San Vicente de la Barquera

Le pont le plus long au-dessus du marécage

Le village de San Vincente de la Barquera, logé entre les rias des rivières Rubin et Pombo jouit d’une situation géographique privilégiée, en plein Parc Naturel de Oyambre.

Planifiez votre escapade à San Vicente de la Barquera

San Vincente de la Barquera est une très jolie petite ville côtière située au nord-ouest de la corniche cantabrique. Cette municipalité possède des plages magnifiques, des marécages, un centre historique avec des monuments comme l’église de Santa Maria de los Angeles, des restes de Muraille, le Château du Roi et ses ponts formidables. Les visites de la ville et de ses plages peuvent se faire en une journée. Pour compléter l’escapade vous pouvez aller visiter le merveilleux Parc Naturel d´Oyambre; ou connaître l’architecture moderniste de Comillas et de ses environs. De plus, San Vincente de la Barquera est une municipalité où les poissons et fruits de mer sont les protagonistes des plats les plus typiques de la zone. Dans notre section Se loger et Manger à San Vicente de la Barquera vous trouverez les meilleurs établissements de restauration et d’hébergement pour y faire un bon séjour.

Voulez-vous visiter cet endroit?

San Vincente de la Barquera a toujours été une ville côtière par excellence. La tribu cantabrique des Orgenomescos disposait déjà d’un petit port connu comme Verasueca durant l’occupation romaine.

Vers la moitié du VIIIe siècle, le roi Alfonse I le Catholique, repeupla et fortifia à nouveau le village après l’incursion des barbares Hérulos. Plus tard, en 1210, le roi Alfonso VIII de Castille donna au village le «Fuero» (juridiction de protection) de San Sebastian qui lui réservait l’exclusivité de la pèche sur une frange du littoral. C’est à partir de ce moment que le village vécut une époque de grand apogée maritime.

Les embarcations de San Vincente de la Barquera participèrent aux expéditions de pèche à la morue à l’île de Terreneuve, à la reconquête de Séville et à la guerre de Cent Ans entre autres grands moments de l’histoire d’Espagne. Cette étape de développement culmina en 1517 lors de la solennelle réception au roi Carlos I, qui tomba malade pendant son séjour et dut passer la nuit au Couvent de San Luis. À partir de ce moment, San Vincente subirait plusieurs épidémies de peste et de nombreux incendies qui lui causèrent un profond déclin.

Voisins et au fond l´église de Santa María de los Ángeles

San Vincente forma partie de l’ensemble des Quatre Villes de la Côte (régi par un représentant royal, un corregidor) qui en 1779 composeraient la province de Cantabria, crée par le monarque de l’Illustration Carlos III.

La splendeur maritime de son passé s’est en partie conservée jusqu’à maintenant dans la pèche côtière et l’industrie de la fabrication de conserves. Sa tradition gastronomique en a fait  la destination favorite d’un tourisme qui apprécie la qualité.

Sa vieille ville, tout un ensemble médiéval à forte saveur à mer fut déclarée Bien d’Intérêt Culturel de Cantabria en 1987. San Vincente fait partie de la Route Lebaniaire du Chemin De Saint Jacques de Compostelle qui relie le Chemin de la Côte au Chemin Français.

L’arrivée à San Vincente de la Barquera, par la route N-634 offre une magnifique vue panoramique sur un pont impressionnant de 28 arches, et si le temps est clair, vous pourrez distinguer au fond les Picos de Europa. Le Pont de la Maza sur le marécage du Rubin avait au départ 32 arches. Au XVe, sous les Rois Catholiques le pont original de bois fut remplacé par celui qui après maintes modifications est celui que nous voyons aujourd’hui. Près du pont restent les ruines de l’ancien couvent et église de San Luis où dit on aurait été logé le futur empereur Carlos V à son arrivée en Espagne, venant des Flandres, après avoir débarqué à Tazones (Asturies). C’est un ancien monastère franciscain datant du XVe et dont ne restent que le cloitre gothique, l’abside et les voutes.

La Promenade maritime de San Vincente de la Barquera, avec de nouvelles constructions nous mène au centre ville où des escaliers étroits permettent l’entrée à la ville historique ou Puebla Vieja. Originaire du Haut Moyen Age elle fut agrandie en dehors de la muraille, donnant lieu aux faubourgs de la Mer et des Tenerias (tanneries) .Tout en haut de la Puebla Vieja, nous trouvons l’édifice le plus représentatif et le plus ancien de la ville: l’église de Santa Maria de los Angeles (XIII-XIVe), agrandie aux XV et XVIe. On croit qu’elle fut fondée en 1210 par Alfonso VIII de Castille après la concession des lois de protection de San Sebastian.  Érigée en style gothique régional (probablement sur une ancienne église romane) elle garde deux portails romans (sud et ouest). Le clocher fut ajouté au XIXe. L’intérieur, trois hautes nefs ogivales, et le tombeau de l’inquisiteur Antonio del Corro, un joyau authentique de marbre de la renaissance.

Les ruines de l’Hospital de la Concepcion (XV-XVIe) construit pour les pèlerins  du Chemin de Saint Jacques sont à côté. C’est là que l’on peut apprécier les restes d’une enceinte de murailles les mieux conservées de Cantabria, avec plusieurs portes originales comme la Puerta de Poniente (du Couchant), la plus proche de l’église, que traversaient probablement les pèlerins pour entrer dans l’église.

Un autre monument emblématique est le très vieux Castillo del Rey (VIII-XIIIe) intégré dans la muraille de la ville, il fut construit comme défense contre les intrusions des normands et des vikings. Profitant de sa structure hermétique les Rois Catholiques l’utilisèrent comme prison. C’est actuellement le Musée d’histoire locale et centre culturel pour expositions temporaires.

Il faut obligatoirement voir dans la muraille la Puerta del Preboste qui donne sur la Maison de la Famille Corro (XVIe) édifice Renaissance, actuellement siège de la Mairie.C’est l’inquisiteur Antonio del Corro qui le fit construire pour y accueillir les malades pauvres de la ville.

Depuis le haut du village on voit le Pont Neuf ou du Parral (1799) sur la ria du Pombo. Traversant le pont on arrive au quartier des Pècheurs, avec son petit port de pèche et son marché aux poissons, Sur un petit promontoire la chapelle de la Vierge de la Barquera (XIIIe) où est vénérée l’image de la Vierge qui selon la tradition serait arrivée au village dans une barque sans équipage, ni rames, ni voile… Elle devint la patronne du village et sa fête a lieu après la Semaine Sainte, c’est la Fête de la Folía.

Chapelle de la Virgen de la Barquera

Les plages de San Vincente et de Meron, proches, sont de 1,5 Km de longueur et elles ont le drapeau bleu, mais il y a d’autres plages magnifiques aux environs.

Tant dans les étroites ruelles pavées qui partent de la place, comme dans la rue principale, vous trouverez de petits bars, tavernes et restaurants où déguster un poisson excellent et des fruits de mer de saison.

Vous devez voir...

Castillo del Rey
Iglesia de Santa María de los Ángeles

Informations pratiques

Coordonnées

43° 23′ 6″ N, 4° 23′ 55″ W

Distances

Santander 62 km, Comillas 12 km, Madrid 465 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar