Laredo

Port de la royauté sur la côte d’émeraude

Au centre d’un paysage spectaculaire formé par la ria de Treto et la baie de Santoña, se situe l’ensemble historico artistique de la Puebla Vieja, l’immense plage de la Salve et le port sportif le plus grand de la mer Cantabrique.

Planifiez votre escapade à Laredo

Cette très belle municipalité se trouve dans un lieu privilégié de la côte orientale cantabrique. Laredo se compose de trois zones clairement différenciées: La Puebla Vieja où les constructions populaires se côtoient en parfaite harmonie avec d’autres plus nobles comme l’église de Santa Maria de la Asuncion, la seconde zone est celle de l’Arrabal où vous verrez la Maison Palais de Zarauz, ou la Maison des Puntales, et en dernier, El Ensanche, où se trouve la Maison de las Cuatro Temporas ou encore le marché des Halles. Par beau temps il est absolument irrésistible de se baigner sur sa plage, la plus étendue de toute la Cantabrique. Ceux qui n’aiment pas le bain pourront fouler le sable de la plage Salve qui offre une promenade merveilleuse. Cette escapade peut vous prendre au moins une bonne journée, cependant si vous voulez la prolonger, vous pouvez compléter votre séjour en visitant les villages proches de Santoña (sur la côte) ou Ampuero (dans les terres). Pour savoir où vous arrêter pour vous restaurer ou vous reposer, visiter notre section Se loger et Manger à Laredo.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Cette localité côtière de Laredo a très probablement été occupée depuis les époques préhistoriques et romaines. Son histoire proprement dite (documentée) commence vers le XIe siècle, lorsque en 1068 les pêcheurs de Laredo font une donation à l’église (prouvant ainsi le lien constant avec les gens de la mer). De fait, la Confrérie des Pecheurs constituée au cours du même siècle est considérée comme la plus ancienne d’Espagne.

Dans les débuts du XIIIe siècle, un acte légal (fuero) de Alfonso VIII, favorisa les activités de la pèche et du commerce de Laredo. La ville faisait alors partie du Corregimiento (régi par un corrégidor nommé par le roi) des quatre Villas del Mar, avec Castro UrdialesSantander et San Vicente de la Barquera, ce fut son temps de plus grande  splendeur. On la connaîtrait alors comme le «bâton de Laredo», symbole de pouvoir du Corregidor.qui y vivait.

Son port fut le plus utilisé par la famille royale pour aller vers le nord. De Laredo, leva l’ancre le navire qui porta la princesse Jeanne de Castille (fille des Rois Catholiques) pour son mariage avec Philippe le Bel. Quelques années plus tard (1556) c’est aussi à ce port qu’aborderait son fils, l’empereur Charles V. Cet ultime évènement est le motif de fêtes et de mises en scènes pendant quatre jours de Septembre chaque année.

Ancienne maison de la famille Pelegrín.

À la fin du XVIe, Laredo fut le port de retour de quelques navires de «l’Armada Invencible» après leur lutte avec les Anglais. Et pour compléter ce malheur belliqueux, les équipages propagèrent la peste dans la ville… Petit à petit, après plusieurs attaques navales la localité perdrait son pouvoir face à Santander.

En 1863, la première usine de conserves de poissons fut inaugurée, ce qui obligea à la construction d’un nouveau port.

Dans les années 30 du XXe siècle l’occupation touristique de la zone des Terreros, la plage la plus proche de la ville, où furent construites des villas indépendantes. Le tourisme international, surtout le français choisit comme lieu de vacances la capitale de la «Côte d’Émeraude» nom qui fut donné à  la localité ces années-là.

Une seconde étape commença avec la spéculation immobilière dans les années soixante et la construction d’un important agrandissement caractérisé par l’édification en lignes de maisons résidentielles et d’hôtels le long de la Promenade Maritime, donnant sur la plage la Salve.

Laredo servit aussi de scène de tournage pour le film “Le colosse de Rhodes” de Sergio Leone, au quel bon nombre de ses habitants collaborèrent comme figurants.

La Laredo actuelle se compose de trois zones bien définies: La Puebla Vieja, près de l’Arrabal, et le premier «ensanche» et son prolongement jusqu’au Puntal. Nous conseillons de commencer la visite par la partie ancienne, médiévale et d’aller vers l’ensanche.

La vieille ville (Puebla Vieja) s’organise sur six rues disposées en filet avec des édifices de toutes classes et catégories. Tout en haut est l’église de Santa Maria de la Asuncion, construite en plusieurs étapes entre les XIIIe et XVIIIe siècles, déclarée Monument historique-artistique national en 1931. Son retable polychromé flamenco de la Vierge de Belen devant le quel juraient leur charge les antiques corregidors proviendrait d’un temple ancien sur lequel cette église aurait été construite.

À proximité restent des pans de la muraille avec des portes: el Portillo de San Marcial, la Porte de Santa Maria la Blanca et la Porte de San Lorenzo où se trouve actuellement le centre thématique Carlos V.

Dans la Puebla et l’Arrabal restent quelques édifices médiévaux et de l’époque moderne intéressants: le Palais de Zarauz, la maison de los Puntales (qui dit-on fut demeure de pirates) le Couvent de San Francisco. Autres maisons d’importance: La de los Gutierrez de Prada, le Palais de la Marquise de ArcentalesMaison-Tour du Condestable de Castille où logèrent les familles royales de passage, cet édifice est actuellement le siège des archives historiques et provinciales de Cantabrie. Dans la Grande Maison des Alvarados (XVe), naquit Hernando de Alvarado, second de Prancisco Pizarro  qui conquit le Pérou.

Traversant Laredo, le Chemin du Nord de Saint Jacques de Compostelle y eut pour accueillir les pèlerins un ancien “hôpital” construit au XVe  qui existe toujours au début de la rue Espiritu Santo.

Place de la Consitution se dresse la Mairie (1562), avec sur sa tour une girouette comprenant des motifs faisant allusion à la conquête de Seville, à la quelle Laredo participa avec d’autres ville cantabres. En face, la Maison de la Famille Mar, avec des balcons forgés et un grand écusson d’armes.

De l’Ensanche, résultat des derniers agrandissements nous citerons la Maison des quatre saisons(Moitié du XIXe) qui doit son nom aux quatre sculptures allégoriques aux saisons. Les Abattoires et l’édifice des Halles (1900) de style moderniste avec des éléments éclectiques. Terminé en 1914 sur un projet de l’architecte Emilio de la Torriente, la décoration des façades est de céramique émaillée, œuvre de Daniel Zuloaga.

Plage de La Selvé

L’actuelle Casa de la Cultura “Doctor Velasco”, centre de la plus part de l’activité culturelle de la ville est un bel exemple des constructions des “indianos” (villageois qui firent les Amériques).

La plage de la Salve de 4,250 mètres se prolonge par celle du Regaton (2,900m) et constituent les plus grandes zones de sable de Cantabre. Dans la baie ont lieu des compétitions de sports nautiques et sur les plages des promenades à cheval.

Une promenade conseillée (2 Km aller et retour) partir de la rue du Paseo, aller jusqu’à la Atalaya où se trouve le Fort du Rastrillar qui fermait la baie contre de possibles attaques de bateaux ennemis et les points de vues de la Caracole et la Rose des Vents.

Le 16 aout, jour du saint patron de la ville marine se réalise un concours de cuisines, après la messe, dans le port, c’est une fête bien de la localité, mais les visiteurs peuvent goûter à la marmite de la mairie contre une petite contribution.

Il y a à Laredo des chorales, des orchestres locaux et un groupe de musique municipale qui donnent tous des concerts dans les églises de Santa Maria de la Asuncion et l’église couvent de San Francisco.

La ville dispose aussi de bon nombre de locaux nocturnes dans les rues des vins dans la Puebla Vieja.

Vous devez voir...

Puerto de Laredo
Dónde dormir en Benasque

Informations pratiques

Coordonnées

43° 24′ 52″ N, 3° 24′ 36″ W

Distances

Santander 47 km, Bilbao 62, Madrid 441 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar