Santoña

Capitale de l’anchois

Entourée de montagne, marécage et ria, Santoña est comme une île en terre ferme. Elle compte avec une jolie baie et deux plages: Berria au nord, el Arenal de San Martin au sud. C’est une ville marine monumentale qui est mondialement connue pour ses conserves d’anchois.

Planifiez votre escapade à Santoña

Au sein d’une belle baie, et entourée de tout un parc naturel, Santoña est divisée en deux zones que nous pouvons visiter en une journée. On peut commencer la matinée en prenant le chemin depuis l’église de Santa Maria del Puerto vers le Mont Buciero ou nous verrons le Fort de San Martin et le phare du Caballo, entre autres. L’après midi, nous pouvons aller vers la place San Antonio et de là visiter la vieille ville. Par beau temps, comment ne pas se laisser tenter par l’une des options de tourisme actif que propose la municipalité, comme les activités nautiques ou la randonnée dans les parages du Mont Buciero. Si vous le pouvez, complèter la fin de semaine par la visite de la ville voisine de Laredo à seulement un quart d’heure, et en profiter pour voir à fond le Parc Naturel des Marécages de Santoña, Victoria y Joyel. Si vous voulez, de plus manger les meilleurs anchois et découvrir la gastronomie du coin voyez nospages pour Dormir à Santoña et Manger à Santoña.

Voulez-vous connaitre cet endroit?

Depuis bien avant la conquête romaine le lieu était déjà connu  comme Santoña, nom dérivé des Santones ou Santonos, une tribu probablement d’origine celte. Mais comme tant d’autres villes de Cantabria, Santoña doit son origine au repeuplement ordonné par le roi asturien Alfonso I le Catholique au VIIIe siècle. Un siècle plus tard, on parle d’un village crée autour du monastère de Santa Maria del Puerto qui exerçait son autorité sur le port et son territoire. De fait, les documents anciens  différencient Santoña-  la montagne,  du Port autour du monastère primitif.

En 1038 Santoña grandit en importance et en population grâce à l’Abbé Paterno(que bon nombre d’historiens considèrent comme le véritable fondateur de la ville). À partir du XIIe siècle, passant sous la coupe de l’abbaye de Najera, Santa Marie déclina. Les Nobles de la ville et l’abbé du couvent luttèrent pour se détacher de Najera, ce qui arriva enfin en 1579 quand elle devint ville de «realengo»(ne dépendant que de la couronne royale) et s’incorpora aux Parlements de Trasmiera. Elle commença alors à être nommée Puerto de Santoña, appellation qui dura jusqu’au XVIIIe siècle, où’elle devint Santoña tout court.

À cause des attaques constantes des français, en particulier la mise à sac de 1639 de la part de l’archevêque de Bordeaux, la ville construisit deus forteresses de défense : le fort San Martin et le Fort San Carlos. Plus tard, les français eux-mêmes lors de la guerre d’Indépendance firent de la ville un bastion, levant deux autres forts : le fort Impérial (de nos jours la Prison du Dueso) et le fort du Mazo.

Villa de Santoña

La fin du XIXe vit la construction à Santoña du port de commerce actuel qui attira des industriels italiens qui achetaient des anchois en salaison pour les réélaborer dans leur pays. La première guerre mondiale toucha de près les exportations de cette industrie. Comme solution, en plein conflit, un italien commença à découper les anchois et les mettre en boîtes, comme il se fait encore maintenant. Dès lors, un certain nombre d’italiens immigrèrent à Santoña, y développant l’industrie de la conserve de l’anchois et du thon, l’une des plus importantes au monde.

Située dans sa jolie baie et unie à la terre par une fine langue de sable et de terre, la ville de Santoña se divise en deux zones : le centre urbain sur la plaine et la zone montagneuse sur les flancs du Brusco et du mont Buciero.

Le monument le plus intéressant de Santoña est sans aucun doute son église de Santa Maria du Puerto, au pied du mont. Déclaré Bien d’Intérêt Culturel, ce temple faisait partie du monastère de Santa Maria del Puerto, origine du village et l’un des plus ancien de la Cantabrie (dont rien ne nous est resté). L’église actuelle du XIIIe, réformée au XVI, est unédifice de transition au gothique avec quelques restes romans et d’autres classicistes. On remarque ses chapiteaux avec des scènes bibliques ou de chasse, et la voute de la croisée du transept du XVIe, bel exemple du gothique flamboyant de la région. Au-dedans, le retable de San Bartolome (XVIe) œuvre de Petrus Nicolai Morauli, une des pièces pictoriques flamandes les plus belles d’Espagne, et les fonds baptismaux(XII-XIIIe).

Près de l’église, on peut faire une belle promenade par de Mont Buciero (de nos jours Parc Naturel Monte Buciero). Nous commencerons par voir le Fort de San Martin, construit sous Felipe II, parfaitement conservé et que vous pouvez visiter. En forme de V, il semble que ce soit la seule fortification du système Carnot qui existe encore.  On a de là, une vue magnifique sur la baie et les villages avoisinants. On arrive ensuite au Fort de San Carlos (1668) composé de deux blocs. Passant la Pointe du Fraile on atteint le phare du Caballo, et plus au nord le Phare du Pescador près de la plage de Berria. En voiture on peut suivre jusqu’au restes du Fort du Mazo ou de Napoléon qui avait une structure rectangulaire mais qui jamais ne fut terminé. Ces trois fortifications nous rappellent le rôle défensif important de Santoña.

Pour visiter le centre-ville, on pouirra partir de la place de San Antonio, centre géographique et social où se concentrent commerces, banques et cafés. Près de la place, on voit le Palais de Castañeda, Maison-Tour des débuts du XXe siècle.

Le Palais du Duc de Santoña (1864), ancienne résidence du premier duc de Santoña et Marquis de Manzanedo, héberge actuellement la Pinacothèque municipale et l’Office du Tourisme. C’est un édifice néo classique érigé par Juan de Manzanedo (1803-1831), d’origine humble qui fit fortune à Cuba, carrière qu’il acheva à son retour par des entreprises financières et du chemin de fer. La reine Isabel II lui otorga le titre de Marquis de Manzanedo et le roi Alfonso XII  le duché de Santoña. Manzanedo finança dans sa ville natale deux œuvres bénéfiques :un collège ou institut et un hôpital. L’Institut Marques de Manzanedo (1871) néo classique et dont la chapelle abrite le panthéon familial.

Encore une construction déclarée Bien d’Intérêt Culturel est le Palais de Chiloeches ou Maison de Maeda, construit par le marquis santoñais de Chiloeches aux débuts du XVIIIe : sur trois étages, façade en coussins, balcon courant et deux écus d’armes baroques.

Palacio de Chiloeches

Santoña possède son port de plaisirs et dans la baie diverses activités nautiques sont possibles, de même, des chemins de randonnées sont signalés dans le Mont Buciero, ainsi que la possibilité de voir des oiseaux migrateurs dans les marécages, plus toutes autres activités de loisirs dans la nature.

Le long de la Promenade Maritime et dans les alentours de la place San Antonio, vous trouverez maintes tavernes et restaurants  où il vous faudra absolument goûter aux célèbres anchois, et autres poisson de la mer cantabrique.

Au mois de septembre, au moment des fêtes de la Patronne de la Ville, les habitants embarquent la Vierge du Port dans une procession maritime et organisent tous types de festivités: régates de traineras, courses de taureaux, rencontres gastronomiques. Un autre moment de fêtes est le Carnaval Marin Fête d’Intérêt Touristique.

Vous devez voir…

Palacio del Duque de Santoña
Iglesia de Santa María de Puerto

Informations pratiques

Coordonnées

43° 26′ 29″ N, 3° 27′ 27″ W

Distances

Santander 47 km, 74 km Bilbao, Madrid 462 km

Parking

Dans toute la localité et dans le métro du port sportif, gratuit

Altitude

8 m

Habitants

11 382 (2013)

Virgen del Puerto (Vierge du Port, fête patronale, du 8 septembre)

Carnaval de Santoña, Foire des Anchois et des conserves (trois jours en mai)

Autres destinations à proximité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar