San Juan de Ortega

Le «Miracle de la lumière» et l'hôpital de pélerins qui fit se déviér le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Dans une zone un peu éloignée d´un premier Chemin de Compostelle– et infestée de bandits – a San Juan de Ortega fut établi un monastère et un hôpital qui réussit à détourner les pèlerins pour venir y profiter de leur accueil. Ce particulier centre Jacobéen se transforme pendant les équinoxes avec le phénomène du «miracle de la lumière».

Planifiez votre escapade à San Juan de Ortega

C’est une localité centrée sur les pèlerins et les randonneurs, dans laquelle les visiteurs s’accumulent pendant les mois chauds et elle est assez solitaire pendant l’hiver. Elle attire beaucoup de curieux pendant les équinoxes par le phénomène du «miracle de la lumière» (voir explication ci-dessous). Les lieux d’intérêt les plus proches sont Villafranca Montes de Oca et le site Atapuerca (accessible depuis Ibeas de Juarros). Pour connaître les plats les plus traditionnels de la région et réserver pour manger, nous vous recommandons notre page spécialisée dans les établissements de cette petite localité et ses alentours, tandis que l’offre d’hébergement dans la région peut être trouvée ici. Nous vous recommandons de ne pas ignorer la section d´histoire ci-dessous. sans ces connaissances, la visite n’a pas de sens.

¿Quieres conocer este sitio?

Le jeune noble Juan de Velázquez – né à Quintanonuño, province de Burgos en 1080 – dès son plus jeune âge a déjà montré sa vocation religieuse; à quatorze ans, il rencontra celui qui allait plus tard être connu comme Santo Domingo de la Calzada, devenant son assistant. A 34 ans, déjà prêtre, il est allé en Terre Sainte; au cours d’une tempête, il a même promis à San Nicolás de Bari que s’il survivait, il érigerait un ermitage. Ayant obtenu ce résultat, il s’installa dans un endroit appelé Ortega, au milieu des montagnes d’Oca; C’était un site de végétation impénétrable utilisé par les bandits pour attaquer les pèlerins qui voyageaient à proximité par le Chemin de Compostelle entre Villafranca Montes de Oca et Ibeas de Juarros. En 1115 il obtint du roi consort de Castille –Alfonso ‘el batallador’ l’autorisation de construire l’ermitage de San Nicolás de Bari; quelque chose qu’il fit malgré les attaques subies des bandits. La renommée de la sainteté et l’hospitalité du prêtre ont fait que de nombreux pèlerins se dévient de quelques kilomètres vers le nord pour y passer la nuit dans l’auberge qu’il avait construit. À sa mort en 1163, son corps fut enterré dans la chapelle de San Nicolás du Temple par lui construit. Son oeuvre a été continué par des prêtres, jusqu’à ce qu’en 1434 l’ordre des Hiéronymites ait pris le contrôle du monastère; ils y sont restés jusqu’à ce qu’ils ont dû quitter le bâtiment à cause de la confiscation de Mendizábal en 1837. Depuis 1962 le bâtiment est administré par le diocèse de Burgos.

Monasterio de San Juan de Ortega

Sous le nom de «miracle de la lumière», on appelle un phénomène à voir à San Juan de Ortega, et cela se répète à chaque équinoxe – le 21 mars et le 22 septembre – à cinq heures de l’après-midi. A ce moment, un faisceau de lumière qui pénètre par une fenêtre du chœur de l’église se déplace jusqu’à atteindre l´unique chapiteau roman «historiée» de l’église; c’est un double chapiteau – dans un il ya la Vierge et dans l’autre l’ange San Gabriel. Contrairement à d’autres scènes de l’Annonciation de Marie, ici le visage de Marie sourit et va directement à la lumière qui entre en ce moment, et non verst l’image de l’ange Saint Gabriel (ce qui est écrit dans le Nouveau Testament). C’est-à-dire que l’image fut taillée expressément dans cette position pour recevoir la lumière dans le visage, et que la décision du sculpteur était de s’orienter vers la lumière «divine» et non vers le «messager» Saint Gabriel. Le rayon de lumière poursuit ensuite son voyage à travers le chapiteau pour éclairer la scène de la Naissance de Jésus. Nous recommandons d’y aller avec de jumelles, ce qui rend encore plus facile de profiter de l’expérience du moment. Le fait que pendant l’équinoxe de printemps l’image est illuminée exactement neuf mois avant la naissance de Jésus a contribué à que San Juan de Ortega soit déclaré patron des femmes qui souhaitent avoir des enfants. Pour cette raison déjà au XVème siècle la reine Isabelle I de Castille («la catholique») fit un pèlerinage à San Juan de Ortega pour lui prier de lui donner un héritier; la même chose fut faite par les épouses de l’empereur Charles V et de Philippe III.

Étant donné que c’est une très petite population autour du monastère, la principale chose à voir à San Juan de Ortega est le bâtiment monastique.

Dans un lieu d’histoire et de tradition exceptionnelle (ne ratez pas de lire la section précédente, car sans son histoire cet endroit ne peut pas être compris), l’espace avec la signification la plus historique à voir à San Juan de Ortega est la chapelle de San Nicolás de Bari. C’est sur l’ancien ermitage fondateur du lieu; il y a les reliques du saint italien, apporté par San Juan de Ortega. Dedans il y a le sépulcre roman avec des reliques de San Nicolás de Bari, une salle qui, malgré d´être inachevé, est l’œuvre funéraire la plus importante de la province de Burgos.

La structure de l’église du monastère est de style roman – on estime que de la fin du XIIème siècle – elle a été agrandi par deux bâtiments de style gothique au XVème siècle. Le plus important est le double chapiteau historiée, dites du «miracle de la lumière», décrites dans notre section d´histoire, qui incluent l’Annonciation et la Naissance du Christ.

El Milagro de la Luz

Un autre élement qui doit être vu très attentivement à San Juan de Ortega est le magnifique baldaquin gothique élisabéthain (1464) de San Juan de Ortega, dans lequel des scènes de sa vie et de ses miracles sont sculptés. Œuvre d’art dans laquelle les restes du saint ne sont pas déposés. Ceux-ci se trouvent dans l’abside gauche, où il y a un sépulcre sans qualité artistique particulière; les reliques étaient auparavant dans la crypte, mais elles ont été déplacées là récemment à cause d’une inondation de celle-ci. Dans cette abside gauche, il y a un retable sur San Jerónimo, dans lequel se trouve une image de Santo Domingo de la Calzada (maître de San Juan de Ortega).

À notre avis, un autre sujet qui doit être vu à San Juan de Ortega est l’environnement naturel et historique; en particulier le détour du Chemin Français à Compostelle, qui à travers d´une belle forêt, mène à Villafranca Montes de Oca. Il est également essentiel de visiter le centre d’interprétation d’Atapuerca, situé à Ibeas de Juarros (et, si possible, le site archéologique lui-même). Pour les férus d’histoire, le promenade vers le «Prado (pré) Redondo», au sud de la municipalité d’Agés, où en 1054 s´y déroula la Bataille d’Atapuerca et la mort du roi de Navarre, une fait historique qui marque le déclin de ce royaume en faveur de Castilla. Il est conseillé de demander aux habitants les endroits précis et d´y aller avec des chaussures adéquates.

À voir...

Monasterio_de_San_Juan_de_Ortega_(Burgos)
Monasterio de San Juan de Ortega
Capitel-de-la-Anunciación-San-Juan-de-Ortega
Capitel de la Anunciación San Juan de Ortega

Données pratiques

Coordonnées

42º 22’28”N , 3º 26’ 11”W

Distances

Burgos: 24 kilómetros. Logroño: 97 kilómetros. Madrid: 268 kilómetros.

Parking

Dans la zone urbaine même

Altitude

1.007 m.

Habitants

17 (2014) es un núcleo de población del municipio de Barrios de Colina.

El 2 de junio se celebra la festividad de San Juan de Ortega; si no coincide con sábado ese día, se celebra el primer sábado del mes de junio con una romería en la que participan personas de los 25 pueblos de los contornos, además de asociaciones del camino de Santiago y la representación del gremio de Aparejadores (cuyo patrón es el santo). El 6 de diciembre –coincidiendo con la Constitución Española- se celebra la festividad de San Nicolás de bari (patrón de los marineros).

Lieux prochees

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar