Telde – Gran Canaria

Ville de faycanes et rebelles

La deuxième plus grande ville de Gran Canaria fut la première colonie stable des Castillans, donc dans le blason de la localité elle figure comme première ville et siège épiscopal de l’archipel. Ici les aborigènes ont effectué la dernière résistance contre les conquérants, un esprit rebelle que d’autres maintiendront aux XIXème et XXème siècles. Actuellement, c’est l’une des destinations les plus complètes et les mieux positionnées pour profiter de l’Est et du centre de l’île.

Planifiez votre escapade à Telde

Cette vieille ville située à l’est de Gran Canaria, est remarquable puis que elle a un important patrimoine historique et artistique de l’époque pré-hispanique, comme le «Cuatro Puertas». Vous devez également voir à Telde le fabuleux Bufadero (Geyser maritime) de la Garita, le Barranco de los Cernícalos, les Arenales de Tufia et le Parc Géologique de Rosiana et el Gamonal; Il vous faudra quelques jours pour jouir de tant de lieux d’intérêt. En ce qui concerne les options d’excursion dans les environs, il y a plusieurs options: vous pouvez choisir d’aller vers le sud pour visiter la localité historique Aguimes, dans la direction opposée, vous trouverez Santa Brígida. Pour jouir au mieux de sa gastronomie et trouver les meilleurs hébergements nous avons rassemblé toutes les informations sur nos pages pour Dormir à Telde et Manger à Telde.

Voulez-vous connaître cet endroit?

Telde faisait partie du guanartemato (ou « royaume ») de Gáldar, bien qu’il en fut indépendant à plusieurs reprises, coïncidant peut-être avec l’évangélisation chrétienne du XIVe siècle. Lors du débarquement des troupes castillanes, Telde était déjà contrôlé par Gáldar.

En 1351, le pape Clément VI nomma Fray Bernardo comme évêque des îles, et son siège fut à Telde. Le frère est arrivé avec douze aborigènes qui avaient été capturés lors d’une expéditions précédentes et qui avaient appris le catalan à Palma de Majorque. Neuf ans passeront jusqu’à l’expédition partit pour l’île. Il y eut des évêques à Telde jusqu’à la fin du XIVe siècle, lorsque les tensions des aborigènes avec les frères castillans conduiraient qu´ils furent précipitès dans l’abîme de Jinámar.

L’évêché serait reconstitué, en 1404, dans la ville disparue de Rubicón, près de l’actuelle Yaiza sur l’île de Lanzarote, à la demande des Normands Bethencourt et La Salle. Ces messieurs débarqueraient, des années plus tard, dans la baie de Gando, essayant de soumettre les habitants de Telde, mais ils seraient forcés de se réembarquer.

En 1473 Diego de Herrera (marié avec Ines de Peraza, propriétaire des droits que les rois avaient accordé à son père sur l’île) débarqua à Gando et commence des opérations contre Telde, tandis que son partenaire Diego de Silva fut pris au nord-ouest, près de Gáldar; ce dernier serait libéré par les aborigènes dans le soi-disant Barranco de Silva en échange du retrait des deux capitaines. Mais Herrera construisit une tour à Gando à partir de laquelle il fit des incursions vers Teide, attaques qui cessent en 1474 lorsque le Caudillo des gens deTelde, Doramás, détruisit la tour. Puis se déroula une guerre entre indigènes, Doramás fit face au Faycán (ou caudillo) de Telde pour le contrôle de la zone; les deux Faycans Canariens firent la paix devant une nouvelle invasion castillane, après une bataille doramas meurt en 1481. La résistance du Faycán de Telde et ses guerriers se prolongera jusqu’à la fin de 1482.

Après une répartition de la terre entre les conquérants, à l’été de 1483 le chevalier Cristobal García del Castillo a refondé la ville depuis la Vega majeure de Telde, en cultivant la canne à sucre et en construisant un moulin de raffinage de sucre; ici se sont installés quelques hidalgos qui ont apporté des esclaves mauresques africains pour travailler dans les champs et dans les moulins à sucre. La prospérité a motivé qu’en 1490 la localité était le tête administrative et judiciaire de la moitié sud de l’île.

Par la suite la culture de la vigne, la cochenille (pour faire du colorant rouge), la banane, la tomate, le blé et l’orge, ainsi que le bétail furent introduits. Une enclave agricole et de bétail riche rendu possible en raison de l’abondance de l’eau dans son sous-sol. Le commerce fut facilité par le fait que l’ancrage à Gando était une alternative pour les flottes quand c´était dangereux d’approcher Las Palmas, étant la flotte de Christophe Colomb la prèmiere découvrir cette alternative.

Dans la Plaza de San Juan de Telde, le 13 Septembre 1823, les troupes de l’armée gouvernementale venant de Tenerife, ont fusillé le chef absolutiste Matias Zurita, qui avait dirigé un soulèvement contre les autorités situées sur l’île voisine qui voulait devenir indépendante. Sa chemise bleue ensanglante fut convertie en drapeau par les habitants, devenant finalement la bannière de la localité.

En Teide est né Fernando León y Castillo, Marquis del Muni (1842-1918), diplomate et homme politique libéral.

A partir de 1936, dans le même Goufre de Jinámar où furent jetés les premiers martyrs chrétiens à la fin du XIVe siècle, les militants de Franco ont tué des sympathisants des partis de gauche de la région. À cette époque, Juan García Suárez, surnommé «El Corredera» en raison de son caractère indomptable et de ses idées gauchistes, réussit à fuir jusqu’en 1958, date à laquelle il fut capturé et l’année suivante exécuté.

Histoire de Telde

La visite Telde commence à la Basilique Mineure de San Juan Bautista (Siècles. XVIe au XVIIIe), construite sur la chapelle que Hernán García del Castillo ordonna de construire á la fin du XVe siècle. La construction actuelle est un amalgame de styles, dont la façade est flanquée de deux tardives tours néo-gothiques. Elle contient un autel importants (des Siècles XIVe-XVIe) et le retable le plus important des îles, qui fut élaboré à Bruxelles autour de 1517, puis complété par des ajouts baroques et le Christ exécuté avec de la pâte millo (variété locale de maïs). L’église conserve un triptyque également d’origine flamande.

Dans la même place de San Juan, vous devez voir à Telde les Casas Consistoriales (XIXe siècle). Nous y soulignons son patio et la salle plénière. Dans ce quartier, ils ont construit leurs maisons des lignées traditionnelles comme celles de Ruiz Vergara (s. XVI), Ponce de León ou Castillo Olivares dont la maison, connue sous le nom Baladero, se trouve sur un ancien site aborigène.

La Maison-Musée de Léon et Castillo (XVIe Siècle), avec son excellente cour, se consacre depuis le milieu du siècle dernier pour rappeler cette saga remarquable des pouvoirs locaux et préserver leurs collections et les meubles.

Un autre quartiers historiques est San Francisco, caractérisé par ses rues étroites, avec des maisons blanches modestes des XVIe et XVIIIe siècles, avec des balcons en bois dans certains cas sculptés (en bois de Tea). De même, beaucoup de celles-ci ont des croix simples sur leur façade en faissant partie d’un Via Crucis que chaque semaine sainte met en scène la communauté franciscaine de Telde. Dans une belle place se trouve l’attractif principal, le Couvent de San Francisco, avec d’intéressants retables baroques et le Christ de l’Agonie (XVIIe siècle). Les vestiges de l’Aqueduc de San Francisco (XIXe siècle), en roche volcanique, subsistent encore dans le même quartier.

Basílica menor de San Juan Bautista

Histoire de Telde

La visite Telde commence à la Basilique Mineure de San Juan Bautista (Siècles. XVIe au XVIIIe), construite sur la chapelle que Hernán García del Castillo ordonna de construire á la fin du XVe siècle. La construction actuelle est un amalgame de styles, dont la façade est flanquée de deux tardives tours néo-gothiques. Elle contient un autel importants (des Siècles XIVe-XVIe) et le retable le plus important des îles, qui fut élaboré à Bruxelles autour de 1517, puis complété par des ajouts baroques et le Christ exécuté avec de la pâte millo (variété locale de maïs). L’église conserve un triptyque également d’origine flamande.

Dans la même place de San Juan, vous devez voir à Telde les Casas Consistoriales (XIXe siècle). Nous y soulignons son patio et la salle plénière. Dans ce quartier, ils ont construit leurs maisons des lignées traditionnelles comme celles de Ruiz Vergara (s. XVI), Ponce de León ou Castillo Olivares dont la maison, connue sous le nom Baladero, se trouve sur un ancien site aborigène.

La Maison-Musée de Léon et Castillo (XVIe Siècle), avec son excellente cour, se consacre depuis le milieu du siècle dernier pour rappeler cette saga remarquable des pouvoirs locaux et préserver leurs collections et les meubles.

Un autre quartiers historiques est San Francisco, caractérisé par ses rues étroites, avec des maisons blanches modestes des XVIe et XVIIIe siècles, avec des balcons en bois dans certains cas sculptés (en bois de Tea). De même, beaucoup de celles-ci ont des croix simples sur leur façade en faissant partie d’un Via Crucis que chaque semaine sainte met en scène la communauté franciscaine de Telde. Dans une belle place se trouve l’attractif principal, le Couvent de San Francisco, avec d’intéressants retables baroques et le Christ de l’Agonie (XVIIe siècle). Les vestiges de l’Aqueduc de San Francisco (XIXe siècle), en roche volcanique, subsistent encore dans le même quartier.

Los Llanos de San Gregorio est une autre des zones uniques de Telde. L’église de San Gregorio, avec un front classique et une grande sobriété, contient une belle image de San Gregorio Thaumaturgo et la Vierge de Los Dolores (XIXe siècle). Le temple a aussi un petit musée paroissial.

L’église hospitalière de San Pedro a la particularité d’avoir été fondée en 1490 par l’aborigène Inés Chemida pour aider les malades. Nous devons signaler le portail avec une arche pointue qui sert d’entrée à la nef.

Dans la rue Licenciado Calderín, vous trouverez le Jardin de Santa Rosalía, un parc avec des perroquets et des canards. Une autre icône de Telde est le Pont des Sept «Ojos» (Arcades, de fin du XIXe siècle), situé sur le Barraco.

À la périphérie, vous pouvez visiter la Tour de Gando (XVIIIe siècle), une ancienne forteresse de maçonnerie construite pour protéger le modeste port voisin.

Les communautés primitives ont construit des grottes artificielles, comme celles d’El Calasio, dans les environs du Ravin de Silva. A proximité, il y a El Jerez, où il y a des restes de la structure originale construite par les aborigènes pour déplacer l’eau vers cette enclave cachée.

Le site archéologique de Cuatro Puertas est nommé d’après le nombre d’accès qu’il a dans la Montagne de las Huesas, également appelée Bermeja. On y a trouvé plusieurs momies. Il est également pratique d’aller à le profond Goufre de Jinámar, où furent jetés les missionnaires religieux franciscains.

Il est conseillé de visiter les belles extension de sable de Tufia, le spectaculaire Bufadero (Geyser maritime) de la Garita  et Ravin boisé de los Cernícalos, parsemé de cascades et plein de sauge, de lavande et capirotes habitées par des oiseaux pintos. Le Parc Géologique de Rosiana et El Gamonal sont également recommandés.

Cette municipalité côtière a de belles plages, comme Hoya del Pozo, El Hombre, Las Salinetas, Melenara, Tufia, Aguadulce, Ojos de Garza et La Garita.

Vous devez voir

Dónde dormir en Telde
Bufadero de la Garita
Dónde dormir en Telde
Yacimiento de las Cuatro Puertas

Informations pratiques

Coordonnées

27° 59′ 54.43″ N, 15° 25′ 0.04″ W

Distances

Las Palmas de Gran Canaria à 19 km, l’aéroport de Gran Canaria à 11 km

Stationnement

Il est plus pratique de laisser le véhicule à proximité des voies d’accès à la zone urbaine.

Altitude

130 m

Habitants

102 170 (2013)

Carnaval, Fête Patronale de San Juan Bautista (24 juin), Fête de Santo Cristo de Telde (14 septembre), Fête de San Gregorio Thaumaturgo (17 novembre), Fête de la Caña Dulce (canne à sucre) (Jinámar, 8 décembre)

Fête de la «Traída del Agua» (deux premières semaines d’août)

Calado de Canaries, Broderie, Colorants naturels, Timple, Fer et métaux, Céramique, Couvre-chefs, Couteau canarien

Autres destinations à proximité

About the author

España Fascinante usa cookies para asegurarte una experiencia maravillosa. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar