelle est de style gothique avec des réminiscences romanes. Elle fut reconstruite au XIVe sur un édifice antérieur du XIIe. Les fonds baptismaux sont romans. L’image de Santa Cecilia qui préside l’autel serait du sculpteur Francisco Martinez qui vers 1640 travailla dans la région.

Spécimen de dinosaure au musée

À quelques kilomètres au nord, vers les montagnes se dresse le Château de Castrovido, en reconstruction pour être ouvert aux visiteurs.

À quatre kilomètres au sud par la N-234 se trouve Hacinas, un villages aux maisons de pierres calcaires avec plusieurs troncs d’arbres fossilisés de quelques 120 millions d’années.

Depuis la place avec son “rollo” de pierre (colonne juridictionnel) par une bonne petite côte empierrée on arrive à l’église gothique avec sa forte tour clocher.

À 23 kilomètres au nord ouest est la Chapelle wisigothique de Santa Maria de Lara du VIIe siècle, près du village de Quintanilla de las Viñas qui mérite une visite en détails.

À l’est s’étale une zone de monts couverte de pins dont le centre est Quintanar de la Sierra. À proximité vous pourrez voir la Nécropole de Revenga et de Cuyacabras, l’une des plus importantes du Haut Moyen Age.

Au nord, en prenant la BU-822  traversant le col de Collado on arrive au Parc Naturel des Lagunes Glaciaires de Neila, un site protégé avec toute une végétation variée de Hêtres, de houx et d’espèces alpines. Dans l’église de San Miguel de Neila est installée le Centre d’Informations du Parc.

Si depuis Salas de los Infantes vous prenez la BU-825 vers le nord ouest vous pourrez visiter Barbadillo de los Herreros qui revendique la mémoire de ce métier dont elle porte le nom par son Musée des « Ferrerias » (Forges).

Vous devez voir...

Informations pratiques

Coordonnées

42º 01’ 23’’N, 03º 16’ 53’’O

Distances

Burgos 56 km, Madrid 227 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar