Ibiza – Eivissa

Trois milles ans d’histoire et… Vive la fête

La ville de Ibiza se trouve au sud est de son île homonyme. C’est un séjour d’été et de fêtes avec de grands vestiges historiques et architectoniques qui méritent une visite en détails. Les pins qui couvrent les îles d´Ibiza et  de Formentera leur ont fait donner le nom des îles Pituisas.

Planifiez votre séjour à Ibiza

Il y a tellement de choses à voir et à faire le jour à Ibiza… Et la nuit à Ibiza… Vous pouvez faire dans cette ville de merveilleuses promenades tout en jouissant de son vaste patrimoine monumental. Il vous faudra bien deux jours pour visiter Ibiza (sans compter le temps que vous pourrez passer sur ses plages enchanteresses). Le Parc Naturel de Ses Salines sur l’île même est une visite obligatoire, et si vous en avez le temps allez à San Agustín d´es Vedrá, ou encore vers le nord à Santa Eulària des Riu, toutes les deux à une vingtaine de minutes de la capitale.

Cette visite plaira à tous, la beauté des paysages et l’attrait historique et culturel comblera tous les gouts. Différents quartiers ou zones composent la ville: Dalt Vila, Sa Penya, Sa Marina, Ensanche et Puig des Molins.

Voulez-vous visiter cet endroit?

Dalt Vila, est l’ancienne ville, le quartier le plus caractéristique de Ibiza, ruelles étroites à petits pavés, entourées par l’enceinte des anciennes murailles musulmanes et renaissances, cette partie de la ville a été déclarée « patrimoine de l’Humanité par la UNESCO en 1999 avec la nécropole phénicienne et punique de Puig des Molins. Les murailles, de fait  le monument le plus important,  furent construites sur l’ordre de Felipe II sur les anciennes fortifications musulmanes. Pour accéder au quartier historique il faut passer par le Portal de Ses Taules, porte principale de la  muraille renaissance du XVIe siècle. Elle est flanquée de deux statues romaines qui étaient supposées protéger la ville des ennemis. De là on passe au Pati d’Armes (Cour d’ Armes) et à la place principale, la Plaza de la Villa, l’un des points  les plus animés de cette partie de la ville.

Mais il y a aussi d’autres portes comme le Portal Nou (nouveau) avec une montée beaucoup moins en pente que l’antérieur et avec de grandes arcades de bois qui abritent des maisons de style gothique catalan, boutiques de souvenirs et galeries d’art: et aussi le Portal de Sant Joan au pied du bastion du même nom, actuellement siège du Museu d’Art Contemporani, avec une collection intéressante de peintures et de sculptures d’artistes contemporains, nationaux et étrangers.

Du haut des bastions de la forteresse, la vue sur la ville est magnifique. Des sept tours de la muraille, la plus grande et la mieux organisée est celle du bastion de Santa Lucia  qui chaque mois de juillet est la scène d’un festival de jazz. Depuis le bastion de Santa Tecla, juste derrière la Plaza de España, vous avez aussi une vue panoramique excellente, mais si vous en avez le temps, nous vous recommandons de les parcourir toutes les sept.

Sur la Plaza de España, outre la statue du Conquistador Guillem Montgri, l’édifice de la Mairie y occupe les dépendances de l’ancien couvent des dominicains depuis 1838 et l’église de Santo Domingo(qui anciennement faisait partie du monastère) principalement de style baroque (avec de nombreuses  modifications) y allonge son unique nef de 31 mètres avec de chaque côté cinq chapelles latérales. Selon les époques, elle a servi de prison, d’hôpital, d’école, d’institut ou de mairie. Ses trois coupoles couvertes de tuiles selon le style de Valence attirent spécialement l’attention.

La tour du séminaire qui se trouve sur la Plaza de Dalt Vila est un des rares restes de l’art musulman à Ibiza. Bordant cette place, on peut voir diverses demeures seigneuriales et la petite église de l’Hospitalet(XV), qui conserve l’architecture des églises rurales de l’île, elle sert de nos jours de salle d’expositions.

imagenCL_islas-baleares_ibiza_bi

Dalt Vila ou vieille ville

Le plus remarquable de Dalt Vila est la partie haute de la citadelle où se trouvent la cathédrale Santa Maria et le Castelle ou Almudaina, le tout premier noyau et lieu de fondation de la ville. L’ensemble occupe le point le plus élevé, et avait été choisi comme lieu de culte par toutes les civilisations qui s’y sont  succédé.  La cathédrale a remplacé l’ancienne église de Santa Maria (du XIIIe), qui elle-même fut construite sur une mosquée. Remaniée et agrandie plusieurs fois entre les XIVe et XVIIIe siècles, elle conserve son apparence  gothique. L’extérieur est particulièrement sobre avec des contreforts robustes. À l’intérieur domine le baroque et vous pourrez y voir de nombreuses œuvres d’art dont beaucoup sont exposées au Musée Diocesano, où l’on accède depuis l’église même. Sur la place de la cathédrale, se trouve le Musée Archéologique d’Eivissa i Formentera, où est exposée l’histoire des îles Pitiusas dans ses différentes époques: préhistoire, phénicienne, punique, romaine et islamique médiévale. Le château est de forme quadrangulaire avec des tours à chaque angle, rappelant la structure des Kars (structures fortifiées) islamiques. Dans sa partie sud, est la demeure du gouverneur, ensemble de constructions résidentielles  pour les représentants du gouvernement. Selon le chroniqueur Ramon Muntaner, en 1286, le roi Alfonso III d’Aragon y aurait logé.

Les autres quartiers hors murailles d´Ibiza méritent aussi une visite. SaPenya, l’ancien quartier des pécheurs est situé entre le port et les murailles de Dalt Vila: c’est tout en ensemble de ruelles en labyrinthe bordées de maison blanches. Malheureusement on y observe un certain degré d’abandon, et s’est très dommage, car bien soigné et dynamisé ce pourrait être un symbole de la ville de par ses maisonnettes que l’on ne construit plus et ses recoins particuliers qui le rendent différent.

Dans Sa Marina au nord du Bastion de San Juan se trouvent les commerces à la mode et le Théâtre Pereyra, un célèbre café-concert et restaurant. Le Puerto est encore  un lieu très fréquenté, le vrai visage marin du quartier où sont amarrés de nombreux yachts de luxe. Vous serez surpris de voir là un monument aux corsaires (non pas en honneur de ceux qui dévastèrent l’île, mais si pour un corsaire local) et aussi nombre de bars, restaurants et boutiques de souvenirs.

Le point névralgique de l’Ensanche est le Passeig de Vara del Rey, zone vitale avec ses cafés et  ses restaurants. Vous avez aussi le Mercat des Peix (marché aux poissons) et le Mercat de ses Verdures(Fruits et légumes) d’où on commence la montée vers le Portal de ses Taules qui donne accès à Dalt Vila.

Et pour compléter la visite de la zone hors murailles, ne manquez pas d’aller aux fouilles gisement de Puig des Molins, ainsi nommé pour cause des oliveraies et des moulins à huile qui s’y trouvaient au XIXe siècle. Après plusieurs étapes de fouilles sur la colline, on y découvrit plus de 4000 sépultures  qui prouvent que bien avant d’être une oliveraie c’était une nécropole des époques punique et romaine. Suite à ces trouvailles on a organisé le Musée del Puig des Molins, où vous pouvez contempler un certain nombre des pièces provenant des fouilles: colliers, armes, monnaies et sarcophages.

Vous devez voir...

Dónde dormir en Ibiza
Rue typique d´Ibiza
Dónde dormir en Ibiza
Tour des Savinar

Informations pratiques

Coordonnées

38° 54′ 32″ N, 1° 25′ 58″ E

Distances

Aeropuerto de Sant Jordi (5 km), Sant Agustí d´es Vedrá (14 km), Sant Antoni de Portmany 17 km

Lieux proches

Comentarios Facebook

About the author

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons

Utilizamos cookies de terceros para mejorar la usabilidad para dispositivo de usuario. Si usted continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración y obtener más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar