Antigua – Fuerteventura

En plein centre de l'île, son ermitage lui donna son nom

La région de La Antigua fut l’une des dernières à être peuplé sur l’île de Fuerteventura, ainsi que l’une des rares colonies aborigènes. Dans son environnement il y a plusieurs zones naturelles d’intérêt et son centre historique est organisé autour de l’ermitage qui lui a donné son nom.

Planifiez votre escapade à Antigua

Cet endroit pittoresque dans la partie la plus centrale de l´île de Fuerteventura est une municipalité qui conserve un centre historique intéressant. L’église paroissiale de Nuestra Señora de Antigua, le Centre Molino de La Antigua et le sanctuaire de Nuestra Señora de Guadalupe sont quelques-uns des endroits que nous détaillons dans notre section Que voir à Antigua. Si vous faites un tour à pied, la visite vous prendra un jour, bien que nous puissions prolonger le voyage, en visitant le Puerto del Rosario, à environ 20 km; nous vous recommandons aussi d´aller au sud, au village de Tuineje. Pour ceux qui veulent profiter du tourisme actif, il y a de nombreuses plages dans le sud de l’île et plusieurs options dans le Parc Rural de Betancuria. Un autre attractif de cette municipalité est la gastronomie; Pour en savoir plus à ce sujet ou pour connaitre les meilleurs hébergements dans la région, visitez nos pages spécialisées pour Dormir et Manger à Antigua.

Voulez-vous connaître cet endroit?

En raison du climat chaud, de l’absence de cultures et de l’extrême rareté des fibres pour tisser les textiles, les aborigènes de Fuerteventura étaient pratiquement nus et ne protégeaient que leurs pieds avec des étriers primitifs appelés mahos, d’où dérive le adjectif relatif aux gens de la région de « majorero » et avec lequel les habitants sont identifiés.

Il y a un grand manque de sites archéologiques et l’un des vestiges principaux qui ont permis de déduire leur mode de vie est précisément dans cette commune.

Le primitivisme de la société féodale établie, par les Normands d’abord et les Castillans par la suite, ainsi que le pillage des corsaires, ont laissé très peu de sources documentaires.

Imagen agrícola antigua

Les colons commandés par les Bethencourt s’y sont installés jusqu’en 1485 parce que c´étaient des sols très pauvres. Au milieu du XVIe siècle fut construite l’ermitage de Nuestra Señora de la Antigua, qui devint une église qui fut agrandie une et autre fois jusqu’au XIXe siècle. Sa construction est due à l’intérêt de donner une aide spirituelle et servant de lieu de rencontre pour les paysans qui cultivaient les terres dans son environnement. Tous les 8 septembre à lieu la fête de la Vierge et des Majoreros viennent de toute l’île.

En 1808, à la suite du soulèvement contre les Français dans la péninsule, une Junta (conseil) Gouvernemental y fut installé.

La visite à Antigua, à l´île de Fuerteventura devrait commencer avec son attractif monumental principal, qui est l’église Paroissiale de Nuestra Señora de Antigua (XVIe siècle). Sa fondation est liée à l’évangélisation de l’île par l’Ordre de San Francisco. Le temple, avec une seule nef, a aussi une histoire légendaire qui inclut l’apparition de la Vierge dans une aubépine près de cet endroit. La construction primitive a été étendue dans le corps des nefs et les dépendances auxiliaires telles que la sacristie au cours du XVIIe siècle. Au siècle suivant, elle a été recouverte de pierre rougeâtre et un retable spectaculaire fut installé dans la chapelle principale (1785), dédiée à la Vierge titulaire du temple et exécutée à l’aide de plâtres. En outre, de nombreuses images du XVIIe au XIXe siècle y sont conservées, y compris le retable crucifié de la Virgen de los Dolores et de San José. À l’extérieur se dresse la puissante tour qui abrite le corps des cloches.

L’une des maisons les plus remarquables dans la zone urbaine d’Antigua est la Casa del Portón (XVIIIe-XIXe siècles), actuellement propriété de la municipalité. Bien que principalement spécialisé dans l’artisanat, le Centre Molino de La Antigua se distingue par un curieux jardin local avec plein de palmiers et de cactus, où vous pouvez également voir un vieux moulin de gofio.

La municipalité de Antigua conserve plusieurs petites églises dispersées à des nombreux endroits. Ainsi, à Triquivijate se trouve le simple Ermitage de San Isidro Labrador (XVIIIe siècle), entouré d’une belle barbacane (1764) et dont le front est surmonté d’un beffroi. Déjà à l’intérieur du temple se trouve le retable principal, érigé à l’époque de la fondation et présidé par une image du saint titulaire exécuté en bois (du XVIIIe siècle).

Dans le voisinage de la localité de Valles de Ortega, il y a un modeste temple érigé en l’honneur de San Roque (XVIIIe siècle), dont la construction a été progressivement payée par les voisins. À la tête du temple est l’autel principal, qui abrite la sculpture du saint titulaire, accompagné par l’Immaculée et un crucifié. Enfin, il y a une peinture curieuse qui représente le Christ couché avec la Madeleine et qui est dans cette l’église depuis 1878.

Beaucoup plus important est le Sanctuaire de Nuestra Señora de Guadalupe de Agua de Bueyes, construit au XVIIe siècle et agrandi au siècle suivant, lorsque, outre la finition du front principal fut complété avec la construction du mur d’enceinte. Cette église à trois nefs contient à l’intérieur deux retables et plusieurs images et tableaux de différentes qualités. Ainsi, il faut signaler la peinture représentant la Vierge, également en effigie sculptée en ronde-bosse et les sculptures de Saint Jean-Baptiste, le Crucifié et Saint Antoine de Padoue (XVIIIe siècle), disposées sur l’autel du choeur.

Iglesia Parroquial de Nuestra Señora de Antigua

La visite à Antigua, à l´île de Fuerteventura devrait commencer avec son attractif monumental principal, qui est l’église Paroissiale de Nuestra Señora de Antigua (XVIe siècle). Sa fondation est liée à l’évangélisation de l’île par l’Ordre de San Francisco. Le temple, avec une seule nef, a aussi une histoire légendaire qui inclut l’apparition de la Vierge dans une aubépine près de cet endroit. La construction primitive a été étendue dans le corps des nefs et les dépendances auxiliaires telles que la sacristie au cours du XVIIe siècle. Au siècle suivant, elle a été recouverte de pierre rougeâtre et un retable spectaculaire fut installé dans la chapelle principale (1785), dédiée à la Vierge titulaire du temple et exécutée à l’aide de plâtres. En outre, de nombreuses images du XVIIe au XIXe siècle y sont conservées, y compris le retable crucifié de la Virgen de los Dolores et de San José. À l’extérieur se dresse la puissante tour qui abrite le corps des cloches.

L’une des maisons les plus remarquables dans la zone urbaine d’Antigua est la Casa del Portón (XVIIIe-XIXe siècles), actuellement propriété de la municipalité. Bien que principalement spécialisé dans l’artisanat, le Centre Molino de La Antigua se distingue par un curieux jardin local avec plein de palmiers et de cactus, où vous pouvez également voir un vieux moulin de gofio.

La municipalité de Antigua conserve plusieurs petites églises dispersées à des nombreux endroits. Ainsi, à Triquivijate se trouve le simple Ermitage de San Isidro Labrador (XVIIIe siècle), entouré d’une belle barbacane (1764) et dont le front est surmonté d’un beffroi. Déjà à l’intérieur du temple se trouve le retable principal, érigé à l’époque de la fondation et présidé par une image du saint titulaire exécuté en bois (du XVIIIe siècle).

Dans le voisinage de la localité de Valles de Ortega, il y a un modeste temple érigé en l’honneur de San Roque (XVIIIe siècle), dont la construction a été progressivement payée par les voisins. À la tête du temple est l’autel principal, qui abrite la sculpture du saint titulaire, accompagné par l’Immaculée et un crucifié. Enfin, il y a une peinture curieuse qui représente le Christ couché avec la Madeleine et qui est dans cette l’église depuis 1878.

Beaucoup plus important est le Sanctuaire de Nuestra Señora de Guadalupe de Agua de Bueyes, construit au XVIIe siècle et agrandi au siècle suivant, lorsque, outre la finition du front principal fut complété avec la construction du mur d’enceinte. Cette église à trois nefs contient à l’intérieur deux retables et plusieurs images et tableaux de différentes qualités. Ainsi, il faut signaler la peinture représentant la Vierge, également en effigie sculptée en ronde-bosse et les sculptures de Saint Jean-Baptiste, le Crucifié et Saint Antoine de Padoue (XVIIIe siècle), disposées sur l’autel du choeur.

Enfin, en 1775, un ermitage fut consacré en l’honneur de San Francisco Javier au lieu dit « Las Pocetas », présidé dans sa seule nef par un retable majeur qui a la forme d’une niche. On y voit l’effigie dédiée au Saint de Navarre. Enfin, sur les murs, vous pouvez voir de vieilles représentations picturales d’une nature purement ornementale et un crucifié se distingue également.

Le bâtiment le plus important à voir à Antigua est le Château de San Buenaventura (XVIIIe siècle) et il n’est pas situé dans le noyau central de la localité, mais dans la zone touristique voisine de Caleta de Fuste. D’aspect solide cette construction militaire est constitué par une tour de plan circulaire qui n’atteint pas une hauteur excessive. Cette enclave est l’une des plus touristiques de l’île et sa large offre gastronomique et hôtelière se joingnent avec ses plages, où des sports de voile sont généralement pratiqués. D’autres zones sableuses sont celles de La Caleta Blanca et La Muellito.

Le Salinas del Carmen est un authentique musée sur le sel de mousse, exploité depuis des siècles et donc c´est un autre des attractifs à voir à Antigua. Non plus vous ne devez pas rater de voir les grands champs d’aloe vera qui prolifèrent dans cette municipalité, où des millions de ces plantes bénéfiques poussent.

L’une des excursions les plus intéressantes dans la région de Antigua à Fuerteventura nous emmène au proche Paysage Protégé de Malpaís Grande, un champ de lave authentique d’une beauté écrasante qui occupe plus de 3.000 hectares. Dans cet espace naturel, il faut signaler les chaudières de La Laguna, Liria et Los Arrabales. Il convient enfin de monter au mirador de Morro Velosa, qui offre une vue panoramique incomparable sur toute l’île.

Informations pratiques

Coordonnées

28º24’58”N -14º0’43”W

Distances

Las Palmas de Gran Canaria 195 km; Madrid 2112 km

Stationnement

Il est plus pratique de laisser le véhicule à proximité des voies d’accès de la zone urbaine.

Altitude

254 m

Habitants

11 172(2013)

Carnaval, Nuestra Señora del Cobre (Los Alares, du 17 au 19 mai); Nuestra Señora del Carmen (Las Salinas, du 13 au 16 juillet); San Isidro Labrador (Triquivijate, du 6 au 11 août); San Roque (Valles de Ortega, du 12 au 19 août), San Francisco Javier (Las Pocetas, du 23 au 27 août); Nuestra Señora de Antigua (du 1er au 8 septembre); Nuestra Señora de Guadalupe (Agua de Bueyes, du 9 au 17 septembre); Fête des Pèlerins (Casillas de Morales, 25-29 septembre); Virgen de la Peña del Mar (Caleta de Fustes, du 18 au 20 octobre)

Salon Insulaire de l’Artisanat (mai); Open de Golf à Caleta de Fuste (octobre); Rencontre Insulaire de Villancicos (chants de Noël)

Calado (Broderie des Canaries), forge, zurrón (Besace), céramique, cochenille, taille de pierre, timple, laine, bois

Autres destinations à proximité

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar