Les 5 trésors de l’art Roman en Espagne

L’art Roman, considéré comme le premier grand style international, a capitalisé les manifestations artistiques européennes entre le XIe siècle et la moitié du XIIIe. Déjà bien développé dans d’autres pays comme l’Italie et la France, il pénétra en Espagne de la main des ordres religieuses qui réalisaient le pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle par le Chemin dit Français. Tout au long de ce parcours qui devint un véritable foyer culturel au Moyen Age de véritables trésors, toujours debout depuis mille ans attestent de la conception du monde que se faisaient les gens de l’époque et nous émerveillent. Voici une liste des meilleurs édifices de l’art roman en Espagne, voici les 5 trésors de l’art Roman en Espagne.

Cathédrale de Saint Pierre de Jaca

Il s’agit de l’une des cathédrales parmi les plus anciennes et les plus significatives de l’art roman en Espagne. Sa construction commença au XIe siècle lorsque la ville devint capitale de l’Aragon et siège épiscopal. La cathédrale de Jaca, construite selon le plan caractéristique des basiliques à trois nefs, devint le prototype d’autres constructions similaires. Sa décoration aussi est très caractéristique, bollards, chapiteaux ornés de motifs végétaux et figuratifs et en damier (taqueado jaqués) qui par la suite serait adopté par d’autres constructions comme la cathédrale de Saragosse. Par malheur un incendie en 1440 l’endommagea et la toiture refaite en style gothique déséquilibra l’édifice original.

Románico en España
Catedral de San Pedro de Jaca

Cloitre de Santo Domingo de Silos

Le monastère de Santo Domingo de Silos de la province de Burgos fut édifié à l’époque des wisigoth et pratiquement abandonné pendant l’époque musulmane, ce sera le futur San Domingo qui reprendra sa reconstruction et sa remise en fonction. L’église et le reste du monastère subirent des remaniements et des réformes au XVIIIe siècle, mais le cloitre nous est parvenu intacte  devenu ainsi une «obra maestra» (un chef d’œuvre) de l’art roman. Sa merveilleuse beauté éclate dans les arceaux à double colonnes des deux étages du cloître ainsi que dans les chapiteaux historiés minutieusement sculptés et dans les reliefs des piliers qui narrent des scènes de la mort et de la résurrection du Christ, comme «la duda de Santo Tomas»  (le doute de Saint Thomas).

Románico en España
Claustro de Santo Domingo de Silos

San Martin de Tours

Cette petite église est aussi connue sous le nom de San Martin de Fromista, de par sa situation dans la province de Palencia, près de cette localité. Construite au XIe siècle, au long de son histoire elle subit tant de modifications et de rajouts que l’édifice original était  devenu pratiquement méconnaissable. En 1894 l’architecte Aníbal Álvarez  en fit la restauration, lui rendant sa forme originale. Le travail effectué à l’extérieur comme à l’intérieur est extraordinaire, l’édifice récupérant sa rondeur et l’harmonie de ses formes. C’est à l’heure actuelle un des exemples de construction du style roman le plus pur, sans compter avec ses tours cylindriques.

Románico en España
San Martín Frómista

Saint Isidore de Leon

Dans la ville de Leon nous trouvons la magnifique Basilique Collégiale de Saint Isidore. Le temple en soit est un échantillonnage de styles architectoniques depuis le roman jusqu’au baroque. Cependant certaines de ses parties romanes se sont conservées et sont de valeur inestimable comme c’est le cas du Panthéon Royal dans la crypte de la basilique. Ce lieu où reposent la plus part des rois de Leon est recouvert d’une ornementation murale considérée comme l’une des cimes du roman. Ce sont des fresques qui représentent les cycles liturgiques de la nativité, de la passion et de la résurrection.

Románico en España
San Isidoro de León

Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle

Finalement, lors de  la dernière étape du chemin de Saint Jacques nous nous heurtons à la colossale Cathédrale de Saint Jacques. Ce temple, l’un des plus fascinants et certainement le plus visité fut construit pour accueillir le nombre croissant de pèlerins qui y venaient après la découverte de la tombe de l’apôtre. Les œuvres pour construire la cathédrale comme nous la connaissons actuellement furent dirigées par le Maestro Esteban et le Maestro Mateo qui voulaient édifier un temple à la hauteur de l’importance de ce lieu saint et à en juger par son aspect monumental ils y sont arrivés. Les dimensions impressionnantes de ses voûtes en plein cintre mais encore plus la décoration sculpturale de ses portails: la Porte du «Perdon» (Pardon), celle de «las Platerias» et le Portail de «la Gloria» (gloire) témoignent de l’évolution de la sculpture depuis le hiératisme roman jusqu’au naturalisme gothique.

Románico en España
Catedral de Santiago de Compostela

About the author

Otras noticias de interés
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Nous vous proposons une forme de tourisme différente, une fusion parfaite entre histoire et nature. Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Il y a tellement de choses à faire à Madrid, la capitale de España-Espagne, que Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Il est curieux de penser que les ancêtres des gens de madrid ont traversé les Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Étant l'une des institutions les plus sanglantes de l'histoire de l'Europe, l'Inquisition espagnole a été Más información
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Madrid, la capitale d´España-Espagne, est une ville qui rend amoureux, pas spécialement d’une  autre personne Más información