Atapuerca

Les Origines du Genre Humain

Atapuerca est le site archéologique le plus important d’Europe. L’Unesco l’a déclaré Site du Patrimoine de l’Humanité, et chaque année il attire bon nombre de visiteurs.

Planifiez votre escapade à Atapuerca (Ibeas de Juarros)

La visite du Centre d’Interprétation et ce qui peut se voir sur le site peuvent vous prendre que quelques heures; il est nécessaire de considérer que cette visite est complémentaire à celle du Musée de l’Évolution de la ville de Burgos. Donc seule cette visite peut durer une matinée entière et même plus si l’on prend en compte les déplacements et le stationnement. Celui qui veut continuer vers l’est sur le Chemin de Sanit-Jacques de Compostelletrouvera très près Villafranca Montes de Oca; à la localité de Belorado, il est possible de contracter des activités de tourisme actif. Dans nos pages pour Dormir à Atapuerca et Manger à Atapuerca nous vous expliquons les plats locaux et où réserver pour bien dormir.

Voulez-vous connaitre cet endroit?

Certains hominidés appelées «Homo antecessor», qui marchaient debout, avaient incorporé la viande à leur nourriture et ils utilissaient des pierres taillées pour la fabrication d´outils de coupe, ils étaient arrivées il y a plus d’un million d’années depuis Afrique à la Sierra de Atapuerca. CetHomo antecessor est le précédent commun de deux groupes humains: l’Homo neanderthalensis et celui qui a évolué vers l´Homo sapiens sapiens.

La découverte des restes d’une demi-douzaine de personnes s’est produite le 8 juillet 1994 sur le site appelé Gran Dolina. Cela a montré la présence d’hominidés en Europe avant les 800.000 années précédament estimées. Les restes trouvées, en outre, ont permis de reconstruire le Homo antecessor comme un homme gracieux de 1,70 m. de hauteur, qui se nourrissait de viande de daim, de cerf ou de sanglier et ne connaissait pas encore le feu. Il pratiquait aussi le cannibalisme comme une pratique non rituelle fréquente. Le climat était alors chaud et humide, la végétation d’oliviers et de caroubiers était abondante et ainsi celle de campagnols, du castor, de la panthère ou du rhinocéros.

Dans l’histoire de Atapuerca, est apparue sur le site appelé Galería(galerie), une grotte plus récente, de 400.000 ans, agissant comme un piège pour des cerfs, des chevaux ou des bisons. D’elle aurait pu se bénéficier d’autres animaux sauvages et un groupe de pré-Néandertals qui avaient déjà sculpté des instruments de pierre de forme symétrique avec lesquelsils écartelaient leurs proies.

Dans le site appelé la Sima de los Bues, des restes humains de 33 individus datant de 300 000 ans ont été trouvés. Avec 1,80 m. de hauteur ils étaient plus grands que les précédents, plus robustes, avec des frontsprominants, des sourcils broussailleux et ils marchaient parfaitement de façon verticale. Le temps s’était refroidi, alors ils utilisaient comme vêtements des peaux d´ours, de lions, de loups, de renards et d’autres animaux, en plus de leur servir de nourriture. Ils appartenaient à Homo heidelbergensis, immédiatement avant le Homo neanderthalensis. Ce site est un clé pour la compréhension de l’évolution humaine au Paléolithique inférieur.

À l’entrée appelé Cueva Mayor, les chasseurs-cueilleurs vivaient il y a 10 000 ans et y laissairent une tête de cheval peinte sur un rocher. Ensuite, ils ont appris à domestiquer les animaux et ont utilisé cette grotte comme un sanctuaire il y a 3000 ans, elle a été décorée de gravures et le sol fut recouvert d’os d’animaux et d´offrandes de poterie et d´enterrements.

Dans la Sima del Elefante ont été trouvés 260 fossiles humains qui confirment la présence humaine en Europe il y a 1,3 million d’années.

Yacimiento de Atapuerca

La zone a également été exploitée par la dureté de ses pierres calcaires avec des carrières actives depuis le XIIIe siècle jusqu´aux années 1970 lorsque les terrainsfurent transférées à l’armée.

Les villages de référence les plus proches pouvant répondre aux besoins des voyageurs sont Atapuerca, Ibeas de Juarros et Olmos de Atapuerca.

Les grottes de la Sierra de Atapuerca se sont formées il y a plus d’un million d’années en raison de la diminution du niveau d’eau circulant dans ses roches calcaires et des changements dans le cours de la rivière Arlanzón. Elles étaient occupées par des oiseaux et des animaux. Mais le temps et l’érosion ont effondré leurs toits et les ont remplis d’argile jusqu’à l’arrivée du chemin de fer à la fin du XIXe siècle. La tranchée qui a été ouverte a ensuite a exposé la moitié de certaines grottes. Les fouilles n’ont commencé qu’en 1978. Aujourd’hui, il y a près de 40 grottes connues et des archéologues travaillent dans quatre d’entre elles (Sima del Elefante, Galería, Gran Dolina et la Cueva Mayor-Cueva del Silo). Les près de 25.000 os extraits par an font de ce site une mine pour plusieurs générations d’archéologues et d’anthropologues.

Le moyen le plus confortable de les connaître est de combiner votre visite avec le Musée de l’Évolution Humaine de Burgos, qui organise des voyages aller-retour en navette vers les différentes enclaves et le Parc Archéologique.

À la localité d’Atapuerca il y a le Centre d’Accueil des Visiteurs. Et dans la municipalité d’Ibeas de Juarros, à laquelle appartient la Sierra de Atapuerca, se trouve la Classe Emiliano Aguirre. Les deux organisent des visites guidées du site.

La visite de tout ce que vous pouvez voir à Atapuerca commence dans la dite appelé la Trinchera del Ferrocarril où se trouvent les gisements de la Sima del Elefante, la Galería et la Gran Dolina. Leparcours comprend une visite au Centre d’Interprétation de la Grotte du Compresor, où, à travers des diaporamas et des reconstitutions archéologiques, il s’agit d’expliquer l’évolution humaine en Europe d’une manière didactique.

Cabañas del Parque Arqueológico de Atapuerca

Après avoir vu les découvertes les plus pertinentes du site, visitez le Parc Archéologique d’Atapuerca qui diffuse, de manière visuelle et interactive, la préhistoire, le modus vivendi préhistorique et les modes de vie du dernier million d’années à travers des habitations préhistoriques reconstituées et des démonstrations en direct : de peinture rupestre, de sculpture sur pierre, de chasse à l’arc et au javelot ou de l´allumage du feu.

L’exploitation des carrières de pierre calcaire à Atapuerca a été documentée depuis le XIIIe siècle. Au-dessus de l’ancien chemin d´Atapuerca, les creux des grands blocs extraits par le système de coins et de trous sont encore perceptibles.

Dans la localité proche de Santovenia de Oca, une route étroite mène au Sanctuaire de San Juan de Ortega, un incontournable pour les pèlerins sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Vous devez voir…

Que voir à Atapuerca
Musée de l'Évolution Humaine
Que voir à Atapuerca
Fouilles archéologiques

Informations pratiques

Coordonnées

42º 21’ 0’’ N, 3º 31’ 10’’ O

Distances

Burgos 15 km, Madrid 263 km

Stationnement

Gratuite et sans problème

Altitude

Atapuerca (965 m)

Habitants

193 (2013)

San Martín (11 novembre), Santa Ana (26 juillet), Fiesta de Gracias (premier dimanche de septembre)

Commémoration de la Bataille d’Atapuerca (avant-dernier dimanche d’août, les voisins sont vêtus de costumes d’époque pour reproduire la bataille, en 1504, entre les partisans de Fernando de Castilla et le roi García de Navarra qui fut tué par le traître Sancho Fortún. Dans le canyon il y a un bloc commémoratif de 2.5 m), Commémoration de la Déclaration du Patrimoine Mondial du site (30 novembre)

About the author

España Fascinante usa cookies para asegurarte una experiencia maravillosa. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar